Knight - A l'Est... Du Nouveau - Débriefing

Soumis par Thomas le lun 11/03/2019 - 18:02
Arche de Chongqin, à quelques kilomètres de Xian de Fendgu.
6 février 2038, 7h12 AM.

Le Vector survole le Yanste, à basse altitude, afin d’éviter de se faire repérer des radars.
Après les évènements survenus cette nuit à Xian de Fengdu, l’attention doit certes être encore tournée vers l’ancienne ville, plus en amont.

Mais leur présence ici doit passer le plus inaperçu possible afin d’éviter toute confrontation.
Leur mission doit être remplie de façon rapide et discrète.

La tension monte cependant petit à petit dans l’appareil, car cela fait déjà le troisième passage qu’ils réalisent sur ce segment et ils n’ont toujours rien en vue.
Or, selon les calculs effectués, les deux Chevaliers devraient finir par ressortir du fleuve dans les environs.
Cela fait bientôt une heure qu’ils sont sous l’eau, et la crainte de les avoir ratés commence à gagner.

C’est alors que les senseurs se mettent en alerte.
Quelque chose répondant aux spectres magnétiques vient de sortir de l’eau à quelques kilomètres de leur position, sur la rive droite.
Le pilote augmente alors la vitesse du Vector, qui file à vive allure face à la lueur faiblarde d’un soleil levant invisible.
Quelques secondes plus tard, c’est le soulagement : sur la rive, les silhouettes des deux méta-armures se profilent.
Elles sont dans un sale état, et encore ruisselante d’eau, mais les deux Chevaliers ont déjà commencé à escalader la digue tout particulièrement haute à cet endroit.

Le copilote lance alors sur le canal crypté un message court et simple, afin de ne pas trop rompre le silence radio imposé depuis le début de leurs recherches.
«  La rivière a recraché ses poissons… Terminé ».

Black Stone et Hector terminent de gravir la pente de la berge du Yantse, ils entendent approcher le son caractéristique d’un Vector volant à pleine vitesse et à basse altitude.
Ils tournent la tête et voient s’approcher l’engin en leur direction, puis finir par se stabiliser à quelques mètres à peine.
Alors que le canon du railgun avant se pointe vers eux, un appel en anglais teinté d’un fort accent émane de l’appareil :

«  Chevaliers du Knight, ici le Nodachi… Veuillez baisser vos armes et ne pas faire de geste brusque. Toute résistance est inutile… »

Avec calme, BlackStone présente ses mains ouvertes devant lui. Aucune arme visible.

Son armure toujours intégralement défoldée, le Fils des Thermopyles répond à l'injonction dans un japonais très correct :

のだち、アーサー卿の騎士のコードに答えます。 騎士は降伏しませんが、それ以上の死は望みません。 私達は私達の命令の代表団が到着するまで私達をあなたの保護下に置きます。 この期間中、私達は私達の名誉が名誉になることを望みません。
(Nodachi, āsā kyō no kishi no kōdo ni kotaemasu. Kishi wa kōfuku shimasenga, soreijō no shi wa nozomimasen. Watashitachi wa watashitachi no meirei no daihyō-dan ga tōchaku suru made watashitachi o anata no hogo-ka ni okimasu. Ko no kikan-chū, watashitachi wa watashitachi no meiyo ga meiyo ni naru koto o nozomimasen.)

Nodachi, nous répondons au code des chevaliers du Seigneur Arthur. Un chevalier ne se rend pas mais nous ne voulons pas plus de morts. Nous nous plaçons sous votre protection jusqu'à l'arrivée d'une délégation de notre ordre. Durant cette période, nous ne souhaitons pas que notre honneur nous soit rendu.

Quelques secondes de silence suivent la réponse de Black Stone dans un Japonais plutôt appliqué et suffisamment fluide pour indiquer qu'il n'est pas passé par une traduction de son I.A. pour cela.
En réponse, le Vector se pose, toujours en braquant de façon menaçante son railgun vers les deux Chevaliers.
La porte arrière s'ouvre et en sort un détachement de Soldats du Nodachi, qui se positionnent avec une rigueur tactique irréprochable.

Un Yojimbo sort à son tour. Il n'est pas armé et tient son casque de méta-armure sous le bras.
Il avance devant la ligne de ses hommes et s'adresse alors à eux en Japonais :

" Messieurs, votre réaction est des plus sages. Vous êtes désormais les invités du Nodachi. Nous allons vous demander de... Quitter... Vos armures et de bien vouloir monter dans cet appareil en gardant ce même état d'esprit positif... S'il vous plait. "

D'un geste vers l'arrière, il indique la passerelle du Vector.

Au travers de leurs visières fumées, Hector et BlackStone se regardent... Il faut maintenant franchir le pas...

Sur le canal de comm interne :

BlackStone - Comme disait Homère : « Tu n’auras pas peur de disparaitre sur terre, si ton coeur est brave.»

En substance : les Chevaliers se battant pour l'Humanité et qui meurent sur le champs de bataille pour défendre les valeurs d'Entraide, d'Espoir, d'Esprit Chevaleresque au bénéfice des plus démunis et des plus jeunes, ces Chevaliers là n’ont pas peur de mourir, entre autres parce qu’ils savent avoir fait le Bien et rempli leur Devoir.

Hector - Comme disait Christophe Colomb : « On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va.»

Pas besoin de commenter, tout est dit dans la phrase de ce GRAND explorateur... Nous, Chevaliers du Knight, sommes GRANDS !

De concert l'armure Paladin et l'armure Barbarian se foldent. Sans un mot, les deux guerriers en combinaison guardian montent à bord du Vector du Nodachi. Et alors, elle se referme, la passerelle du pénitencier. Dans un hurlement machine, l'engin s'arrache du sol... A ce stade, BlackStone et Hector sont "Ghosn".

Deux frères d'armes prisonniers, en partance pour l'inconnu...

[HRP] Cette scène s'est faite en anticipation. Elle répond à une posture logique des 2 Chevaliers du Knight. Elle permet à Thomas de poursuivre son débriefing et d'enchaîner sur la suite. Kronkhar pourra me communiquer tout commentaire utile, je l'ajouterai dans cette section par edit du post.

L'écran R.A. s'éteint sur l'image satellite des deux Chevaliers du Knight montant dans le Vector du Nodachi.
A la place, le visage de Sagramor réapparait.

" Bien, la bonne nouvelle, c'est que vos compagnons sont vivants. La mauvaise, c'était ça...
Nous venons tout juste de recevoir ces images en provenance des instances de l'Arche de Chongqing, à la demande de l'Immortel Jhelam.
C'était il y a plus de 5 heures et nous ne savons pas grand chose de plus. L'appareil a su échapper aux radars et a fini par sortir de la zone de l'Arche.
Nous ne pouvons pas savoir pour l'instant où ils se trouvent désormais.

Puis baisse les yeux et semble lire la suite :
L'Immortel Weng Yeng, remercie personnellement le Knight pour avoir fait le maximum, afin de protéger les scientifiques présents à Xian de Fengdu et en avoir ramener les survivants seins et saufs, au péril de la vie de ses Chevaliers.

Il lève les yeux : " Ca c'est vous..." Puis continue :

Ces survivants ont été mis en quarantaine et nous vous invitons à être le plus prudent possible de votre côté...
Vos hommes pourraient avoir contracté un virus dangereux et très volatile.

Il lève les yeux à nouveau : " Ca c'est toujours vous... Voilà pourquoi vous vous retrouvez dans cet aquarium au lieu de profiter de votre repos à vous envoyer quelques nanobières... Ah, Sénéchal Inès, je sais que votre... Présence... Dans cette pièce n'a aucun sens mais je préférai vous avoir tous sous la main pour la suite.

Comme vous n'avez rien de mieux à faire, pouvez vous m'expliquer ce qui s'est passé là bas et ce que vous avez appris. Il lève un sourcil... S'il vous plait ! "

[HRP] Hello, ce n'est pas Hector ou BlackStone qui vont répondre à la demande de précision de Sagramor.

C'est donc à Talion, Clovis et Inès de donner des détails. Faut vous dévouer les gars ! ;o)

Je rappelle juste que les scientifiques survivants de l'Arche de Chongqing détiennent la preuve comme quoi le virus présent sur zone (et sûrement en rapport avec ce f$@#+u!£* d'Enfant de la Chair de Tao Jin) est, à la base, un souche virale militaire du Nodachi... Le Knight dispose d'un spécimen à analyser grâce à Talion.

Il y a une très forte probabilité que le charnier découvert en Sibérie soit consécutif au bombardement chimique de Xian de Fengdu par le Nodachi. Les Japonais ont voulu masquer leurs exactions en déportant les corps dans un no man's land.

Faites-nous un rapport de 1ère classe !

A++ dans le bus...

SAG.

Le visage du noble chevalier de la table ronde se tourne vers Inès la repentie, sénéchale du groupe, attendant son débriefing quand une voix se fait entendre et le hèle.

Sagramor, surpris, cherche la provenance de cette nouvelle voix qu'il ne connaît pas. Et c'est avec un léger haussement de sourcil que son visage dans l'écran RA se tourne vers le chevalier de la coterie si ce n'est le plus mystérieux en ce qui le concerne et dont-il a très peu d'information.

"Vous avez dit quelque chose ? Chevalier...."

Il n'a que pour seule réponse, un long monologue  de phrases courte ne lui laissant aucune place pour répliquer.

- Population abandonnée à son sort suite intervention du Nodachi

- Virus des bombes virales du Nodachi corrompue par la chair. Probable source de l'infection.

- Etres humains transformés en une nouvelle entité de la chair. Spécimen entier en attente dans la soute du vector pour analyse

- Enregistrement de l'affrontement avec nouvelles entités et du début de l'autopsie d'un des corps disponible dans la mémoire de mon IA.

- Enfant de la chair totalement infiltré à la tête des scientifiques. Entité identique à celle rencontrée en Sibérie. Corps à disposition dans la soute du vector pour analyse.

- Affrontement d'un conglomérat de chair qui attaque les forces du Nodachi. Obligé de révéler notre présence.

- Tentative de fuite avec les civils rescapés et intervention musclée du Nodachi ayant entrainé la perte des chevaliers Blacstone et Hector.

 

Sagramor ne prononce pas un mot.

 

Le chevalier Rogue se fait plus bavard.

- La Sibérie et Xian de Fengdu sont liés. Le Nodachi est responsable et la chair a profité de la situation. Cela fait le deuxième infiltré que nous détectons auprès de l'arche de  Chongqing. Sa sécurité est compromise.

 

Le chevalier plonge son regard froid dans celui de son supérieur et lance avec un aplomb frôlant l'insubordination à la hauteur néanmoins du feu qui le ravage à l'intérieur.

- Et maintenant, avec ou sans votre accord, nous allons aller chercher nos frères d'armes.... Monsieur

Un sourire énigmatique se dessine sur le visage du Chevalier de la Table Ronde :

" Avec ou sans mon accord, vous n'irez nul part, Ecuyers... En tous cas, pas pour l'instant.
D'une part parce que tant qu'on n'aura pas trouvé un moyen de vous purger de la cochonnerie que vous avez choppé, vous ne sortirai pas de cette zone de quarantaine.
Et d'autre part parce que vous ne savez foutre pas où peuvent se trouver vos petits copains.
Il est hors de question que nous laissions les Chevaliers Black Stone et Hector aux mains du Nodachi. Mais il est aussi hors de question de mettre encore plus de vies en danger.
Alors pour le moment, reposez vous, gardez le moral et les idées claires. Pendant ce temps, nos petits amis Korrigans sont certainement en train de nous trouver des solutions à tout ceci. "

Il tourne alors son regard vers le reste du groupe.
" Cette mission a été très certainement compliquée et humainement douloureuse. Vous avez du faire certains choix et cela n'a pas été sans conséquence. Vous nous avez ramené un certains nombres de données qui seront exploitées comme il se doit.
Et vous avez démontré que l'on ne mégote pas avec le Nodachi.
Nous marchons sur des oeufs depuis longtemps maintenant, lorsqu'il s'agit de cette organisation.
Sachant que nous ne devons pas oublier qu'elle est intimement liée à l'Arche de Tokyo-Kyoto, puisque son Immortel Iwata Kaneda est aussi le Shogun du Nodachi, comme il se fait appeler.

Tout ceci rend les choses plus compliquées qu'elle n'y paraissent, et même si le Nodachi prend ses aises en extrême orient, il doit tout de même faire attention de ne pas aller trop loin non plus. Et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle pour nos deux touristes.

Je reviendrai prendre de vos nouvelles rapidement, et je suis certain que j'en aurai de bonnes à vous donner.

Des questions ? "

Talion brise le silence en premier

«Aucune. Juste une promesse.

Lors de notre prochaine rencontre il n'y aura pas de civils entre nous et les membres du Nodachi

Ils vont vite comprendre qu'il peut y avoir une menace bien pire que l'anathème et ce qu'il en coûte de s'en prendre au bras armé de la lumière. 

Nous ramènerons les chevaliers Hector et Blackstone. Dusse-t-on aller les chercher au plus profond des ténèbres les plus noires. Quand au Nodachi, s'il s'interpose ou s'il tente de nous en empêcher, alors que la lumière les prenne en miséricorde...»

Et le sourire qui se dessine alors sur son visage ne laisser rien présager de bon...