Knight Dusk - "Errance" - Acte 2 "Deep Impact"

Knight Dusk - "Errance" - Acte 2 "Deep Impact"

Séance N°2 :

Music :https://www.youtube.com/watch?v=HEkXJFFBRwI

Date : Vendredi 08.01.2038.

Lieux :
- Gare d'Offenbourg - Allemagne, Secteur de la Forêt Noire.
- Avant-poste secret du Knight, Abbaye d'Allerheiligen - Allemagne, Secteur de la Forêt Noire.

Profitant d'une grande discussion entre Johann et Alicia, le mystérieux sniper réunit autour de lui le groupe des défenseurs de Die Tür (Hans, Togashi, Anna, Wilhem, George, Luccas).
Il retire alors son masque tactique dévoilant le visage d'un homme élégant de 35 ans originaire du Moyen-Orient. Dans un anglais parfait, il se présente comme étant Muhammad Anwar (Tabatabai) Pahlavi.

Chevalier_Pahlavi

Le Duc Wilhelm von Wurtemberg ne met que quelques secondes à identier Muhammad comme un descendant de la famille royale iranienne. La dynastie Pahlavi (originaire de la mer Caspienne) fut la dernière dynastie ayant régné sur l'Iran avant l'avènement de la république islamique. Elle fut fondée avec l’État impérial de Perse par Reza Khan en 1925. Le grand-Père de ce jeune homme devait donc être le célèbre Mohammad Reza Chah Pahlavi (1941-1979).

Muhammad, de manière très avenante, explique à l'ensemble du groupe qu'il souhaite leur présenter la personne pour qui il "travaille". Muhammad appartient à l'Ordre du Knight, basé à Londres. Il voudrait que l'équipe puisse s'entretenir avec le Chevalier Lancelot, son référent, qui a suivi tous les évènements qui viennent de se dérouler à Offenbourg.
Pour que cette discussion puisse se dérouler dans de bonnes conditions, il est nécessaire qu'elle ait lieu dans un endroit sécurisé par le Knight.
Muhammad propose donc à son auditoire de l'emmener dans un avant-poste sûr situé à 40min environ d'Offenbourg plutôt que de s'envoler immédiatement pour la cité de Marco Tonini.
A l'issue de cet entretien, Muhammad s'engage à rapatrier les intéressés sur l'Arche de Naples si tel est leur désir. Le Knight garantit leur sécurité durant toute cette période.

Intrigués par la proposition du Chevalier Muhammad, par l'organisation du Knight et sa réputation, les 6 membres de l'équipe acceptent l'invitation moyennant quelques aménagements ; tout d'abord, emmener la jeune Ma, visiblement ciblée par Kurnous, et dont le pronostic vital est toujours engagé. Muhammad, visiblement curieux, ne met pas longtemps à accepter cette requête, ajoutant que la base dispose d'un excellent bloc médical pour soigner l'adolescente.
Ensuite Hans ne veut pas se départir des 4 Tapisseries des Indes, il faut donc les emmener. Là encore, Muhammad voit cette demande d'un oeil plutôt favorable, prétextant qu'il sera possible de faire quelques analyses "intéressantes".
Johann Vist Schleyer et Alicia Manzzini ayant commencé à s'intéresser d'un peu trop près à la fin de la conversation, Muhammad s'éclipse pour aller chercher son véhicule et Wilhem se voit attribuer la mission de leur parler pour leur expliquer qu'ils ne partent pas immédiatement pour Naples et qu'ils vont emporter "le Secret d'Offenbourg" avec eux.
Le message est bien accueilli par Johann, déjà moins bien par Alicia.
Le leader de Die Tür demande à Wilhem de leur donner rapidement des nouvelles et surtout de prendre soin de Ma, importante pour Katalina et ses marcheurs de l'ombre.

L'Irano-Américain ne met pas longtemps à revenir sur le secteur de la Gare avec son "taxi". Il s'agit d'un impressionnant buggy électrique, bardé d'électronique et réalisé en grande partie dans des matériaux composites (polymères résines renforcés avec des fibres carbones). Une tourelle automatique gros calibre équipe le toit du véhicule et six sièges à harnais de taille impressionnante sont installés sur le plateau arrière. L'engin est nommé "Stallion" par son conducteur.

Vehicule_Stallion

Tout le monde prend place à bord et, après que Muhammad ait réalisé un dernier point avec le Capitaine Giuseppe Manzzini, la ballade commence. Une ballade à grande vitesse.
Le Chevalier du Knight prend la direction de l'Est, droit vers le coeur de la Forêt Noire. Rapidement il coupe les phares, passe l'habitacle en vision de nuit et déploie un camouflage électronique autour du gros 4x4.
A nouveau muni de son masque tactique, s'adressant régulièrement à une certaine Iryana, le Chevalier Pahlavi fonce dans l'obscurité, à travers les sombres étendues boisées, vers la ville d'Oppenau (Bade-Wurtemberg), bien connue du Duc Wilhem.
Après plusieurs recalculs de route, le véhicule s'engage dans une zone vallonnée et rapidement les passagers peuvent voir une haute colline dont le sommet est indiscernable tellement il y a de créatures volantes massées aux alentours... Des noctes... Des créatures des ténèbres, des dévoreurs d'acier...
Avant que le Duc n'arrive à obtenir l'endroit exact où le véhicule se trouve, ce dernier pénètre dans un tunnel souterrain dont l'entrée est habilement dissimulée dans un bloc de rocher. Rallumant les phares, le Chevalier du Knight fonce dans le boyau sur 2km environ et finit par atteindre l'entrée d'une base secrète souterraine nichée au coeur des fondations de l'Abbaye d'Allerheiligen.

Abbaye_Map01

L'endroit est assez stupéfiant, mêlant vestiges historiques et structures technologiques de pointe. Muhammad explique qu'ici quasiment tout est automatisé ou télé-piloté, y compris la sécurité. Il est actuellement le seul résident des lieux.
Le groupe fait d'ailleurs la connaissance de Zeus et Apollon, deux canidés cybernétiques puissamment armés.

Securite_Apollon
Dans la pièce principale de vie, Muhammad a fait des arrangements ; de nombreux tapis orientaux, de larges coussins et un maximum de bougies ont été disposés pour rendre ce lieu confortable, pour ne pas dire douillet.

Room_Salon

La jeune Ma est transportée à l'étage inférieur, dans une salle appelée "Med Pod Room" où elle est placée sur une table d'intervention médicale très moderne. Un scanner complet commence. Le Chevalier du Knight explique que Ma n'a rien à craindre et que l'intervention est pilotée depuis Camelot par les agents du Médecin Chef Bruce Bluebird.

Abbaye_Map02

Ma_Intervention

L'équipe se réunit ensuite dans une salle de briefing sécurisée où les couleurs vives et chaudes de la pièce ont pour origine une oeuvre d'art accrochée au mur :
un tableau, une huile sur bois de 32x46cm. Une oeuvre de Théodore Chassériau intitulée "Cavaliers arabes emportant leurs morts". Il s'agit de l'original qui se trouvait initialement dans les collections du Musée du Louvre à Paris.

Art_Tableau

Le grand écran RA de la pièce s'allume (ndlr : Réalité Augmentée) et le visage d'un homme de belle prestance apparaît. Il s'agit de Lancelot.
L'homme, entre 30 et 40 ans, semble avoir passé la majeure partie de sa vie en extérieur. Peut-être un marin...

Chevalier_Lancelot


Lorsque le Chevalier prend la parole, en anglais, un accent latin est immédiatement perceptible. Il félicite tout d'abord l'ensemble de l'équipe pour son action lors des récents évènements d'Offenbourg. Grâce au Chevalier Muhammad, il a pu observer la manière dont la crise a été gérée. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les 6 invités sont ici : Lancelot a une proposition à leur faire. Il recherche une nouvelle équipe de Chevaliers du Knight pour sa section, la section Dragon. Il aimerait leur présenter plus avant l'Ordre du Knight et, à l'issue d'un échange (qu'il souhaite riche), savoir si le groupe serait prêt à se lancer dans le processus de recrutement pour tenter de devenir un Chevalier...

== Fin de la séance ==

Commentaires

La puissance, le charisme, et l'assurance des ces hommes signifie une chose pour Hans : les 4 Tapisseries des Indes seront en sécurité.

A la vue du "Cavaliers arabes emportant leurs morts"  il sait qu'il est en présence de personne qui peuvent l'aider à recouvrer les oeuvres d'art "perdues" à travers le monde et si pour cela il devait collaborer et faire confiance....eh bien commencer à faire confiance à des personnes avec qui il a déjà combattu ainsi qu'à celles qui lui ont sauvé les fesses... ma foi, cela semble prometteur et d'une certaine manière cela ressemble à Serapis avec un objectif en plus... et non des moindres :  sauver l'humanité.

"Si devenir un membre du Knight signifie avoir la possibilité d'aider le monde à retrouver sa splendeur et chasser les ténèbres au travers de l'art alors je suis votre homme.

Mes compagnons n'ont pas démérité au combat et... bien qu'il me soit difficile de l'admettre..... je les aime bien et leur suis redevable, d'une certaine manière, pour avoir protéger les 4 Tapisseries et, accessoirement, m'avoir sauver la vie.

Si vous le permettez j'accepte votre proposition et je mets mes "talents" à votre service ainsi qu'au service du commun avec un objectif double pour moi : sauver les trésors de l'art et aider l'humanité à sortir de cette période sombre.

Je donnerai le meilleur de moi même pour réussir le recrutement et aider mes compagnons, si le besoin s'en fait sentir, à traverser cette épreuve.

Hans s'assoit, regarde l'assemblée et réalise soudain qu'il a parlé sous le coup de l'émotion et qu'il a fait preuve d'une éloquence et d'une ouverture rare pour lui, le rouge lui monte aux joues et il prend une mine renfrogné comme un enfant pris la main dans le sac de bonbons mais qui ne veut pas l'admettre.

Le visage de Lancelot se toune vers Hans.

- "Monsieur Hans Grüber, votre intervention est très intéressante, sur deux points :

1. Comme le souligne votre discours, le combat du Knight contre l'Anathème prend diverses formes et les Chevaliers que nous recrutons ont tous une histoire et des compétences différentes. Nous ne recrutons pas que des combattants de carrière, loin de là. J'en veux pour exemple le Chevalier Muhammad, qui est un ancien Chirurgien Neurologue... Devenir Chevalier, c'est avant-tout servir et défendre.

2. Dans l'idéal j'aimerais que l'ensemble des présents soit partie prenante dans ce process de recrutement. Je recherche une équipe. Pour cela que j'ai bien l'intention de demander à notre responsable du recrutement, Miranda Lonkar (qui va intervenir juste après notre échange), de traiter vos éventuels dossiers de candidature en mode "Team".

Quelques détails sur l'organisation vous aideront à faire votre choix.

Le Knight est un des rares remparts véritablement efficace contre l’Anathème et l'Horreur qui l'accompagne. Ses membres sont généralement considérés par les populations (citoyens, rebuts, membres des territoires libres) comme des sauveurs, porteurs d’espoir et de lumière. Ce n'est pas de la vantardise, c'est un fait.

Cette organisation est née d’un travail commun entre deux hommes qu’on connaît communément par leur surnom : Merlin et Arthur. Le premier est le créateur des méta-armures (l'arme du Chevalier) et le second celui qui a prouvé leur efficacité en mettant fin, par ses actes seuls, à la zone de ténèbres qui recouvrait Dublin. 

Soutenus après cette action d’éclat par les Immortels à la tête des Arches, Arthur et Merlin ont fondé l'Ordre du Knight à Londres, dans le palais de Westminster rebaptisé pour le coup sous le nom de "Camelot". Ils ont obtenu les fonds nécessaires pour créer une centaine, puis un millier de méta-armures. Les candidats ne manquent pas et, aujourd’hui, seuls les postulants les plus déterminés et héroïques gagnent l’honneur de pouvoir porter l’un des modèles inventés par Merlin.

Comme je le disais, le Knight est actuellement formé d’un millier de membres en méta-armure et d’environ 15 000 personnes formant le personnel civil. Notre organisation (que nous pourrions qualifier de "paramilitaire") fonctionne grâce à une hiérarchie basée sur le respect de l’honneur. Un Chevalier du Knight est bienveillant. Un Chevalier du Knight s'engage dans la défense des populations menacées. Sous beaucoup d'aspects, il est proche des chevaliers issus des légendes arthuriennes. Arthur est le dirigeant du Knight et Merlin son conseiller.

Les Chevaliers se séparent en section, chacune dirigée par un Chevalier de la Table Ronde :
Le Chevalier Kay est la chef de la section « Ogre », spécialisée dans la lutte au coeur des Ténèbres.
Le Chevalier Gauvain dirige la section « Giant », qui produit et répare les méta-armures, ainsi que l’arsenal, tout en améliorant les techniques pour combattre l’Anathème.
Le Chevalier Lamorak s’occupe de la section « Gargoyles » qui regroupe des membres en charge de la protection du Knight, des personnalités et des populations.
Le Chevalier Palomydès est la dirigeante de la section « Korrigan », le service d'intendance du Knight.
Le Chevalier Dagonnet est le dirigeant de la section « Cyclope », une section scientifique dévouée à la compréhension de l'Anathème.
Le Chevalier Bédivère est le dirigeant de la section « Kraken », une section d'assaut destinée à combattre les ennemis les plus dangereux.
Enfin il y a ma section, la section « Dragon » qui lutte contre le Désespoir et oeuvre pour éviter de nouveaux cas de Désespérés.

J'espère vous avoir donné un bon aperçu de la diversité de nos membres."

Wilhelm avait été fort impressionné et interloqué par la puissance apparente de l'organisation qui venait de les contacter, par l'intermédiaire de cet homme, qui se trouvait être en plus un descendant direct du Shah d'Iran.
Le monde avait été balayé en quelques années, mais des choses semblaient tout de même persister.

Les Arches dans un premier temps, et maintenant ce "Knight" dont la technologie et la capacité d'intervention venaient de leur être démontrées.
En d'autres termes, l'Humanité s'était armée et savait se défendre contre ces Ténèbres qui s'étaient abattus sur eux... Enfin, en partie.

Il en était là de ses réflexions quand ce "Lancelot" était apparu sur les écrans.
Et ses pensées assombrirent un instant la sérénité avec laquelle il avait abordé les choses jusqu'à présent.

Certes, il avait sourit un instant, à l'énoncé des termes et du décorum employés pour cette organisation : Arthur, Merlin, Lancelot, Camelot... Autant de noms qui avaient fait partie de ses lectures d'enfant de la Noblesse Allemande, presque imposées, d'ailleurs.
Mais ce sourire avait été vite masqué.

D'une part, car en habitué de l'étiquette, il savait que certaines réactions de ce type pouvaient être malvenues et mal perçues.
Mais d'autre part, et surtout pour cela, cette idée qu'une partie de l'humanité vivait dans un certain confort et une certaine sécurité alors que l'autre survivait dans le danger, le désespoir et la mort... Le dérangeait.

Et avant d'aller plus loin dans cette nouvelle relation qui leur était proposée, il devait en savoir plus. Sa raison et son introspection ne l'intimait pas à réagir comme ce cher Hans, toujours mu par la passion et l'impétuosité, qui accueillait à bras ouvert la proposition à peine évoquée de leurs "sauveurs".
Il s'adressa alors à cet homme, ce Lancelot, en ces termes :

" Sir Lancelot (après tout, l'usage d'un contexte de Chevalerie, de Héros, était peut être une bonne chose face au désespoir qui étreignait le coeur des Hommes, autant jouer le jeu), je ne me présenterait pas car vos informations sont semble-t-il des plus fiables. A tel point que vous connaissez des choses sur certains d'entre nous, que même des gens vivant auprès d'eux pendant des mois ignoraient (Wilhelm porte alors un bref regard sur Anna).

Je suis certain que nous aurons réponses aux nombreuses questions qui nous traversent l'esprit, sur l'organisation et le fonctionnement de votre Organisation.
Mais j'en ai une qui me vient à l'esprit et pour laquelle je souhaiterais un début de réponse, avant d'aller plus loin dans nos discussions, afin de mieux appréhender le contexte vers lequel nous nous dirigeons :

Quelle est donc la relation que le Knight, et les gens qui y oeuvrent, entretiennent avec les Arches et ceux qui se font appeler les Immortels. Car d'après les informations que nous avons, ils semblaient jusqu'à présent être les seuls sauveurs de l'humanité.
Enfin, avec les Forces du Nodachi, d'après ce que j'ai interprété de ce que m'a dit Monsieur Togashi, mais qui semblent être de toute façon liées de près à une de ces Arches et à son Immortel.

En d'autres terme, pour qui oeuvrez-vous ?

En cette dernière question, et surtout en son intonation, la nature souple et diplomatique du Duc, qu'il avait toujours cherché à montrer, venait de s'effriter quelque peu pour laisser place à ce qui semblait être, si cela était possible... De la désinvolture ? Voir de l'impertinence ?

Se pourrait-il que ce terrible combat qui les avaient tous obligés à extraire d'eux mêmes les plus profondes forces enfouies, ait pu changer le Duc ou du moins... Le faire évoluer ?

Lancelot se tourna vers Wilhelm, son visage toujours affable.

-"Monsieur le Duc, il est compréhensible que vous souhaitiez avoir une meilleure vue de la politique que mène le Knight ainsi que les contraintes auxquelles notre organisation est soumise.

Le topo est le suivant : le combat (sous toutes ses formes) mené contre l'Anathème et le retour de la Lumière sont la raison d'être du Knight. Arthur et ses Chevaliers de la Table Ronde considèrent que toute autre organisation qui participe à cet affrontement planétaire contre les Ténèbres a sa place dans le dispositif. Se battre entre nous, se diviser, c'est laisser une chance encore plus grande à l'Obscurité d'engloutir la planète. Une fois que l'on a ces éléments simples bien en tête, la suite coule de source :

- Les Arches : c'est la manière dont est réorganisée une grande partie de notre civilisation. Elles forment le nouveau cœur de la société d'aujourd'hui. Près d’une personne sur trois dans le monde vit dans une arche. Les dômes de lumière ont été érigés pour protéger leurs habitants des Ténèbres, et tous ceux qui ont accepté de vivre selon les lois mises en place dans ces mégalopoles ont été accueillis et hébergés.
Les "règles du jeu" sont connues. Le modèle est loin d'être parfait mais il a le mérite d'exister et il apporte une solution en cette période de crise.
De ce que j'en sais, la communauté d'Offenbourg s'est vue proposer de rejoindre l'Arche de Naples. Elle a longtemps décliné cette offre et elle n'a en rien été "contrainte " durant tout ce temps.
Le Knight ne juge ni le choix des citoyens des Arches, ni le choix des communautés de rebuts restées en dehors des dômes de lumière. Le Knight vient en aide à tous sans distinction lorsqu'ils sont menacés par les Ténèbres, dans la mesure de ses connaissances et de ses moyens.

- Les Immortels : comment se sont-ils affranchis de la Mort ? Le Knight ne le sait pas et n'en fait pas une priorité. Factuellement : on leur doit la création des Arches et une partie de leur fortune permet de financer le Knight (fonds nécessaires à la lutte que mène le Knight au quotidien, fonds nécessaires aux nouveaux développements entrepris par Merlin, Gauvain, Dagonnet, etc..). Ils sont les sponsors de l'organisation. Sans leur engagement, nous ne serions pas 1000 Chevaliers... Nous serions 100, 10... Oui, les Immortels sont des personnes publiques, des dirigeants aimant être en visibilité... Cela ne prouve qu'une chose, à mes yeux : ils sont encore des Hommes.
Le Knight, pour autant, s'appuie sur les valeurs de son code. Nous ne sommes pas inféodés. Le Seigneur Arthur a porté, avec diplomatie, le bon message aux 24, ne vous y trompez pas...
Nous travaillons de concert avec les dirigeants des Arches, nous ne travaillons pas sous le commandement des dirigeants des Arches. Maintenant, est-ce que les appels à l'aide des Immortels sont répondus avec diligence par le Knight ? Oui, tous, sans exception ! Car une menace remontée par un Immortel est une menace potentielle pour son Arche et les millions d'âmes qui y résident.

- Le Nodachi : ça doit être, actuellement, entre 90 000 à 100 000 combattants.
La différence : son dirigeant est un Immortel mais  Iwata Kaneda a prouvé qu'il était engagé dans la lutte contre l'ennemi commun.
Le Nodachi est le rempart contre les Ténèbres sur tout le secteur asiatique.
Tous les agents du Nodachi suivent le même code. Ce code est-il différent du nôtre : oui. Le Knight souhaite-t-il entrer en conflit avec cette organisation qui se bat contre les horreurs issues des Ténèbres : certainement pas.
C'est pourquoi début 2037 nous avons signé un accord de collaboration et d’entente qui permet à chacun des partis de connaître son périmètre d'intervention : le Knight en occident et le Nodachi en orient.

Cela répond-t-il à vos questions ?"

Wilhelm écoute le Chevalier avec attention, sans l'interrompre, ni même montrer une réaction tendant à une pensée ou à une autre.
A la dernière question il finit par répondre :

" Oui, Sir Lancelot... Cela répond à ma question. En tout cas à celle-ci. Voyons pour la suite, je suis certain que ce que vous allez nous révéler m'aidera à comprendre ce qui il a derrière ce projet et surtout, ce que vous pensez que nous pouvons y apporter. "

La voix de Lancelot prend une intonation grave et triste.

-"Si vous décidez d'engager le process de candidature, c'est avant tout pour devenir un Chevalier, pour servir le Knight, pour porter la Lumière et l'Espoir partout où cela sera nécessaire.

En ce qui concerne la situation de la Section Dragon, si je recherche actuellement une équipe, c'est qu'il me faut refonder une coterie qui a été totalement exterminée.

J'ai besoin d'une nouvelle équipe qui ; ne soit pas encore référencée dans nos bases informatiques, n'ai jamais expérimenté le port d'une Méta-Armure, apporte un regard neuf sur une situation délicate, soit capable de faire preuve rapidement d'unité et soit en mesure de garder un secret.

Les détails précis sur la coterie décimée, sur son histoire et sur le rôle que je lui avais assigné sont actuellement classifiées "Secret". Je ne peux vous en dire plus à ce stade.

Je m'engage à ce que les candidats au rang de Chevalier présents dans cette salle soient briefés sous condition qu'ils aient réussi les 1ères épreuves et qu'ils en soient arrivés à l'étape de la Sélection de la Méta-Armure de Chevalier.

Le process de recrutement va vous être présenté par la Responsable du Recrutement, le Chevalier Miranda Lonkar. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre et pourrez faire votre choix en toute connaissance de cause..."