Légion de Fer - Contrat N°04 - Le Pouvoir des Mots

Soumis par Saghonval le lun 08/11/2021 - 23:43
  • Date : Automne 785 A.S. (After Schism, Chronique des Ages d'Olam-Bakor), 15 jours après le retour des rescapés de l'expédition dans les ruines d'Ur'Boran.
  • Localisation : Forteresse-Etat d'Abu Kazan (Ourann du Sud).

Abu Kazan

  • Nature du Contrat : les services de la Légion de Fer ont été loués par le marchand Obaar Goldskaar, de l'Ordre du Talion.

Obaar

L'expédition dans les ruines d'Ur'Boran a été un franc succès. La sage Tiann Vondrerra est revenue couverte de gloire.

Tiann

Elle a été reçue avec le marchand Obaar par le roi Ragar Brave-Coeur qui, pourtant, n'est vraiment pas en bonne santé.

Roi Ragar

La sage lui a présenté le Registre Royal et offert (au plus grand plaisir de sa Majesté) le fragment restant de l'Oeil des Rois.

Oeil des Rois

Vondrerra a obtenu l'exclusivité royale sur le Registre Royal. Le roi a financé ses honoraires et l'ensemble des frais attenants afin que le livre, ancien et partiellement endommagé, soit entièrement repris et restauré.

La sage s'est retrouvée logée à la Maison du Roi, l'hôtel des ambassades, située sur l'Estrade Régalienne, juste à côté du Grand Temple.

Maison du Roi

Sous bonne garde, assistée de la jeune et prometteuse Clerc Royena Longbow, l'insupportable Vondrerra s'est mise au travail... Jusqu'à hier...

Royena

Faubourg des Lames, base de la Compagnie des Légionnaires de Fer.

Dans le "bureau" du Capitaine Trym, le marchand Obaar fait les 100 pas. Il n'est pas difficile d'apprécier son niveau de nervosité.

Légionnaires, Tiann a calanché tard dans la nuit. Elle était en plein travail, dans sa suite, à la Maison du Roi, lorsqu'elle a été prise d'une crise de folie ! Elle s'est ensuite toute raidie et elle est tombée raide morte sur le sol, son palpitant aussi flasque qu'un baveux décoquillé.

Le puissant marchand de l'Ordre du Talion se tait, ses traits sont tendus par la fureur. Il finit par exploser.

Des informations dont je dispose, dans sa crise de démence, cette garce aurait balancé le Registre Royal dans la cheminée !!!! Par les couilles d'Yjdad c'est la merde !!! Le temps que les gardes postés à l'extérieur ne rentrent et que son assistante ne sorte de son lit, le mal était fait !!! Il y a un gros tas de Talions en jeu et je sais combien Moera peut être retorse !!! Il faut me tirer cette histoire au clair. Ca peut devenir très politique. Je viens de m'arranger avec votre Capitaine sur un tarif. J'ai besoin de vous pour me démêler cette histoire de dingues ! La propriété de mes concessions minières est toujours dans la balance.

Le négociant semble s'être vidé. Il est redevenu plus calme.

Je suis passé voir Agraad Kronor, il m'a dit que vous étiez loin d'être des benêts. En plus, en votre qualité de mercenaires de fer, vous restez extérieurs à la cité. Enquêtez, interrogez, expertisez-moi le tas de cendres, bref, faites tout votre possible pour comprendre ce qui s'est réellement passé et, si le Registre Royal est encore en course, chopez-le !

Le nain du Talion ouvre son large manteau richement brodé. Il en sort un étui à parchemin.

Vous avez à l'intérieur de ce rouleau, un laissez passer vous permettant de circuler en ville et d'accéder à l'Estrade Régalienne. De plus, j'ai obtenu d'Edgard WoodBurn, le tenancier de la Maison du Roi, que vous soyez les premiers à pouvoir expertiser la suite de la folle. En piste mes cognars !!!

L'escouade des Astucieux de Brise-Pieux reste encore qques secondes en présence de son Capitaine une fois que le riche marchand a quitté le bureau.

Trym n'est pas un beau parleur. Il rappelle que si Obaar a, à nouveau, fait le choix de la Légion de Fer c'est que cette histoire prend une tournure sacrément politique et que si ça tourne mal, les légionnaires incriminés seront parfaitement sacrifiables.... Et le Capitaine souhaiterait que cela n'arrive pas. Donc il invite la petite équipe à procéder avec "tact".

Le détachement des Légionnaires de Fer, qui a retrouvé avec plaisir son Sergent, la féroce Dunhilda LongKnife, se rend donc sur l'Estrade Régalienne (le passe d'Obaar fonctionne).

Dunhilda

Pendant que leur officier tient le crachoir au peloton de gardes en faction à l'entrée de la Porte Régalienne, les "Astucieux" se présentent à l'hôtel des Ambassades.

Les Légionnaires sont reçus par le patron de l'établissement, le tenancier Edgard WoodBurn. Le nain est affable et bien "synchronisé" avec le marchand Obaar. Il met tout en oeuvre pour que l'équipe de Légionnaires puisse enquêter rapidement et efficacement avant l'arrivée de la délégation des enquêteurs du Roi.

TenancierWoodburn

Les interrogatoires et l'examen de la suite mise à disposition de Tiann à la Maison du Roi permettent de mettre en lumière plusieurs éléments cruciaux.

SuiteMaisonRoi

1. Tiann Vondrerra travaillait depuis 12 jours dans cet endroit gardé avec l'assistance de la Clerc Royena Longbow. Depuis 6 jours, l'expert Versiparm Heldour avait rejoint la petite équipe à la demande de la Sage. Alchimiste de renom et spécialiste des ouvrages anciens, il avait pris en charge la restauration de la couverture, reliure et certaines pages très abîmées. Le blason commercial du spécialiste est visible sur une sacoche et certains de ses outils de restauration sont encore présents.

BlasonVersiparm

2. Le Registre Royal dont les restes consumés sont encore présents dans la cheminée n'est pas l'ouvrage original. L'examen de la couverture et de la reliure par les Légionnaires Grimbalt et Belegar permet d'identifier qu'il s'agit d'une copie.

RegistreBrule

3. Deux prélèvements d'Alunite Rose présents dans la chambre sont réalisés par Belegar afin de pouvoir les analyser plus tard grâce à son laboratoire ambulant (l'Alunite Rose, aussi appelée "Point de Guérison" lorsqu'elle est correctement traitée alchimiquement, permet d'obtenir de puissantes boissons fortifiantes). Il y a aussi une fiole d'un produit incolore, à la forte odeur de combustible de lampe, que l'ex-alchimiste ne parvient pas à identifier au nez et qu'il embarque.

AluniteRose

4. L'assistante Royena s'occupait de tout dans la suite de Tiann, y compris des tâches ingrates, car aucun membre du personnel de la Maison du Roi n'était autorisé à entrer dans la suite. La suite avait été, avant l'arrivée de Tiann (et du précieux registre), vérifiée physiquement et magiquement par la Garde Royale des Clercs du Grand Temple. Le soldat Berok, de la 4ème Maison du Bouclier d'Abu Kazan, était en charge avec deux portes-boucliers de la sécurité de la suite. Lui et ses hommes n'entraient pas dans le lieu de travail de Tiann. Ils se postaient à la porte.

BerokBouclier

5. L'analyse des fenêtres de la pièce principale réalisée par Hulbreg montre que l'une d'elle a été très habilement fracturée et que le mécanisme d'ouverture a été huilé pour ne faire aucun bruit. La veille de la mort tragique de la Sage, Royena ainsi que Liblin, femme de chambre dans l'établissement, ont remarqué la présence d'un individu suspect dans une ruelle longeant l'établissement. Un nain encapuchonné, un mâle, avec une étrange marque sur le dos de la main. Hulbreg et Grimbalt découvrent dans la pièce principale deux discrètes traces de boue nauséabonde laissées par des chaussures (comme celle qui vous colle aux bottes lorsque l'on circule dans les quartiers populaires). Le reste a été proprement effacé.

Espion

MarqueLysNoir

6. Dans les deux jours qui ont précédé son décès, la Sage Tiann a montré une nervosité toute particulière. Elle travaillait sur un passage du Registre qui a semblé la contrarier. Elle a alors envoyé plusieurs missives cachetées. Elle a fait expressément venir son assistant, Agraad Kronor, pour les prendre en charge et en assurer la remise aux intéressés. Personne, à la Maison du Roi, ne connait le contenu de ses messages ni leurs destinataires.

7. La fouille des affaires personnels de Tiann par Mardilyn révèle que la naine vénérable dispose d'un set de toilette de grande qualité (dont un superbe peigne à cheveux) patiné par le temps et estampillé d'un sceau que l'équipe ne connaît pas. La chasseuse réquisitionne le peigne avec l'idée de se renseigner sur ce point.

MarqueChopeDoree

Pendant que Mardilyn réalise une petite inspection de la ruelle où le nain suspect a été repéré la veille (sans obtenir plus d'information que cela), Grimbalt et Belegar se rendent au Grand Temple suité sur l'Estrade Régalienne. Le Tenancier Woodburn a indiqué que c'était là que le corps de la Sage avait été emmené juste après son décès constaté.

Les deux comparses parviennent à convaincre le cordon de sécurité de l'importance de leur mission et ils sont reçus dans la Galerie des Lumières par le Sage Retorik Guzvan, ancien confrère de Tiann.

Galerie des Lumieres

Retorik

L'honorable membre du Temple écoute la requête des Légionnaires et finit par leur indiquer que le corps n'a pas été conservé au Grand Temple. Il a été transporté au Dispensaire du Coeur de Pierre afin d'être confié aux soins de la Vénérable Prêtresse des Sacrements Greyda "Cinq Anneaux". Dans le cadre de l'échange avec Retorik, les légionnaires comprennent qu'aucun autre membre du Temple que Tiann n'avait accès aux informations contenues dans le Registre Royal ramené d'Ur'Boran afin d'en laisser la primeur au Roi. Il est possible à Belegar de comprendre, dans l'échange, que la position de la Sage Tiann (1ère érudit à s'être rendu avec succès à Ur'Boran et à en être revenu avec un ouvrage historique clef) suscitait bien des convoitises.

Avec Mardilyn, Grimbalt et Belegar se rendent donc au dispensaire situé à flanc de montagne, au fond du quartier des Lames. Une fois dans l'impressionnante Salle des Colonnes, le trio se retrouve opposé à un cordon de Gardes Royaux.

DispensaireSalleColonnes

L'accès à la Vénérable Greyda ou encore au corps de la Sage Tiann leur est refusé. Le conseiller spécial du Prince Aklaar, Méléagor Grothsson, est présent. Il apostrophe les légionnaires et les chasse invoquant la supériorité de l'intérêt royal dans cette affaire.

Meleagor

L'équipe ne fait pas de grabuge et se replit, non sans remarquer que le conseiller du Prince est accompagné de Golarion MartelFer "Le Confesseur" qui semble examiner la dépouille de Tiann.

Golarion

Il semble que les enquêteurs du Roi avancent, eux aussi, dans leurs investigations.

A défaut de pouvoir approcher le corps, les Légionnaires obtiennent des réponses peu de temps après, grâce à l'analyse alchimique que Belegar mène au camp de la Compagnie avec l'aide de son laboratoire ambulant.

LaboAmbulant

- La fiole de liquide transparent marqué d'une forte odeur de combustible à lampe se révèle être une fiole d'encre sympathique. Des documents ont donc été rédigés de manière  à rester masqué.

- L'Anulite Rose a été altérée avec un poison violent : de la ricine (poison provoquant la détresse respiratoire). Ainsi la Sage a été empoisonnée en buvant son fortifiant.

Après qu'Hulbreg ait réussi à fixer discrètement un petit RDV à Liblin pour le soir même (Auberge "En Direction de l'Est" dans le quartier des Halles), l'ex-aumônier part avec Orson pour le Laboratoire du savant Versiparm Heldour situé dans le quartier de la Flèche. L'équipe connaît bien le lieu, c'est là qu'ils ont acheté une partie de leur matériel pour l'expédition dans les marais à la recherche d'Ur'Boran.

LabView

L'assistant de Versiparm, Droromir Rekken, les reçoit avec plaisir et leur obtient une audience auprès de son maître. Le duo est reçu dans le bureau de travail de l'érudit qui est un véritable capharnaüm. Même pas une place pour s'assoir. Mais bon, la bière servie en rafraîchissement est de bonne qualité alors ça compense !

Droromir

L'Alchimiste, éminence de l'Ordre de la Forge à Abu Kazan, est un vieux nain à la santé fragile. Le savant à une jambe (droite) complètement raide, l'obligeant à marcher difficilement malgré l'aide d'une canne. De plus il présente des difficultés respiratoires et tousse beaucoup. Versiparm Heldour est au courant depuis le petit matin du décès de Tiann.

Versiparm

Lorsqu'Hulbreg lui apprend que le Registre Royal a été carbonisé durant l'accès de démence de Tiann, le savant manque de s'étouffer. Il se met en colère et il jure après la bêtise de Tiann. Orson est obligé de le calmer avant qu'à son tour Versiparm ne fasse une attaque et ne calanche devant eux. Le vieil érudit est tenu au secret concernant ce qu'il a pu voir dans le Registre Royal dans le cadre de ses travaux de restauration. Il arrivait le matin et repartait le soir. Il ne sait pas pour quel motif la Sage du Temple est devenue nerveuse il y a deux jours ni à qui elle a fait parvenir ses missives scellées.

Après le passage chez le savant de la Forge, les deux légionnaires passent à la Villa de Tiann, dans le quartier des Forges. Il découvre qu'elle dispose là d'un superbe hôtel particulier.

VillaTiann

Le duo retrouve sur place l'assistant de la défunte : Agraad Kronor.

AgraadKronor

Le jeune étudiant du Temple est en train de se saouler avec les meilleurs millésimes disponibles dans la cave de sa maîtresse. Il dispose de quelques minutes avant de devoir se rendre au Dispensaire du Coeur de Pierre afin d'apporter la tenue funéraire de sa patronne. Il se pose vraiment des questions existentielles sur son avenir.

Pendant qu'Hulbreg remplit une bouteille vide avec une excellente cuvée royale millésimée (afin de la faire découvrir à ses compagnons absents), le jeune nain répond franchement à ses deux amis légionnaires sur les missives cachetées que sa maîtresse lui a demandé de porter. Il n'en connaît pas le contenu mais il en a porté quatre en tout. Deux avant-hier ; une au savant Versiparm et l'autre à la tenancière Luzela Cervian (patronne de la Chope Dorée, une jeune femme que Tiann connaît de longue date). Ensuite il en a porté deux autres hier : une au marchand Obaar Goldskaar et une dernière destinée au Roi. Agraad n'a pas été reçu par sa Majesté mais il a remis son pli à son homme de confiance : le Veilleur Okram Halgakrin.

Ensuite Orson et Hulbreg rentrent sur le camp de la Légion, dans le quartier des Lames, où ils arrivent pour la fin de l'expérience alchimique menée par Belegar.

En discutant avec le sergent Dunhilda puis avec le Capitaine Trym, les Astucieux de Brise-Pieux apprennent que la marque aperçu sur la main du nain louche repéré à proximité de la Maison du Roi est celle d'une bande de malfrats ; Le Lys Noir.

CapitaineTrym

Ces bandits sont basés dans le quartier populaire de la Fosse. Ils ont pour repaire la taverne du Croc Brisé qui abrite aussi la fosse de combat d'Abu Kazan. L'endroit est tenu par Mulvak le Guide, un homme avec lequel la Compagnie du Capitaine Trym est "en compte".

MulvakGuide

Le Sergent Dunhilda emmène son escouade faire un tour dans ce quartier très animé.

Bien armé, l'escouade de légionnaires entre dans la ville basse et, après avoir passé le quartier des Halles, s'engage dans le quartier de la Fosse. C'est clairement le quartier des Errants d'Abu Kazan. La Fosse est un réseau d’anciennes mines abandonnées reconverti en bidonville pour les loger. Véritable coupe-gorge mal aéré, la milice répugne à s’y rendre.

LaFosse

Bien armés, les légionnaires tatoués s'engagent dans le quartier exhibant ostensiblement leur matériel de guerre. La dissuasion est suffisante pour leur permettre d'atteindre la taverne du Croc Brisé. A l'intérieur de l'établissement, l'ambiance est survoltée !

TaverneCrocBrise

La nourriture de mauvaise qualité et les boissons frelatées n'entament pas l'humeur des Errants qui partagent leur temps entre la salle et le Fighting Pit !

FightingPit

Le spectacle est assuré par un lutteur étranger, un combattant venant de la Forteresse-Etat de Gol-Garsem : l'invaincu Korom.

Korom

Le combattant de Gol-Garsem est en train de distribuer des raclés à tous les prétendants d'Abu Kazan qui sont assez courageux pour mettre un pied dans le sable de l'arène. Ca en est limite gênant... Les locaux sont survoltés et cherchent un champion capable de tenir tête au monstrueux Korom. Les combats sont suivis par Mulvak le Guide et Maître Garem,  le patron de la Fosse de combat de Gol-Garsem, la 1ère à avoir été créée (et sur le modèle de laquelle celle d'Abu Kazan s'est faite).

Garem

Maître Garem est un ancien Cornu de la Légion de Fer, un proche du Seigneur Brum de ce qu'il paraît. Cela tombe bien. Il est actuellement en tournée d'exhibition avec plusieurs de ses pugilistes dont sa jeune étoile montante : Korom.

Le légionnaire Grimbalt entend l'appel de la Fosse et veut s'essayer face à Korom. Le Sergent Dunhilda s'empare de la situation ! Après avoir salué Garem et Mulvak et leur avoir présenté son escouade de légionnaires, elle propose aux deux Maîtres de Fosse un combat en une cloche... L'affiche : Korom de Gol-Garsem contre le Légionnaire de Fer Grimbalt en poste à Abu Kazan !!!

Grimbalt

Mulvak, n'ayant plus rien à perdre, donne son GO. Garem est heureux de permettre à Korom de s'essayer contre un Légionnaire de Fer. Le combat est lancé. La mauvaise bière coule à flot, les bookmakers voient la monnaie défiler. Ce sera LE combat du jour. Grimbalt, préparé par Hulbreg et Belegar touche le sable de l'arène et les choses sérieuses commencent !

Un combat de haut niveau s'engage entre les deux lutteurs ! Les techniques variées de Grimbalt surprennent Korom le pro qui ripostent avec puissance. Serrant les dents, l'ancien barbare devenu légionnaire fait preuve d'une résistance inattendue face aux coups de massue de Mister K. La foule est clairement en délire !!! On scande le nom du "Légionnaire de Fer" !!! Après avoir, in extremis, échappé à une clef de bras, un coup de genou sauté de Grimbalt vient trouver la mâchoire de Korom et fait chanceler le monstrueux champion de Gol-Garsem ! Mais le coup de pied latéral balancé en riposte par le grand blond au pied en béton cloue finalement le représentant d'Abu Kazan au sol.

Alors que Grimbalt est tiré hors de l'arène avec Mardilyn à ses côtés et qu'il faut quelques secondes à Korom pour finalement brandir les poings de la victoire, le sergent Dunhilda et Hulbreg profitent de l'excellente humeur de Garem et Mulvak pour en revenir au business avec ce dernier...

Mulvak ne met pas très longtemps à cracher le morceau :

Le monte-en-l'air du Lys Noir qui s'est permis de travailler "solo" sur l'affaire de la Sage Tiann s'appelle Arro. Il est recherché par Mulvak et le reste de l'organisation. Arro crèche dans une chambre juste à côté du Déversoir, chez la logeuse Rabina. Les agents de Mulvak  y sont passés sans succès, Arro était reparti. Rabina, interrogée, a tout de même confié qu'Arro s'était vanté d'avoir ses entrées dans le prestigieux établissement de la Chope Dorée. Mulvak marque son accord pour que les légionnaires puissent circuler sans problème dans le quartier de la Fosse afin d'enquêter. Il fait prévenir Rabina afin que, s'ils le souhaitent, ils puissent visiter la piaule du fugitif.

Mulvak demande juste un service : qu'Arro lui soit, si possible, ramené avec encore la faculté de pouvoir parler... Une récompense se trouve à la clef.

Pendant que le sergent Dunhilda continue à boire des coups avec Mulvak et Garem, les Astucieux de Brise-Pieux filent au Déversoir pour inspecter la piaule du monte-en-l'air Arro. Le Déversoir, c'est le bruit et l'odeur. Toutes les eaux usées de la cité d'Abu Kazan collectées en un seul et même endroit...

AbuKzanDeversoir

La fine équipe fait la rencontre de la logeuse Rabina. Aussi propre que son établissement qui fait lui même concurrence à l'architecture inclinée goblinoïde 🙄... Ca tient encore debout grâce à 4 étais. 😱

Rabina

La naine comprend vite que les Légionnaires viennent avec la bénédiction de Mulvak et elle s'empresse de les mener à la chambre d'Arro. Une inspection du cagibis permet à Mardilyn, fine enquêtrice, de découvrir que le brigand a reçu dans son humble logement un "invité" pas comme les autres. Les traces encore exploitables, visibles dans la poussière et la saleté montrent qu'un nain s'est assis sur l'une des deux chaises disponibles. Ce nain (ou cette naine) n'a pas les deux pieds chaussés de manière identique et la présence de petites traces circulaires permettent d'ajouter qu'il s'aide d'un bâton ou d'une canne.

Il ne faut pas longtemps à l'équipe pour miser sur une visite de ce bon Versiparm.

Hulbreg "entreprend" alors un peu plus sérieusement la logeuse sur les récents passages d'étrangers dans son établissement... Il va même jusqu'à bousculer la p'tite naine avec une châtaigne électrique... L'effet est immédiat : le petit interrogatoire un peu musclé lui fait sortir son tranchoir ! Elle est prêtre à assaisonner son ragoût avec quelques doigts de légionnaires ! Des oreilles et des couilles aussi ! Elle est chaude comme un blocker de Stone Ruffle ! Et les mercenaires de fer préfèrent s'arrêter là et se replier.

Après avoir récupéré leur sergent, de fort bonne humeur, l'escouade ressort du quartier de la Fosse et, alors que l'après-midi touche à sa fin, elle prend la direction du quartier de la Flèche pour atterrir... Devant l'entrée de la Chope Dorée.

ChopeDoree

Certaines choses ne laissent pas indifférent... Comme le blason de l'établissement par exemple.

BlasonChoppeDoree

Il faut discuter le bout de gras avec les soldats de l'Ordre du Talion qui s'occupent spécifiquement de la sécurité de l'établissement.

GardeTalion

Après un peu de pommade passée aux physios et un message "codé" à destination de la patronne du lieu, l'équipe obtient une courte entrevue avec Luzela Cervian. Seul Grimbalt ne se joint pas au meeting, préférant rester dehors, et discrètement faire le tour de l'établissement afin d'en prendre la mesure.

LuzelaCervian

La naine est étrangement jeune mais elle ne manque pas d'aplomb. Son regard, tout comme ses tatouages, à peine visibles, sous ses vêtements de prix, laissent à penser que la jeune tenancière actuelle de l'établissement n'est pas née avec une cuillère en argent dans la bouche...

Orson, à la manoeuvre (avec l'assentiment de son sergent) s'occupe de la causette. Il est direct mais poli. Durant l'échange, la jeune patronne joue le jeu tout en évitant de se mettre en difficulté... A l'évocation du nom d'Arro par le Légionnaire, Luzela récupère la main ; le brigand a été pris en flagrant délit de vol dans son établissement.

ArroLysNoir

Il a tenté de fuir, il a été abattu. Le corps du malandrin est en effet "visible", il est à la disposition des légionnaires, au niveau des poubelles...

Alors que l'entretien prend fin, Belegar tente la provocation afin d'en savoir plus... Le lien qui unit Dame Luzela à Dame Tiann est évoqué. Luzela interrompt son départ pour répondre : la Sage lui doit son expédition et son succès à Ur'Boran. C'est grâce à elle que la vieille carne est sortie de son trou et cette dernière s'est montrée... "bien peu reconnaissante !".

Belegar se permet alors quelques commentaires gratuits (et pas forcément diplomates) sur la manière dont Luzela conçoit l'amitié... Le groupe se fait raccompagner rapidement vers la sortie. Les poubelles de la Chope Dorée sont positionnées un peu à l'écart, dans une ruelle adjacente, afin de ne pas détériorer l'image de marque de l'auberge de grand standing.

En découvrant le corps d'Arro, dont le corps a servi de cible à une bonne douzaine de carreaux d'arbalète, les Astucieux de Brise-Pieux se retrouvent avec un "comité d'accueil". Un officier de la Garde d'Abu Kazan les interpelle. Il est accompagné d'une belle brochette de cognars en civil armés d'arbalètes. Ils sont dispersés un peu partout dans l'endroit, façon guet-apens.

OfficierGarde

Visiblement les Astucieux de Brise-Pieux sont "bien connus" de la garde de la cité et ils semblent que les gentils Légionnaires de Fer n'ont pas bien entendu le conseil qui leur a été donné comme quoi "l'affaire en cours" était gérée... Un (douloureux) rappel à la loi s'impose donc...

Face au combat qui s'apprête à éclater, la féroce sergent Dunhilda donne l'assaut ! La ruelle se transforme en abattoir ! Les carreaux pleuvent. L'officier n'est pas un perdreau de l'année et sa hache s'avère être d'une redoutable efficacité.

Pour corser le tout, les légionnaires découvrent que l'officier et ses hommes sont épaulés par une élémentaliste borgne, pleine de (douloureuses) ressources ! La mystique a le visage marqué d'un symbole qui n'est pas inconnu à l'équipe mais... Un temps pour chaque chose ! Et là, il s'agit avant tout de survivre !!!

Elementaliste

Le combat se passe mal. L'officier est un rusé et un cruel. Malgré la protection offerte par Orson, il n'hésite à mettre à mort le sergent Dunhilda pour intimider le reste de l'escouade. C'est un choc, un coup de poing dans l'estomac. Le "Dernier Verre du Légionnaire" administré par Grimbalt n'y change rien. Hulbreg, auteur d'une grosse boule de feu, se trouve désemparé face à cette scène et joue la carte du repli. Belegar tente la contre-offensive et use de ses feux grégeois pour prendre l'ascendant psychologique sur les assaillants. Au final, c'est un bain de sang. Un ennemi apeuré prend la fuite et disparaît sans demander son reste... Les autres hommes de main sont massacrés. L'élémentaliste est abattue par Mardilyn alors qu'elle tentait de s'enfuir. Les légionnaires sont tailladés comme des grognars et passent à deux doigts de la correctionnelle. Le quartier, huppé, est en alerte. Les combats ont été perçus. La garde ne va tarder à rappliquer. Orson finit, in extremis par se débarrasser de l'officier (dont il est convaincu qu'il s'agit d'un combattant du Bouclier). Grimbalt ne découvre aucun indice sur le cadavre. Le soldat se fait arracher par Hulbreg sa cotte d'armes indiquant son appartenance à la garde de la Forteresse-Etat (afin ne ralentir toute identification). Madilyn embarque le corps de la borgne.

C'est la fuite dans la nuit. Mardilyn, avec son cadavre sur l'épaule joue de chance et profite de l'obscurité pour filer. Orson, lui, avec le corps de son sergent, se fait interpeller par une patrouille. Hulbreg et Belegar décident de rester à ses côtés. L'ex-barbare s'éclipse et quitte lui aussi le quartier de la Flèche avant qu'il ne soit totalement bouclé.

Fuite

La légionnaire Mardilyn traverse, son paquet sur l'épaule, les quartiers d'Abu Kazan les uns après les autres jusqu'à atteindre celui des Lames. Une fois en sécurité parmi les bâtiments occupés par la Compagnie du Capitaine Trym, l'ex-chasseuse dépose le corps et commence minutieusement à l'inspecter.

1. Aucun indice ne permet de connaître l'identité de la femme mais la marque que la magicienne porte sur sa joue finit par revenir en mémoire à l'archère de la légion. Elle semble similaire à celle portée par la mystérieuse naine au crane rasé que l'escouade a rencontré à Drus'Ubak dans les sous-sols de l'horrible taverne du Grattoir.

2. Sous son bandeau, à la place de son oeil, la borgne s'avère avoir dans l'orbite une petite sphère couleur rubis qui pulse. Pour Madilyn, la pierre est clairement magique.

OeilDragon

3. Dans le manteau de cuir de qualité doté de multiples poches (habit maintenant en partie incinéré et perforé), Mardilyn met la main sur une bonne petite bourse contenant 4 PO et 17 PA. Il y a aussi un étui de cuir contenant un parchemin magique.

ParcheminNoir

4. La ceinture de voyage de la morte dispose de 2 étuis à potion dont l'un est encore plein. Au simple jugé la potion encore présente est une potion de soins. A confirmer.

PotionSoins

A l'arrière de la ceinture, il est encore pendu l'une des sphères explosives utilisée durant l'affrontement dans la ruelle. Mardilyn s'en saisit... Avec délicatesse. Ce truc a fait un bon paquet de dégâts en pétant à la gueule des légionnaires.

RunicBomb

5. Pour terminer, en plus d'une dague de très belle facture (pouvant être revendue jusqu'à 6 PA), Mardilyn met la main, entre deux couches de vêtement, sur une broche en forme de tortue qu'elle sait aussi être magique au 1er coup d'oeil.

BrocheAntiProjectile

En dehors de cela, l'archère n'a plus d'information. La mystique qu'elle a abattu possède du matériel et des vêtements de qualité mais confectionnés, agencés pour ne montrer aucun signe extérieur de richesse. Aucune odeur, aucune trace caractéristique ne permet de savoir précisément d'où elle vient, qui elle est. Un vrai mystère.

Sur un signe d'Orson, Grimbald l'Errant a préféré esquiver le détachement de gardes. Il a quitté le quartier de la Flèche pour rentrer le plus discrètement possible au QG de la compagnie.

Dans le quartier des Lames, à peine les 1ers hangars occupés par la Légion sont-ils visibles que l'ex-barbare se fait interpeller par un nain en attente dans un coin d'obscurité.

Grimbald l'identifie immédiatement comme étant de la même condition que lui. Il pense déjà l'avoir entre-aperçu mais il ne sait plus où. L'Errant a le visage dur. Au physique et au style, le gaillard est un membre du Lys Noir et un habitué du Fighting Pit du Croc Brisé. Il se présente comme étant Torm, au service du Capitaine Garum Hammerson. Oui, Grimbald s'en souvient maintenant, un nain discret, en retrait, venu aider son patron à leur retour à Abu Kazan.

TormErrant

La nain baraqué tend alors deux feuilles de parchemins à Grimbald tout en expliquant la raison de sa venue. Les deux feuilles sentent encore le combustible de lampe. Elles ont été passées délicatement à la flamme et un long texte est maintenant visible.

Confessions01

Confessions02

Suite aux 1ers retours des Astucieux de Brise-Pieux à leur Capitaine à l'heure de midi, un rapport a pu être fait au marchand Obaar Goldskaar. Ce dernier a alors demandé à Garum de faire surveiller certains endroits clefs d'Abu Kazan afin de localiser le registre. Torm semble bien au courant de l'affaire et il indique à Grimbald qu'il s'est occupé de la surveillance du laboratoire de Versiparm.

A la nuit tombante, le brigand repenti, bien en planque devant le bâtiment, a vu distinctement l'érudit Versiparm arriver chez lui en litière. Un petit moment après, six soldats du Talion se sont présentés et l'assistant Droromir Rekken les a fait rentrer. Il ne s'est pas écoulé bien longtemps avant qu'une seconde délégation armée arrive. Plus nombreuse (10 combattants) et menée par le conseiller Meleagor Grothsson en personne, elle a forcé l'entrée de la demeure dès que Droromir leur a ouvert.

Torm s'est alors approché de la résidence pour comprendre un peu plus ce qui était en train de se jouer. A ce moment-là les six soldats du Talion sont ressortis et sont partis sans demander leur reste. Le temps que le nain de confiance de Garum se positionne afin d'avoir une bonne vue sur le bureau, Versiparm était déjà pendu à une poutre de son plafond et Droromir était à ses pieds en train de mourir des suites d'un empoisonnement.

Droromir

Torm a vu Meleagor s'emparer du Registre Royal d'Ur'Boran et ses hommes ont fait le ménage dans le bureau, brûlant tous les écrits de l'alchimiste boiteux.

Une fois la délégation du conseiller d'Aklaar Brave-Coeur repartie, Torm est entré à son tour. Droromir était alors mort depuis quelques minutes dans d'atroces souffrances et l'on avait laissé à côté de lui un lettre, soit-disant rédigée de sa main, confessant le meurtre de son maître. En cherchant un peu, Torm était tombé sur ces deux feuilles de parchemin apparemment vierges, posées sur le coin du bureau. Mais l'odeur lui avait mis la puce à l'oreille et l'utilisation habile de la flamme d'une bougie avait confirmé qu'il était sur une bonne piste...

La fin de son histoire est la suivante : il avait laissé Versiparm pendu là où il était mais avait pris l'initiative de brûler la fausse lettre de confession de Droromir et avait discrètement transporté le cadavre de ce dernier à une rue de la caserne de quartier la plus proche du laboratoire. Ainsi l'assistant ne finirait pas avec son nom traîné dans la boue... Il était ensuite retourner voir son maître avec le courrier. Garum, après réflexion, avait indiqué à Torm de le remettre à l'un des membres de l'escouade. Selon lui, les Légionnaires sauraient très bien quoi en faire...

Après un salut de tête silencieux au barbare, l'homme de main de Garum quitte le secteur.

Après réflexion, la légionnaire Mardilyn transporte l'ensemble du matériel ainsi que le corps de la borgne jusqu'au laboratoire de l'ensorceleur de la compagnie ; Riverdale MacGnusson.

Riverdale

La nuit est maintenant bien tombée et, à la lumière des lampes installées dans son atelier (en partie carbonisé) l'archère peut voir distinctement que le mystique est en pleine finalisation d'un parchemin magique. Elle est reçue par la très jeune assistante de Riverdale, la légionnaire Cassandra surnommée "The Shifter". La petite est jeune mais douée. Elle est réputée pour avoir deux amours : la magie et le jeu.

Cassandra

Après avoir installé le cadavre de l'élémentaliste dans une annexe et expliqué la situation à Cassandra, Mardilyn part voir son Capitaine. L'assistante de Riverdale lui confirme que dès que les 1ère identifications seront tombées, elle viendra en informer l'archère.

AbuKazanQGLegion

Quartier Général de la Compagnie de Trym à Abu Kazan.

Trym regarde les tatoués Mardilyn et Grimbald droit dans les yeux, sans dire un seul mot... Il est calé au fond de son fauteuil pendant que l'ex-barbare termine le rapport de situation en expliquant les circonstances dans lesquelles il a récupéré les confessions de Versiparm... Confessions soigneusement posées sur le bord du bureau du Capitaine.

Voilà, c'est fini.

/// Silence. ///

Mardilyn n'a rien caché. Elle a insisté sur l'urgence de la situation pour Orson, Hulbreg et Belegar. Elle veut la peau du salopard qui est à l'origine de la mort de Dunhilda. Elle est prête à poser toutes ses économies sur la table. Le prix du sang !!!

Grimbald, de son côté, a bien appuyé sur la posture prudente de l'escouade face au traquenard dans la ruelle et par la suite l'engagement total des légionnaires afin d'épauler le Sergent Dunhilda durant le combat. Il a bien évidemment indiqué à son supérieur sa conviction comme quoi le conseiller Meleagor Grothsson doit être derrière cette attaque... Il a terminé en faisant passer un message clair à son supérieur ; il est prêt à prendre en charge le "dirty work"... Un conseiller, un prince... Rien n'est éternel.

/// Silence. ///

/// Silence. ///

Le Capitaine Trym respire à fond.

Par les saintes burnes d'Yjdad, nous sommes exactement dans la situation que je souhaitais éviter. Vous êtes mes Astucieux, ils vous revenaient de composer intelligemment avec les situations et les personnalités politiques engagées dans tout ce bordel...

/// Soupir. ///

Vous deviez me choper Dunhilda par les ovaires et vous carapater. Et vous deviez embarquer le corps de ce con d'Arro afin de satisfaire, en partie, Mulvak. Au lieu de cela j'ai un sergent de qualité qui est cané et vous avez raccourci un putain d'officier de la garde ! Je pensais réellement avoir à faire, pour une fois, à une escouade capable de faire autre chose que porte-glaive... Je vous en ai peut-être trop demandé...

L'archère et le pugiliste se regardent.

/// Silence. ///

Rompez légionnaires, vous êtes consignés dans vos baraquements jusqu'à nouvel ordre. Je prends le relais.

Là, c'était bien fini.

L'assistante de Riverdale retrouva finalement Mardilyn dans l'un des grands hangars dédiés aux troupes de la Compagnie.

Barn

L'archère était en train de faire les 100 pas pendant que le légionnaire Grimbald tirait sur sa pipe, assis sur un vieux tonneau.

J'ai des nouvelles pour vous, légionnaire ! MacGnusson a bien entamé le travail d'analyse, je l'ai un peu aidé !

Mardilyn releva la tête. Elle put alors sentir de la fierté dans la voix de la jeune Cassandra.

Votre magicienne, elle était équipée comme un assassin de la Loge Noire !

En prononçant ces dernières paroles, Cassandra baissa la voix, comme pour ne pas attirer le malheur... Même si, tout le monde le savait, cette organisation était un mythe.

Nous avons fait un compte-rendu au Boss. Il m'a demandé de vous le restituer. Donc, le parchemin qu'avait la borgne est bien crade. Il s'agit d'un puissant parchemin de cauchemar. Un truc à ne plus dormir, voir à mourir dans son sommeil. Une réalisation d'un détraqué de chez nous. C'est en runique. La fiole est une potion de guérison. Du sérieux mais pas du coin et accompagné d'un effet secondaire passager de type désorientation. Au regard des plantes utilisées, Riverdale mise sur un breuvage provenant de l'Empire Assanide. Le bijou d'ornement est une broche de protection contre les projectiles. Une belle réalisation d'inspiration elfe mais clairement le travail est celui d'un Hum. Peut-être un bijou de l'Empire de Dumn. Alors, passons aux choses sérieuses : la sphère runique est une "Escupir Muerto", une détonnante portative à la fois incendiaire et à fragmentation. Très efficace, très rare aussi. C'est un produit de la Forteresse-Etat de Kernor'Draz. Donc pas la porte à côté. Pour ce qui est du rubis oculaire, Riverdale l'a gardé pour la fin et il a prévenu que cela allait lui prendre un max de temps. Il m'a foutu à la porte afin que je lui fiche la paix... Rien de spécial sur la dague si ce n'est qu'elle est belle et que le style de forge est assanide. Le Capitaine m'a dit de vous redonner la bourse. Son contenu est à vous avec le commentaire suivant : La Compagnie aurait pu faire facilement 5 fois plus si vous aviez été plus avisés. Dès que le moment sera opportun, payez une tournée générale à la mémoire de qui vous savez. C'est qui qu'a calanché ?

A la vue des visages fermés de ses deux interlocuteurs, Cassandra n'attendit aucune réponse et fit volte-face pour repartir vers le QG.

Il ne faut que peu de temps à la légionnaire Mardilyn pour réagir à l'annonce de l'assistante Cassandra. L'ensorceleur Riverdale est sur l'analyse du joyau oculaire ! Il s'enferme, il coupe les ponts ! Il est sous influence !

L'archère n'a pas voulu en parler mais, lorsqu'elle a checké le corps de l'Elémentaliste, elle l'a entendu ! La Voix ! L'Attraction ! L'Appel du Rubis ! L'objet doit être maudit ! Elle a su résister mais Riverdale en-est-il capable ?

Mardilyn se précipite pour retrouver Cassandra. Elle est suffisamment convaincante pour que l'assistante trouve son histoire crédible et, n'arrivant pas à entrer dans le laboratoire de son mentor, décide de prévenir le Capitaine Trym.

Le trio fait irruption en force dans l'atelier de Riverdale alors que ce dernier est en pleine contemplation de la pierre précieuse, un poinçon à la main, prêt à se crever l'oeil.

L'ensorceleur est neutralisé in extremis par le patron de la compagnie aidé des deux naines. Le temps que MacGnusson retrouve ses esprits, le capitaine s'est emparé de la gemme magique et la confisque jusqu'à nouvel ordre. Elle sera analysée avec grande précaution au Campement d'Hiver de la Légion de Fer par le vénérable Vorn Thorki, Maître Transmogriffiste, 1er mage de la Légion de Fer.

VornThorki

Le légionnaire Orson, le corps du sergent Dunhilda toujours sur les épaules, se fait interpeller par le sergent de la Milice Thindra "Six carreaux" et son escouade de 8 miliciens.

Thindra6Carreaux

Malgré "le charme" que déploient Orson, Belegar et Hulbreg, Thindra ne lâche rien. Le secteur est bouclé. A la demande du Palais, les patrouilles de gardes du Bouclier dans le quartier de la Flèche ont été renforcées par celles de la Milice (combattants du Temple). Alors que Belegar insiste pour que Thindra se rende aux abords de l'établissement de la Chope Dorée afin de constater la scène de combat que les légionnaires de fer viennent de quitter, tout le groupe prend la direction de la Caserne Centrale car telle est la consigne... Elle se veut rassurante. L'exposé d'Orson est crédible et c'est bien le corps d'un des leurs que l'ex du Bouclier est en train de transbahuter. La vérification ne devrait être qu'une formalité.

CaserneCentrale

Sur place, les 3 Légionnaires de Fer découvrent un lieu en pleine effervescence. Il apparaît qu'une vraie opération combinant les forces de la garde du Bouclier et de la milice du Temple est en cours.

Thindra amène les 3 interpellés et leur cadavre devant le responsable de la sécurité à Abu Kazan, à savoir le Capitaine Brondur Lame d'Argent, de l'Ordre du Bouclier.

BrondurLameArgent

L'officier du Bouclier écoute avec attention le récit et, au plus grand déplaisir de Thindra, la renvoie avec son escouade à l'auberge de la Chope Dorée afin d'inspecter le secteur des poubelles, comme demandé par Belegar. Brondur n'est pas condescendant avec les légionnaires et il leur fait comprendre qu'il a déjà travaillé en bonne intelligence avec le Capitaine Trym.

Alors que Lame d'Argent s'apprête à renvoyer Orson, Belegar et Hulbreg à leur QG afin d'y rapporter le corps de leur sergent Dunhilda, un officier du Talion s'invite dans la partie...

Une courte discussion entre le Capitaine Brondur et Orgri Rugnisson change totalement le cours des évènements...

OrgriRugnisson

Les 3 combattants de Trym apprennent que des déclarations sur l'honneur de clients de marque, présents à la Chope Dorée, ont été déposés au Prévôt du quartier de la Flèche. Ces témoignages incriminent les Légionnaires de Fer qui auraient porté les armes contre le Capitaine en second Mahakaman Cranmer. Cet officier, spécialement détaché à la protection du Prince Aklaar Brave-Coeur, était sur place avec un détachement de combattants afin de collecter le corps d'un brigand, un dénommé Arro, neutralisé plus tôt dans la journée alors qu'il tentait de rapiner dans le luxueux établissement.

MahakamanCranmer

L'affaire prend alors une sale tournure...

Le Capitaine Brondur ne regarde plus les 3 légionnaires du même oeil. Ils ont tué un officier du Bouclier. Lame d'Argent pouvait ne pas être totalement en accord avec les orientations de son second, il ne peut laisser passer un tel acte.

Tout le Hall de la Caserne Centrale s'est tourné vers les 3 compères légionnaires qui, à n'en pas douter, vont être mis aux fers.

HallCaserneCentrale

Orson, Belegar et Hulbreg sont désarmés sur le champ, dépouillés de leurs effets personnels et conduits dans les solides prisons (de pierre) de la caserne centrale.

PrisonsCaserneCentrale

Après un moment salutaire de repos dans leur cellule, les 3 prisonniers voient la zone pénitentiaire s'agiter. Les geôliers locaux sont tout excités. Le Chef Geôlier d'Abu Kazan, Smakki Ringsson, directeur de la prison de haute sécurité de Pierre-Ebène, est d'inspection.

SmakkiRingsson

Le directeur est de passage avec un gros détachement de prisonniers de Pierre-Ebène, des criminels endurcis qui doivent descendre creuser aux mines.

PrisonniersPierreEbene

Ces jolis petits enfants de coeur sont encadrés par des soldats de l'intraitable Garde Noire de Pierre-Ebène.

GardeNoirePierreEbene

La cellule d'Orson, Belegar et Hulbreg est "complétée" par 6 prisonniers et, à peine l'encadrement est-il reparti, que les nouveaux invités se jettent sur les 3 légionnaires de fer et commencent à les rouer de coups.

 

Les agresseurs issus des murs de Pierre-Ebène sont féroces mais visiblement peu habitués à se frotter à des Légionnaires de Fer. Mené par un Belegar déchaîné, le trio, en sous nombre, rend coup pour coup. C'est un traquenard organisé. Les 3 légionnaires parviennent à tomber avec efficacité les 4 premiers lots de prisonniers. Mais Smakki, le directeur du système carcéral d'Abu Kazan, est un nain patient et méthodique. A la fin du 4ème round d'agression,  Belegar est raide inconscient. Et la danse infernale ne s'arrête pas. Le 5ème contingent d'agresseurs est défait par Orson et Hulbreg, protégeant du mieux qu'ils peuvent le corps de l'ex-alchimiste. Mais les deux derniers combattants de Trym sont tellement amochés, tuméfiés qu'au 6ème round, les jeux sont faits...

Durant deux jours, les trois légionnaires sont ainsi tabassés, transformés en sac de frappe, corps tuméfiés gardés tout juste vivants pour continuer à endurer la douleur des coups...

Puis, le terrible calvaire prend fin. C'est une sentinelle du Bouclier qui se présente comme le visage de la providence : Sigrid Donarkhun.

SigridDonarkhun

Mandatée par le Veilleur du Roi, Okram Halgakrin, elle parvient à les faire libérer et encadre leur rapatriement jusqu'au quartier-général des Légionnaires de Fer dans le quartier des Lames.

Une fois sur place, les légionnaires grièvement blessés sont pris en charge par le Guérisseur de la Compagnie, Karrinsson Karv qui, à la demande expresse du Capitaine Trym, utilise une grande partie de son stock de potions de guérison pour les remettre rapidement sur pied.

KarrinssonKarv

Une fois que l'escouade des Astucieux de Brise-Pieux est à nouveau réunie (et, pour 3 d'entre eux, en capacité de pouvoir tenir debout et parler), le Capitaine Trym fait intervenir le marchand Obaar Goldskaar.

Le notable du Talion considère que le contrat pour lequel il a embauché une nouvelle fois l'escouade de Légionnaires de Fer est rempli. La lumière a été faite sur la mort de la Sage Tiann Vondrerra et sur ce qu'il est advenu du Registre Royal d'Ur'Boran.

RegistreRoyal

Les confessions écrites de Versiparm remises par Trym au marchand et le récit de Grimbald sur ce qui s'est passé à la demeure de l'Alchimiste ont permis à Goldskaar de comprendre que le registre est maintenant entre les mains du Conseiller Meleagor Grothsson et qu'il y a une situation des plus intéressantes à exploiter... 😬

A l'issue de ce nouveau contrat rempli (avec de la casse), vos personnages passent Niveau 5 (cf. le post : Terres d'Arran - Changer de Niveau).

- Les membres de l'escouade n'ont ni le temps, ni l'autorisation de leur Capitaine d'étoffer leur tatouage. Ils n'ont pas fait de profits complémentaires durant le contrat et la remise en état de 3 d'entre eux a vidé la majorité des ressources en potion de guérison de la Compagnie. Ils ne touchent aucun droit à réquisition à l'issue de cette mission ni aucun "extra" tiré des objets identifiés sur le cadavre de l'Elémentaliste...

- L'escouade hérite d'un nouveau sergent : Galdran "Four Of Spades", un jeune officier ambitieux connu pour faire passer la mission avant ses hommes.

GaldranFourOfSpades

Les honneurs ont été rendus par la Compagnie au Sergent Dunhilda Long Knife la veille de la libération d'Orson, Belegar et Hulbreg. Le corps a, en effet, été rapporté à Trym par l'escouade de miliciens de Thindra Six Carreaux. Le sergent de la milice en a aussi profité pour indiquer au capitaine de la compagnie les conditions de détention des 3 légionnaires manquants encore à l'appel.

Ainsi, dans l'escouade, seuls Mardilyn et Grimbald ont pu assister aux funérailles. A date, l'hommage de l'escouade (au complet) n'a pas été rendu à leur défunt sergent.