Knight - Les Pages - Evolutions et affectations

Soumis par Thomas le lun 19/10/2020 - 02:25

Lors de l'intermission 1 - Camelot By Knight, les Enfants d'Avalon ont appris que leur serait confié "l'apprentissage" d'un Page.
Cet enfant, âgé de 15 à 16 ans, est issu de l'Orphelinat créé par le Knight en Cornouaille pour accueillir les jeunes "victimes" de l'Anathème.

Les Enfants d'Avalon ont eu la bonne surprise de découvrir que le Page qui leur avait été affecté n'était autre qu'Eva Carpenter, la jeune virtuose violoniste qu'ils ont sauvé à deux reprises des griffes de l'Anathème.
Ce sujet vise à présenter leur Page (et les éventuels suivants), son développement, ses évolutions, et les RP relatifs à Eva.

PROJET PAGE
Matricule : KP0128
Nom : Carpenter
Prénom : Eva
Âge : 15 ans
Archétype : Artiste
Catégorie : cible de l'anathème
Niveau de menace vécue : A
Puce d'identité : oui/active
particularité : Violoniste Virtuose
Origine connue : Arche de Londres
Entrée dans le projet : 2038/03/20
Affectation : Coterie les Enfants d'Avalon
avancée de l'apprentissage : 0 %
Description physique :
Eva Carpenter est une jeune fille de taille moyenne (1m63 à ses 15 ans).
Taille estimée maximale : 1m68
Mince et tonique, elle semble montrer une certaine agilité dans ses mouvements et de la dextérité manuelle, sans doute héritée de son talent de violoniste.
Sa peau est blanche, parsemée de tâches de rousseur au niveau du visage et des épaules.
Cheveux de couleur rousse soutenue, bouclés et longs.
Yeux verts.

Profil psychologique  :
Eva Carpenter a subit deux attaques de l'anathème spécialement orientées sur sa personne.
Ces évènements ont eu un impact important sur sa psyché : angoisses, troubles du sommeil, troubles paranoïaques, phases d'hystérie.
Elle a démontré cependant un tempérament particulièrement solide pour une jeune fille de son âge, ayant vécu pareil traumatisme, et une capacité forte à garder son sang froid et sa stabilité.
Son passé de protégée de l'Arche d'Humanité a laissé par ailleurs quelques traces sur son comportement : elle s'avère parfois capricieuse et boudeuse, avec un manque d'autonomie dans certaines taches basiques.
Profil social :
Méfiante et parfois imbus de sa propre personne, le sujet a du mal à s'intégrer et à faire confiance. Des quelques semaines passées à l'Orphelinat elle n'aura tissé que peu de lien avec d'autres enfants ou le personnel.
Elle semble vouer une affectation et une confiance particulière aux Chevaliers de la Coterie des Enfants d'Avalon qui l'ont sauvée à deux reprises.
Nous conseillons donc de l'intégrer rapidement au projet Page auprès de cette Coterie afin de capitaliser sur ce point qui permettrait de stabiliser l'enfant.
Jocelin Lugo - Directeur de l'Orphelinat

1ère phase de Contribution de BlackStone au projet Page "Formation Eva Carpenter" : avant d'engager l'apprentissage de l'Art du Combat, le russe va commencer par sensibiliser la jeune fille à l'importance de la coordination au sein d'une coterie de chevaliers. Le "trust" entre chevaliers d'une même équipe que le lutteur a mis tellement de temps à intégrer lui-même et dont il comprend maintenant toute l'importance.

Intermission 1 - BS consacre son jour N°1 de libre à la formation d'Eva Carpenter sur ce sujet.

Afin d'y parvenir, le combattant en barbarian va commencer par une 1/2 journée de formation thérorique (comment s'organise une équipe, bien jauger les hommes, faire confiance (ou pas), faire au mieux avec le matériel disponible autour de soi) puis, avec l'aide de la très douée Sarah Guerra, en salle d'entraînement, il va passer  la 2nde partie de la journée en simulation avec Eva (et d'autres membres de la coterie s'ils le veulent). L'exercice de simulation sera volontairement "inconfortable" car il s'agira d'intégrer la situation de rebuts devant s'entraider au maximum afin de résister le mieux possible aux assauts de créatures de l'Anathème et au Désespoir qui les accompagne.

Il faut qu'Eva prenne, en toute sécurité (simulation), conscience de la difficulté de l'Homme ordinaire dans son combat face aux créatures nées de l'Obscurité pour qu'ensuite elle réalise combien un Chevalier du Knight peut faire la différence.

Première journée d'observation d'Eva vis à vis de son attitude d'apprentissage.

Deuxième journée d'interrogation sur la perception d'Eva des chevaliers et d'elle même.

- Elle ne peut pas être bien loin... A moins qu'elle ait développé des capacités de nageuse émérite, elle ne peut être que sur cette plate-forme, quelque part.
- Merci, je vais bien finir par la trouver...

Clovis venait de parcourir les principales zones communes d'Avalon mais il n'avait pas pu mettre la main sur Eva.
Elle n'était pas dans sa chambre, pas dans la cafétéria, ni la zone d'entrainement, et aucun de ses compagnons ne l'avaient vu récemment.
Ils venaient de recevoir le Briefing de Sagramor et le Sénéchal voulait faire un dernier point avec leur protégée avant qu'elle ne regagne l'Orphelinat et eux, leur terrain d'opération.

/// Là Haut ! ///

Gwen venait de localiser la petite silhouette de la jeune fille en haut d'une des structures de la Plateforme. Elle semblait immobile.
Clovis défolda sa Warrior afin de monter plus vite et plus facilement. Il se demanda pendant son ascension, comme Eva avait d'ailleurs pu arriver jusque là.

- Je te cherchais Eva...
- Ah (la jeune fille fut tirée de sa rêverie et, comme prise en flagrant délit, se tourna vers Clovis), je vous suis... Quelle est la suite du programme ?
- Non, je voulais juste te parler.
Eva eu l'air soulagée.
- Bien, ça ne vous dérange pas si nous restons ici, Sénéchal ?
Elle se forçait, avec beaucoup de difficulté, mais tout autant de volonté, à appliquer un ton respectueux et presque martial lors de ses échanges avec les membres de la Coterie.
Son affection pour eux n'en était pas absente, loin de là, mais elle montrait une détermination hors du commun à un engagement qu'elle paraissait s'être imposé.

- Bien sur que non. Mais ne t'approche pas trop du bord...
Clovis, en répondant, compris soudainement la raison de la présence d'Eva à cet endroit.
La vue était époustouflante, sur la mer, mais surtout sur le disque solaire, à la lumière blême mais pourtant si réconfortante en ces lieux.
Eva faisait le plein de ce qui manquait à l'humanité. Il continua :

- Nous allons devoir partir en mission. Nous te ramenons à l'Orphelinat avant cela.
Tant que nous ne disposons pas d'une Baie de Déploiement digne de ce nom, nous ferons le Taxi.
- Cela me permettra de profiter de vous encore quelques heures.
Clovis lui sourit, réprimant l'envie de passer une main pour ébouriffer la crinière de feu de la jeune fille. Ce n'était plus une enfant...
- Comment as-tu vécu ces derniers jours.
Eva prit une inspiration et se tourna à nouveau vers le soleil avant de répondre :
- C'était fatiguant, j'avoue. Mais j'ai appris plus de choses en trois jours que de toute ma vie.
Et je comprends mieux. Votre combat, enfin, notre combat. Et la nécessité de le mener ensemble. J'ai souvent entendu les Chevaliers sur les réseaux R.A., crier ceci " Seul nous combattons, ensemble nous vaincrons ! ".
Je trouvais que ça claquait ! Mais je n'avais pas compris ce qu'il y avait derrière.
C'est avec Papa Ours... Oups, désolée... Avec le Chevalier Black Stone que j'ai pris conscience de ce qu'il y avait derrière...
Vous savez, on a réussi à s'en sortir avec les rebuts, à Paris. Bon, il nous a fallu 27 tentatives.
Mais on y est arrivé. J'ai cru que le Chevalier Black Stone allait craquer, à un moment. Il a commencé à vouloir arracher des lampadaires du sol, mais il n'y arrivait pas. C'était drôle. Ca nous a fait rire et ça a détendu l'atmosphère. Même si tout le monde s'est fait massacré.
C'est là que j'ai compris que je ne pouvais pas juste compter sur lui. Et que les autres rebuts ne pouvaient pas juste compter sur nous. Et plus encore, que nous ne pouvions pas compter que sur nous même. Même si on avait l'impression d'être seuls.
" Seuls nous combattons, ensemble nous vaincrons " répéta, en ce tournant vers Clovis, la jeune Eva, pleine d'une conviction et d'une maturité nouvelle.
- Tu comprends vite.
- Disons que j'ai eu le temps d'y penser, ce matin, en courant derrière le Chevalier Inès.
C'est impossible de la suivre, vous savez. Ce n'est presque pas humain.
Elle posa brusquement ses deux mains sur sa bouche.
- Oh pardon, ce n'est pas ce que je voulais dire... Je.
- Ne t'en fais pas.
- Enfin, c'était dur, je voulais dire... Très dur (Elle se frotta les cuisses pour illustrer son propos). Mais il faut en passer par là, je suppose : "Un esprit sein dans un corps sein". Vous savez Sénéchal, je ne sais pas ce qui motive le Chevalier Inès dans sa Foi, mais je pense pouvoir la comprendre.
Il est difficile de s'accrocher à la vie lorsque l'on a tout perdu. On a besoin de quelque chose à quoi se fier. Finalement, sa Foi n'est pas si éloignée de ma relation avec la musique.
Mais cela m'a aussi coupé des autres et rendu trop dure avec moi-même.
J'espère que le Chevalier Inès ne souffre pas trop.
- Je...
Clovis ne sut quoi répondre d'autre. Un silence s'installa alors.
Eva, toujours le regard plongé vers l'horizon se mit alors à chanter.
La voix pourtant légère et cristalline de la jeune fille se répandit dans toute la base, si bien que chacun put entendre au moins la mélodie de l'air qu'elle fredonnait.

https://www.youtube.com/watch?v=JahIcwGxaT0

La voix d'Eva se tue. Laissant une douce mélancolie dans le coeur d'Avalon.
Elle rompit brutalement le silence. Soudainement plus enjouée.

- Il faudrait planter des arbres. Ca manque d'arbres ici. Non ?
Clovis ne put retenir un rire de surprise.
- Oui, tu as raison. Aller... Il est temps de partir.
Alors qu'il aidait Eva à descendre, celle ci s'adressa à lui, avec une moue mutine qui n'inspira rien de bon au Sénéchal :
- Vous savez, Sénéchal ?
- Quoi ?
- Je crois que Malus, elle vous aime bien.
- Je... !