[YGGDRASILL]_Galerie_Héros (Ingvar)

Soumis par Saghonval le dim 31/05/2020 - 15:29
Forums

Ingvar Havardsson (joueur : Orolbram), un scalde doué, particulièrement fêtard...

Ingvar

Ingvar n'est pas très grand... 1m75 pour 70 kilo il est vrai que d'un point de vu combattant il n'a pas les dimensions de certains.... mais ce qu'il n'a pas en taille ou en poids il le compense par son éloquence et sa verve, sûr qu'elle l'a déjà sortie de la panade une paire de fois mais l'y ayant mise aussi........ 

Son regard composé d'un oeil bleu et d'un oeil à l'iris blanche ne l'a pas beaucoup aidé... surtout avec l'historique de sa famille.... notamment son frère Hrönn....

Fils d'Harvard le "Godi" (homme de loi) de l'administration d'Hleidra, Ingvar a passé la plus grande partie de sa jeunesse dans la famille de Gilsur Kolbjörnsson car dès l'age de 5 ans il fût envoyé à Rohald dans cette famille à laquelle il doit énormément. Il grandit donc sur l'île de Fyn.

Peu de nouvelles arrivaient du continent, ni de son père ni du reste de sa famille d'ailleurs ...

Si bien que, logiquement, Gilsur et Mekkin devinrent ses parents de substitution à bien des égards. Leur fils Yngwe devint une sorte de grand frère pour lui.

Ingvar a, par ailleurs, un lien de parenté avec Hallbiôrn Egilsson (le jeune Thulr) puisque Gilsur Kolbjörnsson est le frère aîné d’Egil Kolbjörnsson.

Yngwe devint scalde du seigneur Hord Beinirsson et, quant il rentra au village, fit une démonstration à Ingvar qui sût que sa destinée serait de devenir lui aussi scalde !

A l'adolescence, et même encore maintenant Yngwe et Ingvar sont connus comme "redoutable" autant pour les filles que pour l'alcool et les soirées animées de Rohald.

C'est d'ailleurs dans une de ces soirée qu'Ingvar failli perdre un oeil ayant asticoté un jouvenceau, et par l'utilisation d'une illusion bien sentie avait fini par conquérir sa belle et finir au lit avec elle.... lorsque le pourceau découvrit le poteau rose.... la lame taillada sa paupière ne manquant son oeil que d'un cheveu.....

 

Depuis Ingvar ne s'est pas calmé !! il est juste un peu plus prudent et malin.

Cependant il y a 3 ans sa vie à pris un tournant pour le moins inattendu...

Un vieux scalde Urjyr "Mørkegrå" lui fit une révélation sur son avenir potentiel

Le vieux scalde fut impressionné par l’ascendance de la rune Algiz sur la destinée d’Ingvar.

Il dit au jeune homme qu’il disposait non seulement d’une capacité hors du commun pour se protéger contre les énergies maléfiques et les créatures surnaturelles mais qu’il avait en plus une prédisposition pour entrer en contact avec le monde des esprits (le monde du double).

Ingvar n’avait donc pas vocation à devenir un scalde « ordinaire », il était destiné à devenir un scalde Værgeånd (= Esprit Gardien).

Il devait se faire la voix des esprits tourmentés (i.e. personnes ayant été la cible, à tort, d’une injustice ou d’une malédiction) et corriger la situation aussi souvent que possible.

Marchant dans les traces de son grand-frère adoptif, Ingvar partit durant tout le cycle dernier à Odense où il suivit l’enseignement d’Ósvaldur « Stensang ».


Durant cet apprentissage, le scalde du Seigneur Hord comprit assez vite l’affinité particulière de son élève pour tout ce qui touchait au monde des esprits. Il s’agissait d’un don rare.


Il conseilla à Ingvar de se rendre à la cour du Roi Frodi, à Hleidra, afin de consulter ses völva.


Dans l’esprit d’Ingvar « le serpent finissait (enfin) par se mordre la queue ». Il allait lui falloir se confronter à sa tante Arnóra.
Ingvar est revenu à Rohald il y a 4 mois. Entre deux soirées arrosées, il se pose des questions sur la suite à donner à sa destinée.
Malgré le fait que son frère adoptif ne veut pas le voir repartir, Rohald n’est pas une ville suffisamment grande pour deux scaldes et Yngwe commence à être bien en place.


De toute façon Ingvar sait qu’il doit continuer de voyager afin de découvrir le bon mentor capable de l’aider à se former.

 

"qu'est ce qu'il y a Ingvar?  je t'ai connu de meilleur compagnie mon frère"

"Rien ne t'inquiète pas retourne draguer ces belles demoiselles fait honneur à notre réputation !"

Ce soir décidément tout n'allait pas.... il est des soirs où la tête et le coeur ne sont pas de la fête. Ce soir était l'anniversaire de son arrivée ici..... sa nouvelle famille, son frère adoptif, ses amis, tout cela l'emplissait de joie et pourtant...... Gilsur a su faire une très bonne image paternelle et finalement largement plus aimant que son propre père dont il n'avait plus aucune nouvelle.

Sa mère et son frère,  aucun signe de vie d'eux ne lui sont parvenus d'ailleurs...........

Plus tôt dans la soirée Hallbiôrn Egilsson, son ami, avait reçu un présent de son père, lui qui pensait être en dessous de son frère et ne jamais pouvoir faire assez pour  recevoir ne serait ce qu'une once de reconnaissance de son père, lui transmis la peau de l'ours qu'il avait tué faisant de lui un adulte... la fierté et l'émotion de mon ami... je suis ravi pour lui, fiers pour lui...

 

Ce que je n'attendais pas c'est cette amertume qui est apparue en mon propre coeur.... cette reconnaissance, cette fierté, mon propre père... je ne connaitrais jamais cette joie.... je ne suis pas jaloux de mon ami, un peu envieux mais pas jaloux. Le voir fier m'emplis de joie et en même temps de mélancolie....

Certes je suis gladr aujourd'hui et possiblement avec un grand avenir selon les runes...

mais...

ma famille adoptive est devenu ma vrai famille au fil du temps, Yngwe, Hall et les autres..

Cette déchirure qu'a causé la rencontre avec ma tante.....Arnóra l'entendre parler de Hrönn et de ma mère comme des rebus du clan et de la famille, a déclenché en moi un sentiment de colère, mais détaché finalement, car n'ayant jamais vécu avec eux ou eu de nouvelles, je pris conscience d'une chose : ils me sont étrangers ... la prise de conscience d'être étranger à sa propre famille est une expérience douloureuse mais devoir quitter ma famille adoptive pour faire carrière et devenir ce que je dois devenir... l'est tout autant voir même plus... plongé dans mes tristes pensée, je fus tiré de mon humeur par une voix que je connaissais.

"encore une crise d'identité Ingvar? bois un coup avec moi ce soir j'ai envie de m'amuser"

"Ouais Hall tu as raison fêtons ça ! tu as gagné tes galons et je suis fiers pour toi mon ami d'ailleurs où est ta soeur Rúnhildur j'avoue la trouver à mon goût !"

Je savais pertinemment que j'allais déclencher l'ire de mon camarade cependant ce soir le résultat ne fût pas celui escompté.... Hall me regarda d'un regard sévère puis mélancolique...

alors que j'attendais de lui une bourrade et un éclat de rire....

Merde...j'ai tout fait foiré.......

"Je plaisante mon ami tu sais que je ne toucherai pas à ta soeur sans ton accord, ma mélancolie ne dois pas gâcher cette fête et ma remarque ne dois pas gâcher ton humeur allez viens je paye ma tournée et si tu veux nous pourrons jouer des tours à l'un des pourceaux du coin je te laisse choisir lequel"

Cela faisait  beaucoup à absorber, l'allégresse et le temps de l'insouciance étaient peut être terminés...... profitons tant qu'il est temps le futur est à nos portes, notre destiné nous attend....

"Yngwe chante les louanges de Hallbiorn Egilsson et je me joindrai à toi pour corriger tes fausses notes !"

des éclats de rire parcouraient la salle et finalement Hallbiorn céda à l'appel de la fête, comme le lui demandait son ami, effaçant toute la mélancolie dans son regard en un instant...

La soirée pris une tournure plus commune avec son lot d'alcool, de chansons et de tout un tas de choses pour lesquels les "redoutables" étaient connus....

 

Assis dans un coin de la pièce, le silencieux Athgar lève sa corne à la santé des deux cousins. Tel père, tel fils, le jeune norvégien est une force de la nature et beau garçon de surcroît. Mais il n'y a qu'une seule fille à son côté, toujours la même... Royna Svansdöttir.

Royna

C'est le revers de la médaille d'Athgar : il n'a qu'une fille (et encore, il en a fallu du temps...) car il sourit trop rarement, ne parle quasiment jamais et surtout il véhicule cet indéfinissable "je ne sais quoi" qui fait que seuls ses amis sont réellement à l'aise à ses côtés. A si, il y a aussi Thorgrim qui l'apprécie, mais, lui, il ne compte pas... C'est un ours.

Athgar attend patiemment le moment où on viendra lui chercher des noises... Il n'en parle pas mais c'est un moment qu'il aime... Il ne répondra pas aux quolibets, aux piques,  il tentera même d'apaiser "les sangs chauds" qui lui chercheront querelle mais, inéluctablement, l'empoigne finira pas arriver... Avec Ingvar en plus dans la place, c'est du garantie sur-mesure...

Alors, avec le reste de ses amis, il finira la soirée avec une séance d'exercice.

 

Scénario 01 - Banquet de Hrolf

Expérience en aventure (PL-Points de Légende): 9
Expérience liée à l'apprentissage (PL-Points de Légende) : 2
TOTAL (PL) : 11

Renommée (PR-Points de renommée) : 8
Faits accomplis ayant un vecteur de diffusion allant jusqu'à 2.

Le Jarl Hrolf récompense la réussite de l'enquête menée durant ses fêtes de Jöl par une gratification d'une once d'or + deux onces d'argent et prend à sa charge les éventuels frais de réparation des armes et armures.

"Alors cousin ? En perdition ? Pas une innocente sous le coude à bonimenter ? Que dirais-tu de t'occuper sainement autour d'une corne ou deux ? "

 

Pris dans ses pensées Ingvar ne réagit pas de suite à l'appel de son cousin, certes il avait gagné en notoriété, certes ils avaient sauvé des vies mais les choses étaient à présent différentes.

Le temps de l'insouciance semblait déjà s'éloigner...cette blessure.... cette maudite blessure... faire le fier à bras lui allait comme un gant mais là douleur avait été bien réel.

Soudain un main lui agrippa l'épaule et le fit sursauté

"Cousin? Je te sent loin de la ville et de la fête aujourd'hui que ce passe -t-il?" 

affichant un sourire forcé Ingvar ne voulait et ne pouvait rien cacher à son cousin.

Je suis tourmenté et d'après ton visage tu ne l'es pas moins.... le lot de responsabilité dont nous avons toujours rêvé est à notre porté et pourtant je ne sais pas si nous serons à la hauteur.

Toi certainement mais, j'émet des doutes sur mes propres capacités.. il va nous falloir "grandir" et cela ne me plais pas.

Tu vois cousin à trop souhaiter les choses  parfois on est déçu qu'elles arrivent et là .... Ingvar laissa sa phrase en suspend 

"Bref allons noyer ces pensées dans l'alcool nous savons  qu'il s'agit d'une valeur sûre"

(HRP Idem pas de dépense de points ATM)

Plein d'inspiration pendant cette aventure, Ingvar pris le temps de commencer à écrire une chanson relatant leur périple.

Divine intervention.

 

Dans l'obscurité et le froid,
Le clan se mit en route,
Pourchassant le coupable d'un acte effroyable.
Nos compagnons partaient en quête sans aucun doute.


Traversant les bois, l'hiver, les assauts du temps,
Ils parcourir des lieux à la recherche du camps.
Au travers de la magie,Déclencheur de tant de péripétie,
ILs comtemplairent un groupe de faon,accompagné d'un ours malfaisant.

 

Traversant le Gnoll à la recherche d'un abri,

ce fut La découverte de la gardienne et de leur ennemie,

un tels choc annonciateur d'ennui,Que vite notre compagnie 
 partie en quête de justice, pour sa propre survie.

 

S'approchant du Helm et rencontrant des loups,

Il s'en fallu de peu que Svavar en perde son cou.

Devant ses crocs aiguisés et malfaisant,

Finalement destiné à combattre le néant.

 

Tels un loup puissant et revanchard,

Ingvar poussa un hurlement dans l'hiver blafard,

Alors que Thors et son marteau puissant,

Martelait les loups de ces coups incessants.

 

Nos héros dévoilant ainsi leur puissance,

 Gundrun  des 4 vents Entourée d'une aura éblouissante,

Elle repoussa l'ingénue et ses loups en un rien de temps.


 

Hallbiorn combattant, des spectres puissants,

fût spectateur d'un rite pour le moins malaisant.

aux hurlement de loup et du vent puissant,

Découvrit dans l'ensemble un spectacle ahurissant.

 

Alors que de la ville  nos héros s'approchaient,

 quelque chose de vils aux alentour se préparait,

Il s'en fallu que peu pour que le village s'embrase.

A cause du  trompeur que la colère anime,

Le clan Jari dû participer au Thing.

Pour remettre en phase les humains et les dieux,

Il fallait mettre un terme à la vengeance Divine,

pour rétablir la paix que tous attendent fébriles.

 

Scénario 02 – Le Rôdeur

Expérience en aventure (PL-Points de Légende): 15
Expérience liée à l'apprentissage (PL-Points de Légende) : 1
TOTAL (PL) : 16

Renommée (PR-Points de renommée) : 6
A ce stade, la portée des faits décrits / accomplis n'ont été compris que du Jarl du Clan Kjari et de ses plus proches conseillers. Ingvar a rempli sa 1ère mission de Værgeånd (= Esprit Gardien).

Le Héros a reçu un cadeau de remerciement apporté par un mystérieux émissaire du clan Arnkel : une splendide fourrure de "Vinterulv" (Loup d'Hiver). Cette fourrure travaillée fait office de : cape chaude, couverture, épaulières de fourrure (pièce d’armure, Bonus Protection : +3 / Enc. 1 / Valeur : 5 O.A. / +1 au test de Charisme).

Le Jarl Hrolf ne récompense pas particulièrement le retour des Héros à Rohald.

Note : Les pièces de protection de cuir et de fourrure portées par Ingvar ont besoin d'un entretien sous peine de tomber en lambeaux d'ici à 2 altercations un peu musclées. Coût du travail de réparation (intervention de niveau facile) : 4 pièces.

https://www.youtube.com/watch?v=RCVG9SeMqHA

Scénario 3 : "La Reine des Neiges".

Date : 5 semaines et demi après les fêtes de Jöl marquant la 1ère année du règne de Frodi "l'Usurpateur".

Ingvar, à la suite du conseil restreint dirigé par son Jarl, prit la direction de sa maison. Il se sentait concerné par le sort de la compagnie de Jorunn. Son frère Yngwe en faisait partie...

Le jeune scalde Værgeånd était bien décidé à voir si son frère avait laissé des informations sur la "Dame de Givre"... C'est en poussant sa mère, Mekkín, à se confier qu'Ingvar en apprit plus sur le mystérieux personnage de la "Reine des Neiges"... En effet, tout excité à l'idée de sa mission à venir, Yngwe avait discrètement échanger avec leur mère sur les récits qu'il avait pu collecter lors de son dernier déplacement à Odense.

Álfheimr, que l’on appelle aussi Ljossálfheimr (le domaine des álfar de lumière) est un Monde des plus déstabilisant. Ce monde est en changement constant, remodelé sans cesse par la volonté et la magie de ses habitants, les Álfar... Qui l'aménagent selon leur bon plaisir...

Le passage du temps y est assez "subjectif"...
Les rares chansons scaldiques connues évoquent la beauté et la noblesse des résidents, leurs bois luxuriants, leurs prairies verdoyantes et leurs splendides étendues de neige immaculée...
Le chant, la danse et la musique sont très prisés car ce sont les émotions que ces arts peuvent souvent provoquer que recherchent avec passion les Álfar.

 

Les récits parlent aussi de la particularité liée au changement de saison.
Il peut tout à fait neiger dans une partie de ce monde et, dans la région d'à côté, que l'été batte son plein. Les cycles sont différents suivant les endroits car ils sont directement attachés aux déplacements des dirigeants des Álfar : la Reine, la "Dame du givre", et le Roi de l'Été...
Ils ne vivent pas dans les mêmes châteaux, à cause de leurs préférences personnelles climatiques, mais n’ont aucune obligation à ce sujet. Aucune inimitié n’existe entre eux et ils siègent ensemble à l’époque des blót, par exemple aux solstices ou durant les álfablót pour recevoir les sacrifices qui leur sont dus.

 

La Dame du Givre serait la plus vieille et la plus puissante des magiciennes Álfar... Elle aurait connu les débuts des Neuf Mondes... Elle ne pourrait être facilement approchée par les simples humains... Elle effectuerait souvent des voyages sur Midgardr où elles disposeraient de plusieurs demeures secrètes...


 

Outre les informations collectées par Ingvar, il lui fallait maintenant se préparer.

Il commença par aller faire réparer sa tenu qui avait souffert du voyage précédent (-4pièce)

Puis tenta de se renforcer musculairement car, lors de leur précédente aventure, le froid l'avait mis à mal et il n'avait pas pu aider à tirer le traineau. (Puissance 1==>2 pour 10 pts?)

Cherchant toujours des indices dans les affaires de son frère, il demanda à sa mère de lui raconter les quelques superstitions qu'elle connaissait ainsi que celles que son frère lui avait racontées. Il écoutait avidement (superstition 1 ==>2    4 points)

Une fois ces récit écouté et mémorisés  il s'attela à la révision des bases de soins qu'il avait apprise et alla consulter Hallbiorn pour en apprendre un peu plus sur les rudiments du soin et commencer à s'intéresser aux arts runiques juste à titre de loisir dans un premier temps. 

(Soin 1===>2 4points)

Avant de partir il boucla ses bagages avec quelques vêtements de rechanges (Chemise+pantalon de laine + sous vêtement : 15PA), un amadou, et un lyre ou guitare. (tarif à définir par le MJ)

 

PL dépense 18 reste 0

Pour les sous à définir.

 

OK c'est noté ! Plus de PSS ! ✊

Comme tu as modifié ta carac de PUISSANCE, pense à bien t'assurer que tes valeurs dérivées ont bien été augmentées.

Du côté des points de légende, Ingvar en a 27. 11 PL pour la mission 1 et 16 PL pour la mission 2. Tu en a dépensé 18, il t'en reste 9 pour la prochaine fois.

Le scalde Ingvar, lors du brutal combat contre le troll des glaces, a été touché par l'Ase Suprême et il a pu effleurer son pouvoir. Les croassements d'Huginn et Muninn ont fait leur chemin et le jeune mortel s'est fait, durant quelques instants, la voix d'Odhinn...

Odhinn

Ingvar a déchiré la terre et englouti partiellement le fils de Jötun... Mais, plus important, grâce à son utilisation du Galdr, le jeune scalde a fait retentir la voix du Père de Toute Chose afin que les enfants de Midgardr se ressaisissent et affrontent, ensemble, la menace venue du froid...

Le pouvoir d'Odhinn a laissé une trace derrière lui... Car celui qui trône sur Hlidskjalf se souvient de tout...

IngvarLibererLaPeur

La voix du père de toute chose, créateur des chants magiques résonnait encore dans le crâne d'Ingvar,

Il savait, qu'au moment où il usurperait l'identité d'Odhinn pour renforcer le courage de ses frères et soeurs combattant, qu'il risquait sa vie, son avenir, ainsi qu'un possible aller sans retour au Hellheim pour s'être fait passer pour un dieu, ou du moins pour avoir imité sa voix mais, avec tout le respect qu'il devait au dieu, et pour une action en son nom, Il n'hésita pas un instant.

Au lieu de le foudroyer  Ingvar avait été infusé de la toute puissance divine et avait pu forcer la terre à s'ouvrir et à engloutir leur ennemie pour la gloire d'Odhinn. 

Vidé de toutes ses forces alors qu'il n'avait employé qu'une once du pouvoir d'Odhinn, il remercia le dieu avec toute la déférence possible.

Il trouva au plus profond de lui un cadeau divin.

Sa force d'âme avait été reconnue et il savait que plus jamais la peur ne paralyserait ses amis au combat.

Car si Odinn le souhaitait, il pourrait libérer de toute peur et insuffler le courage de se battre, même dans les situations les plus critiques, à ses compagnons.

 

Epuisé, il ne vit pas la fin du combat, après avoir hurlé de mettre le feu au piège Ingvar s'effondra face contre terre dans la neige vidé de toutes ses forces.

Révélations de la Dame du Givre à Ingvar :

L’injustice a profondément marqué l’histoire, la jeunesse et la famille d’Ingvar. Elle a frappé et elle continuera à le faire. Ainsi en ont décidé les Nornes. Les Dieux ne posent pas leur regard sur Ingvar, ils l’habitent où ils s’en désintéressent. Ingvar a pourtant le don ; il est un Værgeånd, il se doit de corriger les évènements injustes qui ont conduit certains individus à voir leur Âme Triple (LdB p147) sombrer dans le tourment. Parce que cela était écrit, le Destin va s’acharner sur Kolbrún et bientôt la jumelle du scalde, Hrönn, sera sans soutien… Livrée à l’appel de Njördr… Ce que les Nornes ont donné à Ingvar, elles l’ont pris pour partie à sa mère et pour le reste à sa sœur… Odhinn attend d’être honoré par celui qui a tout reçu… Il attend une offrande. L’enfant à l’âme incomplète doit lui être sacrifié au grand temple d’or au moment où la jeune impétueuse prendra la mesure des actes de son aïeul…

La fête de retour avait débutée il y a maintenant deux jours et continuerait certainement sur les deux jours suivants.

L'hommage aux morts avait été poignant et Ingvar avait chanté une oraison funèbre de toute beauté y mettant corps et âme.

Les dires de son frère lui revenait en mémoire, "Tu sais frangin, l'illusion est certainement forte mais le charme l'est tout autant et est surtout bien plus efficace dans certaines situations" Ingvar avait ri à l'époque se targant d'avoir suffisamment de charme pour ne pas avoir à user de magie.

Mais les évènements proche avait montrer l'utilité que pouvait avoir ce genre de magie, s'il avait pu endormir Jorrun elle aurait moins souffert. (le scalde dépense donc ses points 5 points d'expériences pour approfondir sa magie e s'ouvrir à la magie du Charme).