Knight - Mission M7 – Denver et contre tout

Soumis par Thomas le lun 22/11/2021 - 18:26
Ordre de Mission
Quelque part au dessus de l’Atlantique – A bord d’un Vector maquillé de la Milice de Denver
le 24/05/2038 – 05.37 AM - Briefing mené par Sagramor.
Convocation des Ecuyers Inès « la Repentie », Talion « le Supplicié », Clovis « le Chasseur », Black Stone « L’Exhumé », Hector « Le Magnifique ».

Ecuyers, les informations transmises par votre contact tendent à incriminer Hemera Genetics, peut être avec le soutien des citoyens de Haut Rang. La firme d’Ethan Henry serait derrière des expériences loin d’être éthiques.
Ces accusations sont extrêmement graves, mais la présomption d’innocence est encore maintenue pour l’instant.
Par ailleurs, les émeutes de l’arche de Denver se transforment en guerre civile. Et toutes les communications avec l’extérieur ont été coupées. Nous sommes entièrement aveugles sur ce qui se passe là bas.
Vous êtes donc les mieux placés pour agir, les seuls même. Des autorisations d’accès dans l’arche, de rang 2, ont été activées par le dénommé Tulkas. Vous pouvez y circuler comme invités d’Ethan Henry.
Profitez de cet avantage pour passer les portes, sans les défoncer pour une fois…

Et ce ne sera pas du luxe, car Hemera Genetics n’est pas une petite entreprise. Elle dispose de nombreux sites répartis dans Denver, mais aussi dans certains Bastions.
Les dernières images que nous avons reçues, et les éléments communiqués par votre ami, semblent cependant pointer des mouvements importants dans le cœur de l’Arche, et dans des zones à l’ouest et à l’est de ce dernier.
Votre mission est de faire la lumière sur ce qui se passe à Denver.
Vous devez, par ailleurs, calmer la situation sur place et éviter que la situation ne tourne au massacre.
Tout ceci de la façon la plus discrète possible : les autorités de l’Arche, ou de toute autre, doivent découvrir votre intervention le plus tardivement possible.
Pour vous aider, vous disposez de vos identités de couverture et de ce Vector maquillé et enregistré comme un véhicule de la milice. Et vos couvertures devraient vous donner accès aux systèmes de transport de la ville.
Soyez prompts et sans pitié.

Voilà. l'Ordre de Mission "officiel" de votre intervention sur Denver est tombé.
Ce qui signifie que je maintiens donc la session prévue ce vendredi (et le suivant) et que je devrais être prêt d'ici là.

Ce scénario se fera "à L'ancienne" : rendez vous à partir de 20h30 à l'association, petite salle (début à 21h).
Il se déroulera avec papiers, crayons, dés et impressions.

De quoi se concentrer sur le jeu, rien que le jeu.
Et comme disait l'autre : " Denver, c'est votre mission et bien plus... Encore. "

On Nathan pas qu'il nous la fasse à l'Denvers ! Mais non, bien sûr, c'est Ethan et pas Nathan !!! Donc, on Ethan pas, on le fait ! On investigue puis on le chope par ses deux bottes de cowboy et on verra bien qui Henry rat le dernier !

Ou même pas, on le chop suey direct ! Façon Nathandrisseur ! C'est pas mission impossible ? 🙄

L'affrontement avait était bref, mais rude. Non pas pour les méta-armures qui s'en sortaient plutôt bien, mais pour ce qu'il représentait pour les Enfants d'Avalon : pour protéger des humains, ils avaient été contraint de s'attaquer à d'autres humains.
Sans compter que leur couverture avait sans doute volé en éclat à l'heure qu'il était.
Mais ils n'avaient pas pu résister aux pulsions et à la hargne qui avaient retourné leur âme lorsqu'ils avaient vu les miliciens fondre sur le groupe d'émeutiers et commencer à les massacrer.

Ils laissaient maintenant les restes de la bataille derrière eux, le sol jonché des corps de la vingtaine de miliciens mis hors de combat et de plusieurs dizaines de citoyens abattus.

Ils fuyaient maintenant, avec une partie des survivants, le murmure mécanique qui annonçait l'approche de renforts sur les lieux.
Ils ne pouvaient risquer la vie de ceux qu'ils venaient de sauver et s'engouffraient donc derrière eux, à l'intérieur de la Conforteresse au pied de laquelle s'était déroulé le combat.
Les survivants se dispersaient en petits groupes et seuls quelques uns restèrent avec les Chevaliers.
Parmi eux, quelques enfants, et une dizaine d'adultes dont la femme avec qui Blackstone avait échangé, par gestes tout du moins.

Une fois enfoncés dans les tréfonds des rues sombres de la conforteresse, le groupe finit par ralentir. Nos Héros purent alors remarquer que la plupart des citoyens, que ce soit ceux du groupe dans lequel ils se trouvaient, mais aussi quelques uns qu'ils croisèrent, regardaient les Chevaliers avec circonspection, voire méfiance.

Un silence ainsi s'était installé alors qu'ils continuaient à progresser dans les quartiers qui étaient devenus de véritables barricades.
Les habitants y avaient entassé toute sorte d'objets et de mobiliers urbains afin de créer des postes de combat protégés, mais aussi de véritables pièges pour ceux qui pénétraient plus loin, sans y être invités.
A n'en plus douter, Denver était en guerre.

Le silence fut finalement brisé quelques instants plus tard par la femme qui menait les enfants. Elle s'approcha du Russe et dit, à voix basse : " Merci pour votre aide Chevalier. Sans vous, je pense que je ne serai plus ici. Et eux non plus. Je m'appelle Elisa Conrad."

Le petit échange fut interrompu par des voix et de la musique. Il s'agissait d'un des écrans R.A. relayant habituellement les publicités et les discours des autorités de l'Arche, d'Ethan Henry en particulier.
Mais en lieu et place du programme habituel, défilait en ce moment des images des affrontements, des exactions des forces de l'ordre. Le tout souligné par des phrases choc prononcées par une voix féminine.
" Hier ils nous dominaient. Aujourd'hui ils nous massacrent. Que feront-ils demain ? "
" Rejoignez la rue, enfants de Denver ! Montrez à Ethan Henry à qui appartient cette ville ! "
" Les mensonges n'ont que trop durer. De même que le règne des Immortels ! "

Le groupe continua son périple en passant devant l'écran.
Mais l'un d'eux s'était arrêté et restait sur place, attendant le message suivant.
C'était le Chevalier Hector. Car la voix qui prononçait ces mots, il la connaissait.

Le russe prit le temps de bien observer Elisa Conrad. Elle semblait "avoir les épaules". Elle menait le groupe d'enfants avec une réelle efficacité et ses premières paroles à Black Stone résonnaient encore dans le crâne du chevalier : "Il n'y a plus aucun endroit sûr".

Black Stone folda son heaume à panache afin de pouvoir regarder la jeune femme dans les yeux.

Elisa, nous étions à Denver il y a une semaine. Nous sommes revenus car nous sommes convaincus qu'Hemera Genetics n'agit plus dans le cadre de la mission qui lui était initialement dévolue ; mettre la médecine et l'ensemble des progrès médicaux au service de la protection de l'Humanité. Nous avons besoin de comprendre ce qu'est cette nouvelle génération de miliciens qui n'est plus réellement composée d'êtres humains. Nous avons besoin de savoir où les corps sont emportés. Il nous faut nous déplacer et enquêter discrètement, dans un premier temps. Ensuite viendra le temps de la confrontation avec l'administrateur Henry. Pour cela il nous faut pouvoir parler à un "sachant" qui lutte du côté des citoyens. Pouvez-vous m'aider ? Qui est cette voix féminine qui s'est emparée, en partie, du contrôle des médias RA de l'Arche et qui incite les citoyens de Denver à faire front ? Savez-vous où nous pouvons la trouver ? Croyez-moi lorsque je vous dis que les Défenseurs de la Lumière que nous sommes sont engagés, à vos côtés, dans le combat en cours. 

Black Stone termina sa phrase avec un regard bienveillant en direction d'Elisa et des enfants. Le rôle d'un chevalier était aussi d'apporter l'Espoir.

Elisa baissait les yeux au fur et à mesure des questions posées par le Chevalier Blackstone.
Elle les relevait de temps à autre, et le Russe finit alors par comprendre le malaise.
A plusieurs reprises, son regard croisait celui de ses compagnons d'infortune, regroupés à quelques mètres de là, à distance des Chevaliers.
Malgré leur intervention musclée, la confiance ne semblait pas venir d'elle même auprès de ces citoyens.
Blackstone regarda un moment la jeune femme, essayant de la rassurer comme il pouvait.
Elle finit par prendre la parole, bredouillant certains mots, répondant de façon désordonnée :

" Pourquoi vous dites que se ne sont plus des humains. Je veux dire, les miliciens. Vous savez, nous en connaissons certains. Ils ont changé, c'est sur. Des gens biens, que leur propre famille ou leurs amis ne reconnaissaient plus totalement.
C'est terrible. Je ne sais pas ce qui se passe dans cette ville.
Les choses sont devenues incontrôlables.
J'ai vu les camions. Mais je ne sais pas où il vont. Je suis désolé. Je ne peux vous en dire plus. "
Des larmes se mirent à couler le long de ses joues.
" Mon dieu. Pourquoi tout ça. Ils devaient nous protéger des Ténèbres. Pas nous faire ça.
On avait confiance. Mais on a été bernés. Comme toute cette planète."
Elle leva alors les yeux vers le Russe, qui y perçut une lueur rassurante de combativité, à défaut d'espoir. Comme un défi.
" Qui pouvons nous croire ? Je ne sais pas quoi penser, Chevalier. Nous savons que vous étiez là il y a quelques jours. Nous savons qui vous êtes. Les images de votre soutien à Ethan Henry tournent suffisamment en bouclent depuis.
Alors pardonnez moi si je ne peux vous répondre avec une totale sérénité à vos multiples questions."
Elle tourna à nouveau son regard vers le groupe d'émeutier qui suivait la conversation, à n'en pas douter.

Les images de la Coterie des Enfants d'Avalon aux côtés d'Henry continuaient donc à être utilisées... Ca c'était moche...

Le russe fronça les sourcils puis son visage se détendit.

Je comprends parfaitement votre désarroi Elisa. Comme vous l'avez indiqué il y a quelques secondes, l'Arche de Denver et les hommes et femmes à sa tête avaient bien pour mission de vous protéger contre les Ténèbres. Ils se sont égarés. Nous sommes là pour rectifier le tir. Nous sommes venus ici il y a quelques jours en mission de représentation afin d'approcher l'administrateur général Henry et ainsi mener notre enquête. Nous étions, il y a une semaine, dans la représentation, nous sommes aujourd'hui dans l'action. A vos côtés. Ces miliciens, vous ne les reconnaissez plus parce qu'ils ont été, d'une manière ou d'une autre, déshumanisés. Et nous allons stopper cela. Pour mes questions, laissez tomber, nous trouverons des réponses par nous-mêmes. Lorsque nous aurons fait la Lumière sur cette tragique affaire, peut-être, alors, serez-vous en mesure de savoir en qui placer votre confiance. D'ici là, continuez à protéger les enfants !

Des groupes de citoyens écoeurés, tragiquement surpris par les attaques meurtrières de miliciens qu'ils pensaient connaître, il devait y en avoir des milliers comme celui d'Elisa à travers toute l'Arche de Denver... Côté Enfants d'Avalon, il allait falloir un peu "accélérer" la cadence...

Sable

Alors qu'il finissait de discuter avec la jeune femme, le regard dans le vague à se demander comment la coterie allait bien pouvoir accélérer le mouvement et protéger tous ces gens du danger imminent, son instinct infaillible lui fit hérisser le poil des avant-bras.

Quelque chose approchait.

Il se retourna vers la ruelle mais ne vit rien...

Jusqu'à ce qu'une forme commence à apparaître juste à côté de lui.

Blackstone ne broncha pas, il commençait à avoir l'habitude des apparitions impromptues du chevalier Rogue. Mais la pauvre Elisa fit un bon en arrière, réprimant un cri en voyant le chevalier se matérialiser tel un fantôme devant elle.

Tout en observant la ruelle d'où il venait, il lance :

Jericho est en position et prendra en filature le prochain camion qui s'approchera. On saura très vite où ils les emmènent.

 

Et maintenant, si vous avez fini de prendre le temps, on pourrait peut être y aller et s'y mettre !

 il tourne son visage encapuchonné vers la jeune femme, les orbites multiples de l'armure Rogue irradiant d'un reflet rouge vif dans la pénombre dissimulant le visage telles les yeux d'un monstre tout le droit sorti des plus profonds enfers

C'est pas tout ça mais on a le cul d'un immortel à aller botter une bonne fois pour toute et une méga-corpo à démanteler !

Sur quoi, il arme bruyamment son fusil de sniper.

Alors qu'Inès et Hector remontaient la partie du complexe nommées "Programme Khimaira", la voix d'Odile retentit dans la casque, maintenant défoldé, de l'armure Berserk.

/// Ma belle… Avec Diana, nous avons travaillé sur les documents concernant ce Programme Appolon.
En effet, il s’agit bien d’un programme dans le domaine de la conception chimique.
Je pensais à une R&D virale, au début, mais certains éléments ne collaient pas. J’ai envoyé à Avalon quelques segments de code pour décryptage.
Il est plutôt question de chimie en relation avec le système neurologique et physiologique. En gros, ça ressemble à la pharmacie d’un hôpital psychiatrique.
Quelque soit ce qui était conçu et développé ici, cela avait pour but d’altérer le comportement humain.
Et selon certains éléments, les recherches sont anciennes et paraissent à l’abandon depuis quelques mois.
On continue à travailler sur certains éléments encore cryptés.///

 

Inès, ton TacCom parvient à émettre en étant dans cette zone !!! Avalon est joignable ! Go ! Balance à Camelot du L.O.U.R.D. ! 👊