Deathwatch : Saison 4 épisode 2

Soumis par Trambi le ven 19/04/2019 - 20:10

Qui pour une partie de Deathwatch le mardi 30 avril ou jeudi 2 ou vendredi 3 mai ?

Erf, j'avais zappé ce framadate. Et avec le bouton "messages non lus" toujours aux abonnés absents, c'est passé à la trappe. 20 septembre ça devrait le faire :)

En fonction du briefing, je verrai si c'est Adivarius ou Caellius qui part en mission. Mais avec une préférence à blanc pour ce dernier. Du coup, y'aura peut-être un peu de bleusaille dans le tas.

Space Marines, je n'irai pas par quatre chemins, votre mission sera inhabituelle. Il s'agit d'arbitrer un différent entre deux inquisiteurs. La différence d'appréciation porte sur la nature des supports de vie d'une station isolée.

 

Sir Najonez de l'Ordo Xeno clame que les modules du support de vie sont souillés par la marque du Xéno.

Sir Elianu de l'Ordo Hereticus interprète les éléments autrement et pour lui il s'agit d'évolutions majeures de CCS.

L'environnement immédiat des modules de vie est très hostile. Ils pensent que vous pourrez vous approcher et apporter les éléments pour permettre d'arbitrer.

Pour l'instant leurs preuves se résument à des photos, des pièces d'inventaires manquantes et de témoignages de l'équipe de l'Adeptus chargé de la maintenance de ces modules.

Avec le procès de Karlson, je tiens à ce que vous soyez sincères et prudents dans vos déclarations auprès des membres de l'Inquisition.

Avez-vous des questions ?

(s'adressant au Capitaine) Monseigneur, avons-nous des informations sur la nature des éléments hostiles ?
Est-ce que vous faites référence à l'environnement lui-même (radiations, air vicié, vide) ou à ce qui s'y trouve ?
Avons-nous un plan de la station et la liberté de déterminer notre moyen d'insertion et d'extraction (Thunderhawk, Téléportarium, Capsule d'abordage) ?

Les modules de survie sont dans une zone excentrée de la station dans des puits d'une profondeur de 100m d'eau. Il n'y a pas de créatures Xenos dans la station.

 

Je vous propose d'entrer et de sortir par le spatioport. Comme je vous l'ai dit, cette mission est inhabituelle.

 

Alors que Caellius se préparait pour partir en mission, il fut convoqué par le lieutenant Froyl.

Marine, j'ai besoin de vous sur une mission d'extermination d'un foyer Xeno. J'ai prévenu le Capitaine de cet impératif. Le marine Adivarius prendra votre place.

Suivez-moi pour le briefing.

Nous avons une équipe expérimentée pour une mission à gérer en finesse.

Les modules de survie sont alimentés par le réacteur nucléaire et il conviendra de faire attention à ne pas s'exposer plus que de raison aux périls nucléaires.

Capitaine Ingram.

La station où sont rattachés les supports de vie est-elle habitée actuellement ?
A-t-elle une fonction spécifique ?

De plus, ces modules de Vie ont-ils été utilisés récemment ?
J'entends par là, y avait-il des membres de l'humanité dans ces modules au cours des derniers mois ?
Quant aux membres de l'Adeptus, ont-ils pénétré à l'intérieur des modules ou ont-ils fait leur constat depuis l'extérieur ?

Marine Bergen,

La station est habitée par environ 10000 personnes, mineurs et membres de l'administratum. Les supports de vie sont indispensables au maintien des habitants sur cette station.

Je ne souhaite pas vous en dire plus pour ne pas fausser l'arbitrage. Soyez assuré que cette mission est une mission pour la Deathwatch. En l'absence de techmarine, il faudra utiliser toutes vos facultés mentales  pour démêler cette affaire.

Je mettrai mes quelques connaissances en technomaîtrise à la disposition de l'escouade. Cela ne remplacera pas un techmarine, mais ce sera mieux que rien.

HRP : On fera des tests In Vitro :)

RP : Merci Capitaine. Ces informations me suffisent au moins à savoir dans quel contexte nous arrivons.

Ces habitants sont-ils 'ailleurs avertis de notre arrivée et de la problématique autour des modules de survie... ? En d'autre termes, doit-on être particulièrement discrets à ce sujet ?

HRP :

Bon, avec 10 de réquisition on ne va pas bien loin.

On fait un pot commun pour envisager de prendre un truc un peu bien ?

Cartographe : 5
Auspex : 12
Pict-recorder : 5 (mais on a 2 pict-recorder Raven Guard par ailleurs)
Combi-tool : 15
Multikey : 15

J'ai tech-use et security, si jamais on doit entrer en finesse quelque part, d'où la proposition sur les outils/clés.

Bon faut dire aussi que je suis un peu sec en me promenant dans l'armurerie sur ce qui pourrait nous aider. En dehors d'un camarade techmarine évidemment, mais ça n'existe pas en boîte.

Ca me va pour un pot commun, si autorisé par Trambi.

Niveau liste des équipements intéressants, je rajouterai bien :

Data Slate (5) : pour enregistrer les preuves

Elucidator (25) : pour comprendre d'éventuels indices en d'autres langues

Stumer (5) : si on a besoin d'agir en silence

" Restraints " (10) : on ne sait jamais, si on a quelqu'un ou quelque chose à emmener comme témoin.

Selon moi, par priorité :

Combi-tool : 15
Multikey : 15
Data Slate (5)
Elucidator (25)
Stumer (5)
" Restraints " (10)

krisprolls

mer 18/09/2019 - 00:20

Et bien et bien! Encore ces foutus modules qui se detrac pour un rien.

Après si on parle de xeno. On verra vite la difference.

je crois que mon expertise pourrait être utile

Si la navette qui part a de la place. Je serai des vôtres

Kri

Hep: toujours partant pour un os. En revanche je n'ai pas le prétiré du personnage et faudra peut être me rappeler un peu

 

 

 

 

Suite à un léger bouleversement récent dans ma vie personnelle, je vais malheureusement devoir botter en touche pour cette partie.

La fiche de Mallion est disponible si besoins

Amusez-vous bien

Merci pour la passerelle Sag.

@SuperB : rho l'autre comment il essaye de péxer en étant absent !! :-P

Pensées personnelles de Sugo : Par le Trône, quel décérébré eu l'idée de me recruter pour cette mission... "soyez prudents dans vos déclarations". Je ne pensais pas avoir fait preuve d'un quelconque talent en ce domaine. Et je n'ai guère le souvenir que la médiation fasse partie de nos spécialités...

Bien, je vais laisser à un autre le soins de faire un rapport "prudent". Pour mener l'enquête, le Capitaine ne nous a invité à aucune prudence :D

Voilà l'équipement que je propose :

Combi-tool : 15
Multikey : 15
Data Slate (5)
Stumer (5)

Cartographe : 5
Pict-recorder : 5

 

À l'heure du rendez-vous, l'inquisiteur Najonez arrive. Ses bottes claquent sur le sol en marbre de l'adminisratorum. Il porte un pantalon en cuir, un manteau sombre. Ses traits sont ceux d'un homme d'une quarantaine d'année. Son manteau renforcé laisse entrevoir un pistolet bolter. Une fois entré dans la salle. Il lance :

J'espère que vous m'avez fait venir pour une bonne raison. Il me tarde de purifier cette souillure Xeno.

Trambi, il va de soit que je ne donne pas rendez-vous aux Inquisiteurs en "plein air" à la sortie des bouches de ventilation du réacteur. :-)

Je pensais plutôt à un rendez-vous dans nos "salons". Je n'ai aucune raison de commencer par me mettre à dos l'Inquisition. Et comme je l'ai dit hier soir en me corrigeant, l'invitation est courtoise, il ne s'agit pas d'une convocation. Par contre l'intitulé est clairement "présentation des conclusions de l'enquête Deathwatch", accompagné du lieu et d'un horaire, disons environ 2h après notre sortie du bâtiment de l'Adaptes Mechanicus.

Bonjour monseigneur, et merci d'avoir répondu à mon invitation.

Je vous en prie, mettez-vous à l'aise. Je ne souhaite pas me répéter, aussi je vous présenterai mes conclusions lorsque l'Inquisiteur Elianu nous aura rejoint.

D'autre part, mon escouade et moi avons tenu à conserver la plus grande neutralité dans notre approche, et cela reste valable jusqu'à ce que mon rapport soit fait. Aussi vous comprendrez, j'espère, que je ne peux partager nos conclusions avec l'un de vous deux avant l'autre, ce qui pourrait passer pour une marque d'influence.

Dans l'intervalle, il y a un autre sujet que nous pouvons aborder : les travaux du Mechanicum dans la mine n°1. Notre devoir sacré est de protéger l'humanité de la menace Xeno. J'ai des raisons de croire qu'une menace peut se trouver sous nos pieds, mais je ne saurais dire si le Mechanicum est tombé dessus ou pas.

Or si je peux faire jouer de mon statut pour fouiller le reste de la station, les accords qui lient Terra et Mars limitent mon champ d'action en ce qui concerne cette mine.

Y a-t-il des informations que vous pourriez partager avec nous sur cette installation ?

Directement dans le poste précédent.

RP :

L'inquisiteur Najonez répond d'un ton sec.

Les installations de la mine 1 sont sous surveillance. Les fouilles des autres mines ont été effectuées avec minutie.

Puis on peut deviner une pointe d'excitation dans la voix.

Vous avez des éléments qui permettent d'incriminer l'Adeptus Mecanicus ?

Adivarius est interrompu par une voix forte

Dommage pour vous Elvir, vous ne pouvez pas encore lancer un pogrom géant dans les rangs de notre très nécessaire Adeptus Mecanicus.

Puis l'inquisiteur Elianu s'arrête, il s'agit d'un homme qui semble avoir une soixantaine d'année, il a le crâne glabre et des yeux vifs. Il est vêtu d'un chemise blanche à jabot et d'un pantalon noir. Il porte des bagues, dont une au symbole de l'Ordo Hereticus.

Mais je vous ai coupé Marine Adivarius. Vous vouliez nous apporter des éléments et entendre les nôtres ?

Messeigneurs,

J'irai à l'essentiel. Voici les constatations de notre enquête :
- le module de vie est intégralement de conception impériale.
- nous n'avons pas pu déterminer la source d'optimisation du rendement de 5%.
- Un élément d'origine indubitablement Xeno se trouve à proximité immédiate du module de vie. Il se distingue par une apparence métallique brillante, une forme parallélipipédique d'environ 1m50 sur 3m sur 1m et une surface texturée homogène, dépourvue de rainure, de trou, de glyphe ou autre marquage.
- Il n'était pas là lors de l'avant-dernière inspection, il y a 4 ou 5 ans, ou alors le rapport d'inspection a été altéré. Il était présent lors de la dernière inspection, il y a un an.
- Cet élément n'est pas relié physiquement au module de vie.
- Cet élément ne semble pas émettre ou recevoir de code machine avec le module de vie ou la centrale.
- Cet élément ne projette pas de présence Warp.
- L'élément, ou anomalie, est resté inerte à longue et moyenne portée, mais il a réagit au chant binaire de notre techmarine d'une façon que ce dernier a qualifié d'hostile. L'objet a tenté visiblement de contrer l'analyse par un envoi de code invasif. Ce code a été bloqué et éliminé par Frère Calibos. Notre techmarine a cependant mémorisé une partie de sa séquence. Pour lui, il n'était pas de nature impériale.
- Frère Calibos a ensuite réalisé un contact physique avec l'objet. Pas de réaction apparente de prime abord, mais le frère a ressenti comme un effet de succion et a constaté que le bout des doigts de son gantelet avaient pris la teinte de l'objet. En retirant sa main, il a constaté une usure anormale de la couche de surface de son gantelet. Pour autant, l'objet ne semble pas avec contaminé ou fusionné avec la grille sur laquelle il repose, de même que le module de vie.
- Nous avons ensuite utilisé un objet métallique pour faire contact avec l'anomalie. L'objet, une pelle de prélèvement, a commencé à prendre la teinte de l'anomalie et s'en est retrouvé solidaire. Frère Bergen n'a pas réussi à le séparer après une légère traction et a procédé à sa séparation de force. Nous avons à votre disposition ce qui reste de l'objet : son bout est brisé net là où la souillure en était, comme si sa substance avait été affaiblie.
- Pour finir, nous avons procédé à un prélèvement d'un coin de l'anomalie grâce à une torche à plasma. Ce prélèvement a été confiné. Il est à noter que le prélèvement n'a pas montré le même comportement que le reste de l'anomalie une fois en contact avec la pince de notre véhicule, avec le verre dans lequel nous l'avons remonté ou avec le coffret de confinement dans lequel il se trouve actuellement. Il a cependant conservé son étrange apparence et semble effectivement être un bout de l'objet.
- Suite à notre remontée, nous avons requis du mechanicum que la zone soit placée sous séquestre le temps que des mesures soient prises par les Ordo. L'adepte qui nous a reçu a exprimé son étonnement devant notre découverte puis son mécontentement à ne pas pouvoir retirer la souillure Xéno et purifier ses machines rapidement.

Quant aux conclusions, j'estime que le module de vie est bien standard. N'ayant pu déterminer la source de son efficience et étant donné la correspondance temporelle entre cet accroissement de rendement et la plage pendant laquelle l'anomalie est apparue, il n'est pas impossible que l'anomalie agisse sur le module malgré l'absence visible de connexion entre les deux. Le décès, un peu trop opiné, de l'inspecteur 6 mois après sa découverte, de même que l'incendie dans la chambre d'archive 424, sont deux éléments troublants.
J'en conclus qu'une entité est sûrement à l'oeuvre ici. La nature de cette entité reste inconnue, même si les pistes les plus probables sont un culte Xenoarchéotech, des Xénos ayant infiltré ou influencé des membres de cette station, ou un culte hérétique utilisant un artefact Xéno à des fins indéterminés.
Dernière conjecture : au-delà de sa nature Xéno, nous estimons que l'anomalie est plus précisément d'origine Nécrontyr.

Voilà pourquoi, Inquisiteur Najonez, je pense qu'il est nécessaire de vérifier qu'une structure Nécrontyr de plus grande envergure n'aurait pas été atteinte par une des mines. Qui sait si l'amélioration de rendement du module n'a pas vocation à détourner une partie de l'énergie du réacteur ?
Quant aux mesures à prendre sur le module, j'estime que leur définition dépasse le cadre de notre arbitrage et que ces éléments permettent de clarifier suffisamment la situation pour que les Ordo continuent leur oeuvre.

Après ce long monologue, Adivarius émet un léger soupir et se tait, visiblement peu habitué à parler autant.

*Flashback avant que nous quittions le Mechanicum*

Sergent, compte tenu de la fascination exprimée par le représentant du Mechanicum pour notre découverte, je propose de rester seul ou en binôme pour surveiller l'entrée du Module de vie. Le temps nécessaire à l'Inquisiteur Najonez pour décider ce que nous devons faire de cette abjection Xenos.

Bonne idée mon frère.

Frère Aegis, voulez-vous bien vous tapir dans les ombres pour épauler frère Sugo pendant qu'il s'assure ostensiblement que le séquestre de la zone est respecté ?

Frères Bergen et Calibos, j'aurai besoin de vous à mes côtés pour répondre aux questions des Inquisiteurs, puisque vous avez été les plus proches de l'artefact Xeno.

 

 La présence d'un élément Nécrontyr dans les supports de vie combinée à la disparition de la nomenclature semble indiquer un complot.

Le fait que l'accès à la mine 1 m'ait été interdit par l'Adeptus Mechanicus combiné à la fascination qu'exerce la race Nécrontyr sur Adeptes m'incite à penser que ce complot pourrait impliquer des membres de l'Adeptus Mechanicus.