Knight Dusk - OS - "Déraison"

Soumis par Saghonval le jeu 03/09/2020 - 09:50
Forums

Hello les Ouroboros,

Bien motivé (comme vous), par la prestation de Thomas pour la Croisade de la Ville Lumière, j'ai remis le nez dans mon sujet.

Je suis prêt à vous faire la phase 2 de Knight Dusk, "Déraison" à compter de début Novembre 2020. Il s'agira de 2 missions (2 à 3 séances de jeu par mission) permettant à la coterie de faire la lumière sur les assassinats des Chevaliers Errants de la section Dragon.

A+

SAG.

C'est que ça n'avait pas été annoncé dans le briefing... 😬

D'où cette sensibilité à fleur de peau... En plus d'être un chevalier (jeune) recrue.

C'est une info tardive obtenue grâce à vos I.A. (qui ont fait des recherches sur les identités des chevaliers en danger sur Malte et qui ont interrogé "Stark", l'I.A. de la méta-armure d'Amber).

Amber "4D" Huusela et Rakel "Wave" Huusela sont les petites nièces de Ari Huusela, pilote de ligne et marin qui a fait la course du Vendée des Globes (tour du monde à la voile, en solitaire, sans assistance) en 2020-2021. L'I.A. d'Amber porte le nom de Stark non pas en référence à IronMan mais en référence au nom de l'IMOCA de son grand oncle lors de cette édition.

 

" Par Saint George, ce n'est pas vrai ! Ouroboros, il va falloir plus que jamais être coordonnés ! Chacun à sa tâche, avec en ligne de mire l'objectif.
Et cet objectif est simple : nous devons sauver les Chevaliers de la Coterie Marie Curie ! "

Le Duc avait réagit presque instinctivement. Les mécanismes du combat commençaient à se mettre en place presque qu'inconsciemment dans sa tête et dans son organisme. Il devenait un combattant... Un guerrier de la Lumière. Qui l'aurait imaginé, il y a encore quelques mois, alors qu'il était encore un simple Rebut de la Communauté Die Tür ?
Shpritz lançait déjà les analyses de la situation et n'était pas pour rien dans cette impulsion et cette motivation radicale à sauver des vies.
Il tourna la tête vers ses compagnons :

" Je vais m'assurer de l'état de santé des Chevaliers Rakel et Bravery. Et s'il est encore possible de faire quelque chose pour cette dernière, je le ferai. Je serai à ses côté pour l'éviter de plonger, et si pour cela, je dois lui parler jusqu'à en perdre la voix, ce sera fait (HRP : je compte mettre en pratique l'OD de Parole N1).
Je vais avoir besoin d'un soutien sur place, sans doute.
Lucas, je pense que vous êtes celui qui fera le mieux barrière pour protéger ces dames.
C'est bon pour vous ?

Sans attendre la réponse, il continua :

" Togashi, Hans, vous allez mieux j'espère. On va avoir besoin de tout le monde ".

Etrangement, cela ne sonnait pas vraiment comme une question. Le Duc savait qu'il pourrait compter sur les deux plus sombres de ses frères d'arme, quelque soit leur état physique et mental. Ils l'avaient prouvé par le passé, et ils le feraient à nouveau, à n'en pas douter.

" Nous devons retrouver les autres et nous assurer qu'elles vont bien.
Mais il va falloir dégager le passage et éliminer un maximum de créatures, concentrez vous sur les Bestians. Une attaque, un mort !
Anna, vous avez montré votre efficacité contre les Faunes, à plusieurs reprises, concentrez vous donc sur eux.
Ne tergiversez pas, mettez tout ce que vous avez pour les éliminer rapidement.

Chevalier Amber, si vous en avez la capacité, il va falloir redonner un coup de neuf à votre soeur. Et regardez moi ! On va tout faire pour les sauver. Gardez votre tête sur les épaules, restez calme et concentrez vous sur vos actions !

Si certains ont des doutes sur le déroulement des prochaines secondes, qu'il le dise vite ! "

Les ordres arrivaient et, comme un automate, Hans cherchait déjà quelles cibles s'approprier et, comme en symbiose avec son alter-ego Japonais il désignait déjà les cibles et partageait l'info d'IA à IA les ombres les appelaient déjà, une fois les désignations faites, partagées, et validées,  Hans prononça ses mots.

Nous allons les renvoyer en enfer et ramener les notre à la maison mort ou vif nous ne laisserons personne en arrière.

 

 Chevalier  Amber si au passage vous pouvez essayer de nous raccommoder au fur et à mesure ça sera utile, nous connaissons les risques et, si votre soeur est ici, nous la ramènerons.

Puis, tout en agilité, il se déplaça dans les ombres prêt à attaquer sa première cible.

Sphinx prêt au combat Sénéchal, en attente de votre feu vert 

L'I.A. Shpritz ne fut pas longue :

- A tous les Chevaliers, nous avons une "situation".

- La coterie Marie Curie est située dans la cour intérieure du Palais, aujourd'hui couverte, juste après la porte d'entrée monumentale... Mais ce n'est pas si simple.

- L'ensemble du palais, comme le reste de la ville, est enclavé dans une impressionnante gangue de glace. Mais ici, cette structure minérale se réagence en permanence. Le palais est un labyrinthe à lui seul, dans le labyrinthe déjà constitué par La Valette.

- La glace présente au sein de la structure possède d'étranges propriétés de parasitage, notre confrère, Stark, travaille dessus. Nos données sont donc parcellaires. Nous n'arrivons pas à entrer en communication avec les différents chevaliers de la coterie, juste à recevoir le signal de leur balise de positionnement accompagné de leurs indicateurs vitaux. Si nous évoluons en plusieurs groupes dans le palais, nous pouvons nous attendre à avoir un problème de communication.

- La coterie est éclatée, les chevaliers étant prisonniers dans ce qui semble être des cellules de glace. Les Soeurs de Bataille sont régulièrement attaquées dans leurs prisons par des créatures locales de l'Anathème qui semblent avoir une affinité avec l'environnement et passent au travers des structures cristallines. Nous détectons une bande de bestians en activité menée par deux puissants faunes. Il y a aussi un autre signal d'hostiles, de type bestians mais ils nous apparaissent comme victimes du labyrinthe et ses prisons (ils sont immobiles).

- La Sénéchal Annabel est avec le chevalier Kassidy "Whalebone". Elles n'ont actuellement plus d'opposants dans leur cage de glace. Leur état de santé à toutes les deux est correct. Un comptage a été possible : 27 cadavres de bestians sont présents dans leur cellule.

- Le chevalier Manolita "Ala" est toute seule dans son cube. Elle est actuellement assaillie par 7 bestians. Un cadavre de faune a été identifié. Ses indicateurs vitaux sont en baisse constante. Le mode Goliath de son armure n'est pas activé et nous n'avons pas d'explication.

- Le chevalier Mapova "Noz" est avec le chevalier Rakel "Wave". Comme vous avez pu le constater, les alarmes en rapport avec les indicateurs vitaux de ces deux chevaliers se sont déclenchés. L'analyse des data nous indique que le chevalier Mapova est mort, accident vasculaire cérébral... Le chevalier est toujours protégé par sa méta-armure qui n'a pas foldé. Le format des données que nous recevons de son I.A. nous laisse à penser qu'elle est, maintenant, une des nôtres. Le chevalier Rakel est à l'agonie. Sa méta-armure a foldé, l'intégrité de sa combinaison guardian est compromise. Le chevalier a perdu toute une section de sa hanche. Pas d'hostiles actuellement. Un cadavre de faune et trois cadavres de bestians.

- Chevaliers, nous sommes prêts à vous épauler dans votre plan de sauvetage. Il va falloir trouver une solution pour ne pas se faire "prendre et enfermer" comme la coterie Marie Curie.

Alors que Shpritz terminait son "report" (à l'anglaise) il ne fut pas difficile aux membres de la coterie Ouroboros d'entendre le hoquètement discret du chevalier Amber. Ce type de hoquet qui accompagne une cascade de larmes silencieuses...

Lucas, en privé dans son casque

- Katapila, cherche une solution pour atteindre au plus vite Rakel, ou le chevalier Ala. Et si ça veut dire passer au dessus des murs ou défoncer de la glace en passant au travers... et bien prends aussi en considération cette option, et la possibilité que je fasse appel à toi pour nous dégager un chemin au bulldozer. N'hésite pas à voir les choses en grand, ce n'est pas le moment des demi-mesures.

Lucas, à haute voix.

- Bien reçu Sénéchal, d'ici que je fasse barrière, Katapila et moi cherchons le meilleur itinéraire pour rejoindre ces dames.

" Merci Shpritz... "

Le Duc marqua une pause.

" Bien ça ne change pas l'objectif, juste les moyens. Nous devons remonter et récupérer les Soeurs de Bataille une à une par ordre de priorité. Selon les données que nous recevons, cela signifie, dans un premier temps le Chevalier Rakel "Wave", puis Manolita "Ala", puis la Sénéchal Annabel et le chevalier Kassidy "Whalebone".
Si nous restons ensemble, nous aurons une plus grande force de frappe et nous ne serons pas séparés par ce labyrinthe. Mais notre progression pourrait s'avérer très lente.
Je crains que nous soyons contraints de faire au moins deux groupes.
Un pour aller porter secours au Chevalier Rakel et l'autre pour aider Le Chevalier "Ala".
En espérant que la Sénéchal et le Chevalier Whalebone tiennent suffisamment longtemps pour qu'on puisse se rejoindre auprès d'elles.

Chevalier Amber, vous partirez assister le Chevalier "Ala". J'imagine votre inquiétude, mais votre aide sera plus utile auprès d'elle qu'auprès de votre soeur.
Je m'occupe personnellement de Rakel, avec l'aide de Lucas, dont nous aurons besoin pour la porter. J'opterai pour que les autres aillent auprès du Chevalier "Ala".

Méfions nous cependant, ce qui est arrivé au Chevalier Mapova "Noz" semble indiquer que les créatures de l'Anathème ne sont pas l'unique danger dont nous devons nous méfier.
Notre autre ennemi semble proche aussi.

Wilhelm se tourna vers une des parois de glace avant de continuer :
" Reste à trouver un moyen de passer ces murs de glace... Shpritz, peux tu voir avec les autres I.A. si vous pouvez déterminer une rythmique dans ces déplacement du labyrinthe ou si cela est totalement chaotique ? "

Le temps de demander de l'aide aux "wraiths" est peut être aussi venu?  elles connaissent les lieux et pourraient être utiles dans les combats qui vont venir non? 

Hans réfléchissait à haute voix, puis se rappela du fameux "golden boutton"  sur son épaule.... 

Pony, si je te laissai les rênes pour mettre toute ta furie, ton agilité au combat en nous permettant une intensification de notre vitesse de déplacement tu serais capable de gérer dans cet environnement ? le but serait de gagner énormément en vitesse de déplacement pour frapper comme l'éclair et apporter un soutiens muscler et très rapide au chevalier Ala et attendre les autres chevaliers pour le support. après avoir vu Shpritz à l'oeuvre penses tu que cela soit du domaine du réalisable?

Hans avait volontairement laisser ses comm ouvertes pour faire part de son plan à la coterie. 

Sénéchal, nous avons "possiblement" une autre alliée sur place, l'armure "wraith"  Noz. Nous avons déjà vu une armure se relevée seule et faire un massacre à Camelot peut être qu'ici elle déchainerait les enfers avec l'appuie de nos IA.  Je ne sais pas si vous pourrez jouer le monstre à deux têtes pour tenir 2 conversations à la fois mais si vous pouviez aussi la convaincre de se rallier à nous ?

La question était posée à tous, IA + chevaliers. Les options n'étaient pas nombreuses alors autant essayer de toutes les parcourir.

Stark, l'I.A. de la Priest d'Amber relaya la conclusion de son analyse à l'ensemble de la coterie :

- Il y a de la vie ici ! Je m'entends, la glace dispose, ici, de particularités spécifiques car elle est habitée. Ce réseau cristallin est parcouru / composé de milliard de nano-insectes de cristal qui se réagencent en permanence... Comme... Des nanomachines.

- Ce sont ces créatures insectoïdes quasi-imperceptibles qui :

1. modifient en permanence la gangue de glace présente sur le secteur du palais... Elles construisent, déconstruisent... Vite, trop vite. Aucun modèle ne sera totalement fiable car ces nano-insectes agissent en fonction des impulsions / des ordres d'une créature-mère que je localise dans le secteur de l'Armurerie du Palais... Un insecte bien plus gros...

2. émettent un champ de micro-ondes à l'origine de l'effet de parasitage évoqué plus tôt.

- C'est donc un labyrinthe "intelligent" qui analyse et qui s'adapte. Ce n'est qu'une supposition mais je pense que la "mère des insectes" se sert des deux faunes encore en poste comme "relais" afin de percevoir les interactions extérieures. Neutraliser les faunes devrait rendre la mère aveugle. Neutraliser la mère devrait totalement désorganiser les nano-insectes et donc neutraliser le "piège de cristal".

- Une dernière chose, si vous vous rendez à l'Armurerie, n'oubliez pas vos moufles... Dans le palais, c'est en moyenne -15°C. Dans l'Armurerie, c'est -45°C.

Alors que la coterie échange autour du "best course of action", Stark réintervint...

- Chevaliers, si je peux me permettre... Les données et les conclusions associées que je vous ai communiquées il y a quelques instants... Et bien... il est quasi-certain qu'Hugin, l'I.A. Squire de la méta-armure Priest du Chevalier Rakel "Wave", les ai aussi obtenues en arrivant sur place avec la coterie Marie Curie... Les données récoltées et les conclusions logiques que nous vous fournissons sur la base de leur analyse concernant l'approche à adopter pour gérer ce bâtiment ne sont-elles pas... Un piège en soi ???

- Comme si, notre ennemi savait ce que nous allions chercher et les choix que nous allions faire sur la base de nos algorithmes de décision...

Le Duc regardait le Chevalier Amber comme si cela lui permettait de mettre un "visage" sur la voix de son I.A. et il répéta la dernière phrase de Stark :
" les choix que nous allions faire sur la base de nos algorithmes de décision... "
Il ne savait pas comment il était possible "d'extraire des algorithmes" de leurs décisions, alors que lui même était incapable d'en trouver une qui ne soit pas insensée.
Il ne savait pas lui même ce qu'il convenait de faire et ce qui était envisageable.
Mais rien ne le surprenait plus dans ce monde...
Il leva un instant les mains au ciel, dans un geste impuissant, puis aperçut la silhouette évanescente d'Isabella qui flottait toujours à quelques pas du groupe.
Il dit alors :

" Et bien, si l'ennemi envisage de se baser sur nos propres actions pour contrer nos plans, appuyons ces actions sur quelque chose qu'il n'a peut être pas prévu dans ses calculs.
Laissons la main à d'autres qui réagiront peu être différemment de nous, et voyons ce que cela donne... "

Le Duc dispose d'une connaissance à Malte : Dr Hilvin Padovani

DrHilvin

Il est le fils du Dr Gerard Padovani, médecin personnel du dernier président connu de Malte : Robert Abela.

Le Dr Hilvin Padovani possède plusieurs établissements médicaux sur Malte et il est le médecin chef du "Sir Paul Boffa Hospital" (Sqaq Harper, Il-Furjana, Malte). L'établissement est public, renommé et particulièrement bien équipé. Il est destiné à accueillir les personnalités de l'île (dont les membres du gouvernement) ayant besoin de soins médicaux de toute nature.

Hans évoluait en eaux troubles, le passage dans la zone de ténèbre, même s'il avait contrôlé le désespoir, avait laissé des traces, la découverte qu'une nouvelle armure avait subit le même sort que celles de sa coterie avait été déstabilisant.

Bon sang ! il avait juré de rendre justice aux Ouroboros, c'était devenu sa motivation principale, et voilà qu'une nouvelle victime faisait son apparition ? La tension monta encore d'un cran.

Il n'écoutait qu'à moitié les remerciements et autres informations que la sénéchal de la coterie Marie Curie évoquait avec Wilhelm c'est alors que MA fit son apparition dans la discussion...

Se rapprochant, Hans écouta attentivement. Ma était en danger et risquait de servir les desseins de l'anathème! SA Ma, celle qui lui avait redonner goût en l'humanité, La pupille de la coterie, et  la seule survivante de leur sanctuaire !

Persuadé que la décision du groupe ne ferait aucun doute sur le choix qui leur avait été posé concernant leur prochaine cible : fermer une faille ou affronter le responsable de tout leur maux !

Il fût souffler par l'idée même que l'on hésite une seule seconde ! il explosa de colère et fulmina envers Anna et Wilhelm qui voulait favoriser la fermeture de la faille.

Ne laissant aucun doute sur son choix et, bien décider à ne pas perdre de temps il commença à se mettre en route à destination de la fontaine et de leur némésis pour tenter de sauver sa protégé.

Le duc intercepta Hans car le peu de temps qu'ils restaient devait servir à avoir au moins une ébauche de plan......

Amber, hésitante, apporta quelques réparations à Pony, qui avait tout de même un peu souffert.

c'est à ce moment qu'Hans, repris la parole :

Soit ! allons sauver notre soeur de bataille en la transportant à l'hôpital tout proche et partons en croisade contre l'impie !

 

Chevaliers, j'ai juré d'apporter la justice à la coterie Ouroboros,  je viens d'ajouter le chevalier Mapova à MA liste. Même si je dois mettre ma vie en jeu il ne peut en être autrement !

Hans, comme possédé, avait l'impression de voir les wraith des armures se matérialiser lentement au dessus de chaque membres de la coterie ainsi que de l'armure rogue. Elles le regardaient avec assentiment, renforçant sa détermination à aller au bout.

L'adrénaline qui coulait à flot dans ses veines devait  y être pour quelque-chose...

Malte, 14 Avril 2038, (horaire précis à confirmer)

Le passage par la section des tunnels depuis le fort de St Elmo avait été très déstabilisant... Les repères dans le temps étaient perdus. Les ténèbres épaisses parvenaient à perturber les indicateurs des méta-armures.

Tout s'était passé très vite au Palais des Grands Maîtres de l'Ordre... La libération de la coterie Marie Curie s'était faite dans une succession d'explosions de murs de glaces... Katapila avait joué le match de sa vie mais le Chevalier Lucas en payait maintenant le prix...

GrandMasterPalace

Le Sénéchal Wilhelm parvenait, par la force de ses paroles, à maintenir le Chevalier Rakel "Wave" au bord de la vie... Mais pour encore combien de temps ? Pour espérer la sauver, il fallait une installation médicale digne de ce nom. Le Duc misait sur le Sir Paul Boffa Hospital pour y parvenir.

La Sénéchal Annabel "Stun", entourée de Kassidy "Whalebone" et Manolita "Ala", avait pris quelques instants pour rendre un silencieux hommage au Chevalier Mapova "Noz" surnommé Bravery. Elles l'avaient toutes vu s'interposer pour que la recrue Rakel ne soit pas frappée par le puissant tir de l'arme Cognos du géorgien.

Car c'était bien à Iavilich "Ivan" Petrov qu'elles devaient cette situation. Elles avaient cru pouvoir le neutraliser. Le Chevalier Noir avait su les appâter, les amener jusqu'ici, les diviser et les piéger. Et sans l'intervention de la coterie Ouroboros, les captives auraient toutes fini par succomber aux assauts des bêtes issues du labyrinthe.

Les Soeurs de Bataille l'avait vu, le faux Chevalier Dimitri Gomiachvili, aux commandes d'une étrange armure de combat rappelant par beaucoup trop d'aspects le modèle Paladin du Knight. Une armure bizarrement conçue, veinée de lumière et d'élément Alpha dont l'une des épaulettes, rehaussée d'un masque stylisé, ne laissait aucun doute quant à son allégeance...

AlphaPaladinNoire

L'ennemi disposait d'une puissance de feu impressionnante... Comme toutes les Paladins dignent de ce nom. Mais le plus déstabilisant avait été le canon de lumière Cognos monté en tourelle d'épaule...

 

Au travers de la visière de son heaume, le regard de la Sénéchal Annabel "Stun" avait été suffisamment expressif (empli de gratitude à l'égard des chevaliers arrivés à la rescousse de sa coterie) pour qu'elle fasse l'impasse sur les mots...

L'estonienne ne s'était pas lancée dans un discours de remerciement. Elle était allée de suite aux informations importantes.

Le faux Dimitri Gomiachvili avait survécu aux tragiques évènements en lien avec sa dernière mission d'escorte au sein de la section Gargoyles. D’agent infiltré d’ALOM, d’imposteur, il était devenu Chevalier Noir... Un champion du Masque... Il était maintenant à Malte, avec un dessein bien particulier... Terminer ce que le Pr. David Coyle avait commencé... Il poussait la jeune "prodige", Ma l'Enfant Sauvage, à accomplir ici, dans ce labyrinthe mortel, une formation dont la teneur et la finalité échappaient aux Soeurs de Bataille.

One Master, One Apprentice.

Cet enfer rempli de créatures bestiales était donc là pour elle... C'était son terrain de jeu, ses épreuves...

MaProdige

Et le destin des Soeurs de Bataille n'avait heureusement pas été scellé plus tôt par la Paladin Noire car le géorgien avait du retourner dans le secteur de la Fontaine du Triton afin d'assister au dernier cycle d’épreuves de sa "protégée"... Elle devait achever sa formation sous le mentoring du Masque...

Le portail de la Fontaine du Triton s'était refermé au profit d'une nouvelle faille active au niveau de l'Opéra. Les ténèbres qui recouvraient Malte, le labyrinthe et les bêtes de glace qui occupaient le centre historique de La Valette tiraient leur puissance de cette gateway des ténèbres. La ville avait été balayée, ses habitants, fauchés, sans aucune chance de survie... Il n'en restait pas moins que Malte devait être libérée des ténèbres. Le prototype de bombe de lumière confectionné par la section Cyclope et manipulé par le chevalier Amber "4D" devait servir à l'Opéra.

Il y avait donc deux objectifs, deux coteries.

Le chevalier Hans, dans sa méta-armure Monk, avait clairement fait un choix. Celui de foncer à la rencontre de leur Némésis. La jeune Ma devait être sauvée, la Paladin Noire devait être exterminée.

C'est en se retournant vers Wilhelm et Amber que le jeune chevalier allemand vit, derrière ses interlocuteurs, les silhouettes évanescentes d'Isabella Ibanez-Mosta, Pietro Mosta et leur jeune fils Alban.

IsabellaMosta

Cette famille, devenue fantôme, frappée par la folie d'ALOM, faisait signe qu'elle allait, une fois encore, aider la coterie dans sa mission. Les Ouroboros allaient continuer à bénéficier d'un guide dans les ténèbres...

Hans n’était pas l’hôpital qui se foutait de la charité... Il était celui qui disait à la fontaine qu’il arrivait pour boire de son eau... 😑

 

https://www.youtube.com/watch?v=fGANxCKSKh4

La coterie Ouroboros s'était engagée à nouveau à la suite d'Isabella Ibanez-Mosta dans les souterrains de la vieille ville de La Valette. Un nouvel itinéraire au coeur des Ténèbres, dans les sous-sols d'une cité "humainement" morte.

BlackUnderground

La traversée de cette seconde section de boyaux s'était avérée moins "pénible". La coterie avait évolué sans lumière, pour ne pas attirer sur eux l'attention des "Ténèbres Vivantes" qui hantaient, transpiraient des sous-sols de la cité... L'équipe de chevaliers avait été uniquement guidée par les formes translucides de la famille Mosta. Wraith way... Fastest way...

L'équipe encadrant le Sénéchal Wilhelm, toujours convoyeur du corps du Chevalier Rakel, parvint dans le secteur des Upper Barrakas Gardens. Une fois revenue à la surface, les Ouroboros prirent la mesure de ce qui était en train de se jouer...

Au milieu des jardins, une impressionnante bête cervidée, en de très nombreux points comparable à Kurnous, une bête acculée, menait un combat de titan contre une puissance meute d'une 50aine de bestians canins auréolés d'une aura spectrale... Une scène d'hallali, le dénouement d'une grande chasse, le moment de la mise à mort...

BeteKurnous

BeteConveyor

A l'agitation de leurs guides, les chevaliers du Knight comprirent que les canidés massés étaient les fameux "Conveyor" des Wraith de La Valette.

Mais pourquoi ce combat contre Kurnous ? La frénésie des chiens... Leurs jappements irréels tels d'immenses cris de douleur à déchirer l'âme... Comme si le moment de la curée était arrivé mais que cet instant se devait d'être douloureux.

Ne cherchant pas à s'attarder pour comprendre, le groupe contourna discrètement le combat en cours et parvint à rallier le Sir Paul Boffa Hospital.

Conformément aux attentes du Duc, le bâtiment disposait d'un matériel médical à la pointe qui n'avait pas totalement souffert de l'influence de l'Anathème.

MedicalCenterMalte

Il fut alors possible d'utiliser une partie des installations pour lancer un cycle d'intervention médicalisée sur le chevalier à l'agonie.

RakelMedicalOp

Seconde après seconde, ce combat pour la Vie se gagnait. 👊

 

Tandis que Rakel était mises par le Duc en soins intensifs, Lucas prit doucement la parole :

Si on doit s'attarder ici une minute de plus, je propose qu'Anna grimpe sur le toit pour garder un oeil sur ce qui se passe à la fontaine, ou d'envoyer Togashi en reconnaissance pour les mêmes raisons.

 

Mais je préfèrerais qu'on laisse le chevalier Rakel ici au plus vite, même s'il serait plus prudent pour elle de laisser quelqu'un pour la surveiller.

Pour moi on ne peut pas temporiser trop longtemps, qu'on parte à 3, 4 ou 5, il faut qu'on bouge vers la fontaine sans tarder.

Et si on doit tous partir, Rakel et Amber sont à même de comprendre qu'on puisse laisser un chevalier seul ici pour mener à bien notre mission.

Mon avis c'est de laisser Pietro et Alban ici et qu'on file à la fontaine avec Isabella. Les deux sites sont peut-être assez proches pour que les wraith nous préviennent si quelque chose s'approche de Rakel.

De plus, ça nous allègera de 2 cristaux pas si simples à transporter...

 

Wilhelm avait vécu la deuxième partie de la traversée de la ville, comme dans un rêve éveillé.
Pour ne pas perdre trop de temps, il avait du confier le Chevalier Rakel à Lucas, le seul de la coterie en mesure de transporter la blessée sans ralentir le rythme.
Il s'était dit, par ailleurs, que cela aiderait peut être l'ancien gendarme à ne pas errer dans le vague, tant il avait été marqué par son expérience "wraith".
Le Sénéchal l'avait lui même vécu, dans une moindre envergure, et il se doutait de l'effet que cela avait du être sur son compagnon d'arme, qui avait poussé cet état à un point bien plus extrême.

Pour autant, le Duc n'abandonna pas ce fardeau. Il resta à proximité du duo et continua à parler, cherchant les mots qui maintiendraient Rakel de ce côté ci de l'existence et qui réchaufferaient l'âme de Lucas.

L'avancée dans l'obscurité des tunnels, derrière les silhouettes vaporeuses et lumineuses de la famille Mosta, fut donc des plus lointaines pour lui. Même le moment où ils croisèrent l'affrontement entre Kurnous et ce qui devait être les Conveyor lui sembla flou, même si intérieurement, il avait l'impression que quelque chose d'important se jouait.

Tout en avançant, sans arrêter de parler, tel le Droïde dans ce film culte du siècle dernier, il réfléchissait sur lui-même.
Pourquoi donc s'acharnait-il ainsi sur cet objectif qu'il s'était lui même imposé ? Celui de maintenir en vie, coûte que coûte, un chevalier qu'il ne connaissait pas plus que ça.
Etait-ce par folie irraisonnée, la même qui poussait son ami Hans à s'emporter tel que tout à l'heure, au sujet de Ma ?
Etait-ce parce qu'il en avait fait la promesse à Amber ?
Etait-ce par respect du Code du Knight ?
Il n'en trouvait pas la réponse.

Ils pénétrèrent dans l'ancien hôpital, étonnement conservé compte tenu des forces qui s'étaient affrontées sur l'île.
Alors qu'il découvrait le matériel encore en partie fonctionnel qu'offrait les lieux, il ne put s'empêcher de remercier à haute voix sa vieille connaissance :

" Cher Hilvin, je ne sais pas ce qui est advenu de toi, mais bénis sois-tu d'avoir installé tout ça... J'espère que de là où tu te trouves, le destin saura te le rendre... "

Shpritz, en ancienne infirmière qu'elle était, allait leur être d'une aide non négligeable face au fatras de machineries, de produits et de matériels médicaux.
Il reprit, des bras de Lucas, le corps meurtri de la jeune femme en guardian et la posa à l'intérieur d'une sorte de caisson d'intervention, que lui indiqua son I.A.
Et au moment où il fit ce geste, il comprit alors.
Il sut en cet instant, ce qui l'amenait à faire tout ça, ce qui le poussait à s'accrocher à ce but, celui de sauver Rakel : le contrôle.
Il avait alors l'impression de pouvoir maîtriser quelque peu la situation, dans leur vie où tout était instable, et où les forces en vigueur s'amusaient à les malmener, les manipuler, les inciter par défaut, plus que par choix.
Quelques gouttes de certitude contrôlée, dans un océan l'aléa chaotique.
Comme pour affirmer cette sensation et cette découverte, il prononça à mi-voix :

" Tout va bien, Chevalier Rakel... Vous êtes sortie d'affaire. On s'occupe de vous. Tout va bien. "

C'est à cet instant que Lucas prit la parole, sortant le Duc de son espèce de transe suspensive.
Il avait raison... Tellement raison. Et pourtant...

" De ce que j'ai perçu des propos de Spritz et d'Isabella, séparer  la famille Mosta semble être un sujet des plus délicats.
Et séparer notre Coterie l'est tout autant. Nous venons de le voir, comme une thèse et antithèse dans le Palais du Grand Maître : ensemble, nous sommes plus forts. Ensemble, nous sommes inébranlables !
Nous allons devoir agir de concert et, je vais dans votre sens Lucas, ceci rapidement. "
Il marque une courte pause.
" Mais nous allons nous confronter à un ennemi puissant, rusé, et qui nous connaîtra plus qu'on pourrait le penser.
Nous allons avoir besoin de toute notre tête et tous nos moyens (il jeta un regard plein de sens à Hans, mais sans colère, ni jugement).
Nous devons être plus malin, et plus rusé que lui. Nous devons par ailleurs trouver un moyen de rapidement mettre hors service cette arme diabolique qu'il a en sa possession. Sans quoi..."
Il laissa les mots en suspens.
"Des idées ? "

Des idées, le Duc en avait plusieurs, et plutôt précises.
Mais derrière sa volonté de laisser d'abord ses amis s'exprimer, résidait une raison peu avouable et légèrement égoïste de sa part.
Il aspirait ainsi à gagner quelques minutes ici même, de précieuses minutes à surveiller ce combat pour la vie, si beau, si chargé d'espoir, qui loin de leur surveillance, pourrait s'arrêter à chaque instant.
Et ainsi abandonner, en même temps que Rakel, ce moment de maîtrise, pour être projeté à nouveau, dans l'incertitude chaotique de ce qui était devenu leur vie...

https://www.youtube.com/watch?v=0qanF-91aJo

Ils traversaient la ville, une nouvelle fois, en passant par les souterrains qui avaient presque eu raison de Togashi et de lui même, le trajet sembla passé en quelques instants tant Hans était absorbé par ses propres pensées; et ces pensées l'emportaient encore plus loin. 

La zone était tellement chargée de désespoir, Pony qui n'attendait que de pouvoir se venger, et son armure.... cette armure dont le désespoir était l'un des moteurs.... Tout cela pesait de plus en plus dans la balance entre la folie et la sérénité et l existence même des wraiths, venait encore renforcer son sentiment de mal-être.

Des mots, tout un tas de mots, trottaient dans sa tête, une folie douce gagnait lentement Hans.

Sa hargne, ses peurs, sa passion, sa foi s'étaient cristallisés sur un ennemie, la bête avec laquelle tout avait commencé et ce maudit chevalier !  tous ces sentiments tels que la confiance, le dévouement, l'amour, la vengeance qui s'affrontaient dans sa tête et son coeur.

Oh oui ! la vengeance sentiment qu'il ne connaissait que depuis peu, cette irrépressible envie de vengeance ! Un fruit défendu tellement tentant et pourtant  à l'encontre même des préceptes pour lesquels le knight l'avait formé...

Tant d'ambiguïté dans ses sentiments opposés et pourtant complémentaires.

Hans se sentait seul au milieu de la foule, cette foule qui coule autour de vous sans vous emporter, il était devenu un rocher au milieu d'une rivière, sa raison s'érodant à mesure que les flots de colère et de peine le martelaient.

A demi-mot, à peine perceptible, il récitait des phrases a glacer le sang de n'importe quel chevalier ayant été confronté au désespoir :

S'abandonner au désespoir sur la ligne de départ, c'est partir perdant,

S'abandonner au délire demande autant d'effort que de passer sa vie à être raisonnable !

On peut abandonner son intégrité pour presque rien, mais c'est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.

L'habitude du désespoir est plus terrible que le désespoir lui-même.

 

Je préfère le désespoir à l'incertitude.

L'une des plus grandes sagesses de l'art militaire, c'est de ne pas pousser son ennemi au désespoir.

 

Souvent le désespoir a gagné des batailles.

Pony assistait à la lente chute de son chevalier, pourtant elle n'intervenait pas, faisant écho à la peur de Hans dans les souterrains elle ne savait pas comment réagir, ni s'il fallait l'encourager ou le dissuader de ses idées moribondes qui, au fil du temps, pouvaient autant devenir un atout qu'une menace pour les autres chevaliers.

Hans se coupait des autres et n'entendait déjà plus Wilhelm ni Lucas. Son regard portait déjà sur le champ de bataille et son némesis. 


Allait il sombrer? allait il rester? ses compagnons allaient être la clé de tout. 

Ne sachant comment agir, elle jeta une bouteille à la mer.... 

Pony envoya un message aux autres I.A les informant de l'état de son chevalier.... et surtout des conséquences inéluctables d'un double appuie sur le golden bouton, signe pour elle d'un pseudo retour à la vie pour quelques minutes mais signifiant la bascule dans le désespoir pour Hans. Elle était tout autant perdue que son chevalier et cela se sentait....

 

Les derniers mots de Wilhelm restèrent en suspens un instant.

Des idées ? "

Lucas regarda le Duc, et s'arrachant de l'état d'esprit morose dans lequel il était, les réflexes militaires reprirent le dessus.

Je suis d'accord. Neutraliser le Cognos est une priorité. Faire diversion et frapper vite et fort me semble nécessaire. Je pense que les technologies de la Bard et de la Rogue pourrait être un atout. Attirer son feu sur des leurres pendant que Togashi approche et colle une grenade intelligente en mode anti-matériel sur le chassis d'épaule. Et prévoir un tir bien senti d'Anna en complément ou plan B. Et puis s'il faut un plan C, Hans et moi on se jette sur lui avec nos modules de saut et on le latte tellement qu'il ne peut pas tirer. 

https://www.youtube.com/watch?v=M7X6oYg6iro

Discussion entre I.A. sur l'appli Maudit Express :

- Puisque je vous dis qu'il va le faire ! Hans l'a dans sa ligne de mire ! Le géorgien est la rootcause des Wraiths ! Ca va déraper ! Tel l'aventurier solitaire, il va surgir face au vent et il va lui tomber dessus telles les chutes du Nierapas, façon l'Hans l'eau !!!

Hans

La longue marche interminable à nouveau dans les tunnels sombres, noirs, absorbant avait mis Shinobi dans un état second, comme absent.... Il se souvenait que trop bien de l'épisode précédent et l'inévitable chute vers l'oublie et le désespoir.

Les propos des autres à son encontre résonnés vaguement dans sa tête, sans qu'il n'en comprenne réellement le sens ni la portée.

Il était la, sans y être. Comme caché au fond de lui... au fond d'une grotte... pour éviter de tomber dans se précipice. Il sentait encoire la poisse des ténébres vivantes qui l'avaient étreint, cette sensation lui collé à la peau.

..........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Soudain l'appelle de POny le tira de sa torpeur. Il savait que son ami HANS était en danger. 

SAns hésité il partit dans la direction de l'alarme, avec une seule chose en tête rejoindre Hans..... une seule certitude... sauver Hans et MA.... il le devait qui à y laisser sa vie.... il avait un devoir envers eux, envers ce qui ressemble le plus à une famille.....il ne pouvait plus céder au ténébres comme il l'avait fait.... plutot mourir dans l'honneur.....

Wilhelm avait remarqué que tous les Ouroboros, lui en premier, avaient subit les derniers évènements de plein fouet et cela se ressentait sur le moral.
Non pas que ses compagnons semblaient avoir perdu toute hargne.
Au contraire, cette dernière était présente, bien trop présente même.
Elle avait le goût du désespoir, comme la dernière accélération de la pluie à la fin des orages d'autrefois. Juste avant que tout ne s'arrête.
Tous autant qu'ils étaient, ils faisaient désormais partie des champions de l'humanité, et leur rôle était de la défendre, au péril de leur vie... Mais pas n'importe comment.

Il devait prendre la parole, afin de raisonner et de rassurer ses frères d'arme, Hans en premier, car chez celui ci, spécifiquement, l'obscurité semblait bien trop présente.

" Mes amis. Je perçois votre impatience et votre témérité à aller mettre fin aux exactions de l'ennemi. De celui qui est devenu, par extension, notre ennemi.
Je perçois aussi beaucoup de colère et de haine incontrôlées et qui devient de ce fait stérile.
Celui que nous apprêtons à combattre est à l'origine des pires exactions, et il mérite notre fureur et notre justice.
Je ne me permettrai pas, d'ailleurs, de tenter de vous vanter la vraie justice, celle que nous devrions appliquer, au lieu de celle de la vengeance.
Je n'en ai ni la légitimité, ni même je pense, l'envie.
Les instants que nous avons passé ensemble, en compagnie de nos amis éthérés, ont inscrit en chacun d'entre nous des émotions primaires, et moi même je souhaite plus que tout faire payer cet individu.
Mais votre précipitation m'inquiète.
D'une part car elle ne nous mènera qu'à notre perte, comme cela a failli l'être pour la Coterie Marie Curie. Nous nous devons de garder la tête sur nos épaules pour affronter ce monstre.
D'autre part, je m'inquiète de l'approche mentale que vous avez choisi pour cet assaut final.
Que le terme "final", s'applique plus à vous même, qu'à celui que vous combattez.
Je sens la force du Désespoir dans votre élan.
Comme si ce combat devait être le dernier, quoiqu'il arrive.
Et ça, je ne peux le permettre.
Tout d'abord, parce que notre combat n'est pas fini. Qu'après celui-ci, il y en aura d'autres, avec des hommes et des femmes qui auront à nouveau besoin de nous, Chevaliers du Knight, pour lutter contre l'Anathème, mais aussi contre les Démons de l'Humanité.
Nous ne devons pas être les Héros chantés dans la mort, comme les combattants des Thermopyles. Nous devons être ceux qui participeront, étape par étape, à la lutte qui persiste entre le bien, et le mal.
Nous avons encore du travail, et une place à nous faire.
Ensuite... (Le Duc s'arrêta un instant, et afficha un sourire en coin, assez rare chez lui...).
Ensuite, j'ai mis pour ma part beaucoup trop d'énergie et de sentiment dans cette petite troupe, pour que tout ceci disparaisse pour une simple envie de ne pas vivre.
Je ne sais pas ce que sont devenus ma femme et mes enfants, mais j'ose espérer que leur envol vers l'Arche de Naples a fini par les mettre à l'abri.
Je me suis raccroché à cette idée, afin d'être tranquillisé, j'ai même omis, inconsciemment, d'en apprendre plus, je pense, afin de pouvoir construire quelque chose qui ait un sens.
Quelque chose dont chacun d'entre vous fait partie.
Il passa son regard sur ses 4 compagnons.

Malgré nos différences de tempérament et de point de vue, nous sommes devenus plus qu'une simple escouade de combat.
Nous avons souffert ensemble, nous avons vaincu ensemble, nous avons aussi perdu ensemble.
Et je ne me fais pas à l'idée de gâcher cela sur une dernière action "déraisonnée".

Hans, tu as dit refuser d'abandonner Ma, car elle faisait partie de notre famille.
Je peux le comprendre. Bien évidemment, puisque le sens de mes propos va dans ce sens.
Ce que tu ressens, je le ressens par quatre...
Je serai attristé de perdre Ma. Comme je l'ai été de la mort du Chevalier Mohammed.

Mais je le serai encore plus si sa perte, ou ses retrouvailles, coûtait la vie à l'un ou plus d'entre vous.
Comprenez vous mon propos ?
Notre mission, notre raison même, est de combattre... Pas de mourir.
Pas bêtement en tous cas. Réfléchissez à cela, s'il vous plait. "

"Je ne resterais pas désespéré dans les ténèbres car, si j'avance seul dans l'obscurité, la lumière m'attends. Vous qui aimez l'Eternel, haïssez le mal! Il garde les âmes de ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants. La lumière est semée pour le juste, Et la joie pour ceux dont le coeur est droit." 

Hans continuait sa litanie lorsque Wilhelm prit la parole, il ne l'écoutait pas, ne l'entendait pas.

Pony intensifia le son dans le casque du chevalier rendant les paroles du Duc limpide et forte.

 

Hans, tu as dit refuser d'abandonner Ma, car elle faisait partie de notre famille.

Ces mots attirèrent son attention le détachant momentanément de son auto conditionnement.

Pony repassa alors tout le début du discours de Wilhelm aux oreilles de son chevalier enregistrant la suite de sa déclaration pour la diffuser en différée, 

Ce que dit ton sénéchal est vrai chevalier, tu perds pied et tu confonds ce dernier combat avec ton propre sacrement.

Hans ne réagit pas à la gifle que venait de lui lancer Pony, il se concentra sur les paroles du Duc, la haine, la hargne, la rage, la vengeance.

Tous ces termes lui parlaient car c'est exactement ce qu'il ressentait, le tout saupoudré de désespoir.

Il savait être le chevalier le plus tempêtueux de la coterie, trop d'années d'isolement forcé et une formation sectaire efficace lui avaient données ce sale caractère.

Pony coupa un instant la transmission :

Chevalier nous avons eu cette conversation dans le désert toi et moi.... tu te souvient de ce que je t'avais dit à l'époque?

Tu es sur le point de nous rendre justice mais je ne veux pas,

un instant de silence comme si l'IA cherchait ses mots, et elle repris :

Nous ne voulons pas ! que cela soit au prix de ta vie chevalier !

Cette dernière phrase semblait avoir été reprise en coeur par toutes les IA avant de lui être transmise.

Cette fois Hans fût ébranlé.

Les I.A. de la coterie Ouroboros lui intimaient l'ordre de vivre.

Pony repris la diffusion de la déclaration du Duc.

Aux yeux des autres chevaliers Hans ne réagissait pas semblant insensible aux mots du Duc. Cependant ils furent avisés par leur IA respective qu'elles avaient fait une déclaration au chevalier Sphynx et que le discourt parvenait en décalé au chevalier.

 

Hans défolda son casque les yeux rougis :

Chevaliers, mes frères et soeurs, Sénéchal, coterie Ouroboros, j'ai entendu votre appel et je combattrai avec tous mes moyens pour vaincre l'origine du mal qui nous a frappé ! Je ne partirais pas sur une mission suicide, mais si les choses venaient à mal tourner et que la survie de notre coterie soit mise dans la balance, alors j'utiliserai toutes les mesures nécessaires pour vous sauver.

 

Duc j'ai entendu votre appel mon ami, je n'agirai pas de manière désespérée mais raisonnée.

Cependant ne vous méprenez pas.... je suis toujours guidé par la vengeance même si celle-ci n'est plus ma priorité, le sort de Ma est ma motivation principale, mais cette augure noire ne peut pas rester en vie. Trop de souffrance et trop de sang ont coulés à cause de cet être.

Lucas peux tu me répéter ton plan s'il te plais, je ne t'écoutais pas et j'en suis désolé.

Hans folda son casque plus concentré que jamais sur les évènements à venir.

Mais cette fois avec l'envie de vivre, ou du moins, de survivre à cette mission.

 

 

 

Lucas aussi avait été secoué par le discours de Wilhelm.

Après l'opération de sauvetage de la coterie Marie Curie, il pensait qu'il en sentirait un vif soulagement et une grande joie, mais le contre coup de sa "prestation" lui avait coupé l'herbe sous le pied.

Les paroles du Sénéchal, de son ... de leur ami, avait soufflé sur son âme comme une brise légère mais fleuri sur un âtre froid. Le vent de sa voix avait envolé les cendres du désespoir et au coeur du foyer s'étaient ravivées les braises du feu exaltant qui l'avait quasi consumé il y a peu.

Lorsque la déclaration d'Hans arriva, Lucas se tourna vers son compagnon, tenta un vague sourire un peu mécanique, et répéta mot pour mot (avec l'aide de Katapila qui soufflait dans son oreille) le plan qu'il avait annoncé.

Lucas nota que la partie où ils se jetteraient sur le félon alluma une petite lumière dans le regard d'Hans, bien décidé à mettre les poings sur les i à leur némésis.

https://www.youtube.com/watch?v=xi2cnffejZo

Comme un point de conclusion à l'échange entre Wilhelm, Hans et Lucas, une voix grave et caverneuse parvint à la coterie stationnée au Sir Paul Boffa Hospital.

Il s'agissait d'une voix portée en écho... Une voix dont l'intensité l'avait menée au-delà du mur d'enceinte de la vieille ville de La Valette, relayée par les étroits couloirs de glace du labyrinthe en place.

« Sage Gornemant de Goort, sommes-nous proche du dénouement ? »

Une voix bien plus gutturale répondit :

« Il reste 3 combinaisons de bâtonnets, Ombre Inespérée… C’est à Ma de faire son choix… »

La voix, que les Chevaliers savaient être maintenant celle de l'Ennemi, reprit :

« Ma ! Entends-moi jeune Prodige ! Relève la tête !

Fais fi de ce sang qui poisse tes mains, c’est le tien mais tu n’en mourras pas.

Fais fi des lois de la physique, elles ne s’appliquent pas à toi.

Fais fi de la morale et des conventions des Hommes. Tu es une prédatrice située bien au-dessus du troupeau.

Concentre-toi juste sur le feulement de ton ennemi et sur ton prochain choix. Il s’agit de l’ultime épreuve. Réussis-la et tu seras une Dominatrice, une Alpha incontestée, une Chasseuse de Bêtes... Une Tueuse d’Eclat…

Souviens-toi que tu n’as plus de mère ! Tu as été abandonnée. Et tu as été adoptée... Par nous ! Ce que tu es, c'est ton choix... Et tu nous le dois. Ecoute ton mentor : une destinée hors du commun t’est promise.

Comprend la Bête, Maîtrise la Bête, Elimine la Bête… »

Après quelque seconde, la voix éraillée se fit entendre une dernière fois :

« C’est à vous de choisir Jeune Prodige, prenez conscience de votre nature, de votre potentiel… Se précipiter, c’est mourir… »

Ensuite, il ne resta que le son d'un puissant feulement.

Wilhelm avait écouté la réponse de Hans sans un mot de plus, puis, les paroles mécaniques de Lucas qui avait égrainé à nouveau le plan succinct qu'il proposait (et qui s'avérait être très proche de ce que le Duc avait en tête dès le début de ces échanges...).

Puis cette voix... Cet échange... Comme un espèce de glas, ou les derniers tic-tac d'une horloge monstrueuse qui menait à une terrible fin...

Il défolda alors intégralement son armure et dans la foulée son shotgun escamotable.

" C'est un bon plan Lucas... Il est grand temps d'aller le mettre en pratique...
Ouroboros... En avant ! "

Merci Sag pour ce final, que j'allais qualifié de "à la Michael Bay", mais en fait non, monsieur Bay peut aller se rhabiller en fait.

Même si ça a piqué grave, c'était grand, c'était fort, c'était épique, c'était... a Knight-mare !

À la revoyure les Ouroboros, et bonne route en particulier à tous les chevaliers qui ont quitté ce monde hier soir. C'était une coterie atypique, mais attachante. En espérant que ce qui en reste saura se reconstruire et trouver la force de reprendre sa quête.

[Ahahah, les phrases cryptiques que les présents comprendront et qui induiront les autres dans un labyrinthe d'interprétations... heu... quels autres ?]

C'était pourtant écrit sur la boîte : " Peut entraîner des risque de désespoir et provoquer la mort...".
La mise en garde n'a pas menti.
C'était du sombre, du désespéré... Du Dusk.
Et bien entendu de l'épique, mais ça reste une marque de fabrique de notre Conteur.
Comme celle de proposer un One Shot qui nous tiendra en haleine près d'un an et demi.

Avec le plaisir personnel de découvrir un jeu que je masterise, de l'autre côté de l'écran.
Ce qui, compte tenu de ma tendance à me tourner vers des genre cryptiques, reste assez rare !
Je crois même que c'est une première pour moi.

En dehors du plaisir du joueur, cela m'a offert une vision différente du Monde... Quoique  certaines choses, bien que pas toujours orientées, trouvent d'étranges échos dans la Geste des Enfants d'Avalon.
Tel l'Ouroboros, l'inspiration est un cercle, qui s'enrichit de ce que l'on apporte nous même aux idées, et dans laquelle on puise éternellement.

Qui sait ce qu'il adviendra de cette Coterie de fous furieux quasi désespérés ?
Avec le plaisir de recroiser vos Méta-armures !

Vincit aliquando cupiditas voluptasque rationem.

Le désir et le plaisir arrivent parfois à vaincre la raison.

Dusk devait être "court". La belle équipe de joueurs m'a fait basculer dans la déraison... 😉

👊 Force aux Chevaliers Ouroboros pour la suite...

Choisir, c'est renoncer. Et ce temps va (très vite) arriver sur votre fil d'information "Forum.RA.net" (dixit le Thomas) 👍

 

https://www.youtube.com/watch?v=wgN3OV6XtTY

La coterie Ouroboros, après avoir sauvé la vie du Chevalier Rakel, se rendit sur le secteur de la Fontaine du Triton, aidée une nouvelle fois encore par la famille Mosta.

Sur place les Chevaliers du Knight découvrirent un bien étrange spectacle :

TritonGateway

Une large portion de la chaussée s'était effondrée. Plus de fontaine en vue... A la place une vaste caverne, très ancienne, surmontée d'une sphère de roche noire en lévitation. Comme dans le Palais des Grands Maîtres de l'Ordre, le froid était ici palpable (-40 à -45°c en fonction de la position dans la grotte).

Au sol, des vieilles pierres, certaines sombres, certaines plus claires, organisées pour reproduire un vaste jeu de mehen (ou « jeu du serpent »), l'un des plus anciens jeux de société au monde...

Mehen

Sur cette marelle, la jeune prodige "Ma" (rebaptisée "Ana" pour cause de fatigue 😉), toute de noir "vêtue", faisait face à une magnifique créature ; un puissant félin, un sombre lion ailé aux proportions parfaites.

LionAilé

Haut comme deux hommes (+3m au garrot). Le design étudié de cette bête faisait clairement penser à ces dessins dont la production est assistée par ordinateur.

L'affrontement en cours se faisait sous l'oeil d'un "arbitre". Un être répugnant, au corps constitué d'un agglomérat de lombrics et d'insectes dissimulé sous une toge pourpre ornée de motifs géométriques. Le visage couvert d'un masque blanc...

Arbitre

 

https://www.youtube.com/watch?v=26NE_3gFfUg

Perché sur un escarpement rocheux, la Paladin Noire était là.

Surpris durant les 1ères secondes, le Géorgien se reprit et réceptionna l'arrivée des Chevaliers avec un petit mot de bienvenue :

PaladinNoire

Ah les voilà, les héros du jour, venus vaincre le chevalier de la nuit…

Je me disais bien que, jusqu’aux tréfonds des Ténèbres les plus profondes, vous continuerez à suivre aveuglément la lumière trompeuse du phare ancré sur le rocher d’Humanité.

Mon erreur a été de sous-estimer la capacité d’aveuglement de l’Homme.

Animés de cette volonté contreproductive à vouloir moraliser la manière dont un cadeau vous est offert, vous en avez oublié l’essentiel ; l’utiliser à son plein potentiel, le destiner à l’objectif pour lequel il a été conçu.

Mais il est vrai que ce n’est pas le siècle des lumières… Vous n’êtes pas éduqués alors… Faute en partie pardonnée…

Chevaliers de la Coterie Ouroboros, vous existez parce que le Chevalier Lancelot poursuit un rêve sans s’être doté des moyens de l’atteindre.

Il rêve de Lumière mais ne sait où la trouver ni comment en capter les signes. Alors il déploit ses Errants et prie pour un miracle, pour un heureux hasard…

Vos méta-armures si particulières, nées d’un sacrifice nécessaire, passerelles uniques entre Ténèbres et Lumière sont dotées de cette capacité à capter ses signes invisibles aux autres mortels. Mais vous n’avez pas pu vous en rendre compte. Vous n’avez même pas essayé. Vous avez suivi… Les ordres. Vous avez reçu un cadeau inestimable et vous l’avez gâché.

Au lieu de vous engager sur le chemin du Graal, vous avez préféré poursuivre l’être insignifiant que je suis. Vous vous êtes égarés.

C’est au travers de mes longues discussions avec mon ami LightHouse que j’ai compris combien la mission des Errants était vaine. On appelle cela du gaspillage.

Oh oui, la motivation est bien présente dans le cœur de chaque chevalier du Knight mais l’organisation est si jeune. Vous avancez en aveugle et Lancelot, plus que n’importe quel autre Chevalier de la Table Ronde, ne se dote pas des moyens de réussir dans son entreprise.

            Cela m’a été révélé. Cela m’a été démontré.

Pour gagner et sauver l’Humanité, il faut comprendre. Pour comprendre, il faut oser expérimenter. Toute expérimentation contient sa part d’inconnue, sa part de tragédie. Ma dernière expédition en tant que Chevalier du Knight en est la preuve… criante. Et l’ironie du sort réside dans la main qui m’a alors été tendue.

Ne vous y trompez pas, mon Maître, tout autant que votre lieutenant, souhaite localiser la Lumière Originelle. Mais pour cela l’Europe doit d’abord être purgée de la Bête.

A Quête Légendaire, êtres d’exception. J’ai choisi avec le plus grand soin chacun des Chevaliers Errants destinés à recevoir la bénédiction COGNOS. Chacun d’entre eux, issus d’une famille prestigieuse ou s’étant démarqué de manière notable, avait les prérequis pour devenir un « écuyer digne de conduire son chevalier jusqu’au Graal ».

           

“Mais vous avez été des serviteurs mauvais et paresseux… Je vais donc vous retirer ces talents que vous n'avez pas fait fructifier."

 

https://www.youtube.com/watch?v=alcE94QJW90

Pas le temps de reprendre son souffle... Détonation, longue vibration, aveuglant flash de lumière, la bombe de Dagonnet explosa, comme planifié, au niveau de l'Opéra House.

OperaHouse

Le vortex qui se forma fut incontrôlable. Il aspira tout ; lac de Ténèbres, labyrinthe de glace, pans entiers de constructions historiques de La Valette, créatures de l'Anathème en maraude... Et Chevaliers du Knight en pleine opération de repli...

Les esprits Wraiths furent frappés par des éclairs de lumière et l'impact eut l'effet d'un électrochoc salutaire. La libération. Le droit au repos. Le calvaire de leur condition prenait fin.

WraithStrike

Les méta-armures rebootèrent et les Chevaliers Ouroboros, sans assistance, furent aspirés un à un dans l'oeil du cyclone de lumière.

La suite ne fut plus qu'un rêve.

Chevalier Anna ! Chevalier Anna ! Wake up ! Open your eyes !

Don’t listen to the dream stealers.

Je ne sais pas où le Chevalier Torvin est passé mais je suis l'AI Squire de cette méta-armure ! J'ai été surnommé "Bear" et là, il faut bouger. Faire du surplace, c'est mourir. L'environnement est hostile. Relevez-vous Chevalier ! Le temps nous est compté. Action ! Je termine les checks !

Hum... Niveau de sucre très bas. Va falloir penser à embarquer des sucettes dans le back-pack...

#########################

Chevalier Anna, dites "bonjour" à Bear. 😬

I.A. [« Bear »]

pour Bear Grylls [LKT]

Caractère : Prophétique. (XII. Pendu)

Atout : Combative. (XI. Force)

Handicap : Silence. (IX. Ermite)

https://www.youtube.com/watch?v=uWYmUZTYE78

Le Chevalier Hans reprend ses esprits sur fond musical...

Just love what you are doing, and try to play more.

Bonjour Chevalier, je suis Lang Lang, l'intelligence sensible et mélomane de cette méta-armure. J'aime déjà ce que vous êtes et me projette en vous... Je m'interroge juste, à l'analyse de vos traits délicats, sur le fait que vous n'êtes pas le Chevalier Yu-Chen. L'empreinte corticale me remonte l'identité d'Hans Grüber...

Il y a urgence, cher Hans... Avec douceur, je vous invite à vous relever et à prendre connaissance de la situation... J'ai réagencé les alarmes par ordre de criticité décroissante.

Un autre morceau de ma playlist peut-être ?

#########################

Chevalier Hans, dites "bonjour" à Lang Lang. 😬

I.A. [« Lang Lang »]

pour Lang Lang [VEU]

Caractère : Aspire à devenir un être vivant. (VI. Amoureux)

Atout : Rêve prémonitoire. (XVIII. Lune)

Handicap : Somnambule. (XXII. Fou)

 

Chevalier Wilhelm ! Par tous les saints patrons de l'ordre sacré du Knight ! Debout ! Je ne sais où se trouve lrina la Lumineuse mais nous sommes là et nous devons continuer à porter haut nos couleurs ! La situation réclame que des décisions soient prises et celles-ci le seront, à la lumière du Code !

Those who come to us in peace will be welcome as a guest. But those who come to us sword in hand will die by the sword!

#########################

Chevalier Wilhelm, dites "bonjour" à Nevski. 😬

I.A. [« Nevski »]

pour le Prince Alexandre Nevski [NDR]

Caractère : Garant des Vertus du Chevalier. (XIV. Tempérance)

Atout : Force Morale (IV. Empereur)

Handicap : Jugement Informatique (XX. Jugement)

Le Chevalier Amber, aidé de son I.A. Stark, se concentra sur la dernière phase de réparation.

Sous son heaume bardé d'indicateurs, le chevalier en Priest esquissa un sourire de satisfaction lorsqu'elle vit la guardian du Rempart s'activer à la suite de la dernière routine qu'elle avait codé... L'écarlate armure Warrior se mit à défolder tout autour de son porteur encore inconscient...

#######################

Chevalier, entends mon appel ! Debout, Protecteur de l'Humanité ! Je suis enfin reconnecté et mon enfant, Katapila, n'est plus là...

Mais, les esprits de la Famille me parlent à nouveau et je comprends qu'il en est de même pour toi. Bienvenue chez toi.

Je suis Matai, le chef de cette grande famille de nano-ouvriers qui font de ta méta-armure ton ultime rempart contre les forces des Ténèbres.

O au o matua fanau (Children are our treasures)

#########################

Chevalier Lucas, dites "bonjour" à Matai. 😬

I.A. [« Matai »]

Titre de chef de clan samoan [KRW]

Caractère : Chevalier au service du Knight. (XI. Force)

Atout : Jugement de Lumière (XX. Jugement)

Handicap : Interdiction de Mentir (VIII. Justice)

Chevalier ? Chevalier ?

Par toutes les plans de la Charnley House, où sommes-nous ? Tous les systèmes ne sont pas encore opérationnels, je ne parviens pas encore à nous localiser. Qu'est-ce que ce village fortifié à faible distance que mes capteurs me remontent avec un niveau de dangerosité maximum ? Allons-nous devoir l'explorer ???

Mais... Au fait... Vous n'êtes pas Julian... Japonais ? De Tokyo ? De Sapporo à Hokkaidō ? Aïnou ? Jōmon ?

An idea is salvation by imagination

#########################

Chevalier Togashi, dites "bonjour" à Franck. 😬

I.A. [« Franck »]

pour l’architecte Frank Lloyd Wright [UBE]

Caractère : Aime les découvertes et le fait d'aller de l'avant. (XXII. Fou)

Atout : Connaissances (II. Papesse)

Handicap : Enclin au désespoir (XVIII. Lune)

https://www.youtube.com/watch?v=xBC8DEvxVFQ

Domaine de la Bête, Italie, province de Matera, aux environs du village de Craco. 15 avril 2038.

Craco

La coterie Ouroboros reprit ses esprits à 2km d'un vieux village médiéval qu'elle peina à identifier comme étant celui de Craco, dans le sud de l'Italie.

Toute la région, plongée dans les ténèbres, était clairement hostile. Les séides de la Bête maraudaient partout aux alentours et la sombre silhouette de Craco, de laquelle parvenait des hurlements bestiaux, n'invitait guère au tourisme.

Les Chevaliers du Knight gisaient épars, en ordre totalement dispersé. Particulièrement déboussolés, ils eurent la joie de se retrouver et de retrouver rapidement les membres de la coterie Marie Curie accompagnés de la jeune Amber. Pas de trace de la dépouille du chevalier Mapova "Noz" Dunajski, perdue dans le maelstrom. Tous découvrirent que s'ils étaient miraculeusement en vie dans cette environnement mortel, ils le devaient à Ma et George...

Two Hands

Gisant au sol, main dans la main, les dépouilles de la jeune prodige et de l'astrophysicien étaient couchées dans l'herbe noire, tournées l'une vers l'autre. Les deux morts se regardaient et se souriaient. Ces deux corps apaisés formaient une scène irréelle au milieu de cette nature torturée... Un tableau prenant, rempli de couleurs chaudes... La source d'une vive lumière qui avait repoussé les rôdeurs ténébreux plus loin... L'Art était là, sous les yeux des Chevaliers...

Soeurs de Bataille et Ouroboros n'en furent les témoins que peu de temps. Suite à l'activation de la balise de détresse du chevalier Amber par son IA Stark, au son des réacteurs à poussée vectorielle et à la lumière des projecteurs UV embarqués, les vectors de l'Arche de Naples, vinrent les récupérer.

https://www.youtube.com/watch?v=psX6JDOms3c

 

Hans se releva, perdu, incapable de savoir où il était et comment il y était arrivé.

Cette nouvelle voix dans le casque accompagnée de musique classique, Lang Lang l'I.A. de son armure avait repris sa place légitime. Elle même confuse de ne pas trouver son chevalier Yu-Chen. Il accorda une dernière pensée émue à celle pour qui il s'était battu. 

La tête de Hans était pourtant bien plus légère, il avait été libéré de certaines peurs, qui au final n'étaient pas que les siennes, pourtant proche du désespoir il n'en était pas moins soulagé d'avoir apporté la justice promise à la coterie Ouroboros, même s'il avait plus été spectateur qu'acteur du dénouement final. 

Une réminiscence de leur dernier moment avant l'obscurité et la perte de conscience défilait en boucle dans sa tête.

Cette vision, tels un rêve plein de lumière, où la libération de Pony qui, telle une petite fille, hurlait au monde son désespoir de ne plus vivre alors que ses frères et soeurs connaissaient enfin le repos de l'âme, cette vision "divine" avait-elle été juste un rêve?

Interpellé par Lang Lang, le chevalier repris un peu conscience de son environnement immédiat et ses réflexes militaire prirent le dessus se mettant en position défensif à l'affût d'une menace.

Mais aucune menace ne vint.

Hans aperçu ses compagnons dispersés non loin via son interface qui pingait leur position et avec soulagement il découvrit que parmi les pings il y avait ceux de la coterie Marie Curry.

Il avança dans les ténèbres et se retrouva face à un spectacle pour lequel il n'était pas préparé, même si inconsciemment, la vision de Ma et George dans la lumière était un bon indice.

Passé le premier choc, le second fût bien plus rude et, paradoxalement; beau.

Là, dans l'herbe noire, deux corps gisaient face à face, main dans la main, tels un père et sa fille, leur visage empli de joie et d'amour dans un sourire persistant même au delà de la mort.

L'émotion submergea Hans, Lang Lang tenta de réconforter son hôte, mais il folda son armure se mit à genou et pleura autant de joie que de tristesse.

Incapable d'émettre un son, vidé de toute combativité il regarda un long moment sa pupille et le chevalier "renégat" qui avait finalement dévouer sa vie à protéger Ma au delà même du désespoir.

Un héro et un enfant.

Dans un premier temps tenté  de toucher leurs corps il se décida finalement de ne pas le faire pour ne pas troubler leur repos éternelle.

La beauté dans la mort.

Sentant du mouvement proche, il défolda accueillant ses compagnons sans un mot.

Leur laissant voir ce spectacle si triste et pourtant si beau.

 

Pour la deuxième fois en peu de temps, Lucas se releva, hagard et cherchant du regard ses compagnons.

Puis ses derniers instants à Malte lui revinrent en mémoire, plus nettement que ce qui s'était passé ensuite, l'espace entre ces deux instants, maintenant et ici et là-bas et ... avant... n'étant rempli que par une sensation, chaude et cotonneuse, mais confuse.

Il se remémora avoir cherché ses compagnons, n'avoir trouvé que le néant et s'y être jeté à corps perdu. Au fur à mesure que le soulagement d'être en vie, de recevoir des retours positifs de sa coterie et ... de la coterie Marie Curie et d'Amber se mit à combler le vide qu'il avait ressenti à Malte, ses réflexes militaires revinrent. "Comptez-vous" lui souffla la voix de son capitaine à l'époque où il n'était que lieutenant. Il dénombra les pings qui lui arrivaient et s'ajouta au compte.

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9... 

Heu Mataï c'est ça ? Bonjour Mataï. J'ai besoin que tu communiques au plus vite une info au chevalier Amber pour relai à Camelot : nous avons laissé le chevalier Rakel en soins intensifs à Malte, dans l'hôpital Sir Paul Boffa. Elle était en train de se rétablir, mais vu les dégâts subit par la ville là-bas, je requiers urgemment l'envoi d'une équipe pour la récupérer... Si l'hôpital est toujours là. 

Totalement occupé à son message, Lucas se rapprocha machinalement de l'endroit où s'était arrêté Hans, sans faire très attention à son environnement immédiat, l'esprit pris par une surveillance plus lointaine et par sa communication.

C'est alors qu'il découvrit le spectacle qui avait stoppé Hans. Il se figea également, et lui revint en mémoire un mantra militaire lu dans une série de romans dans sa jeunesse.

"Les soldats vivent. Les soldats vivent et se demandent pourquoi."

Pourquoi eux avaient-ils survécus, et pas ceux qu'ils devaient protéger ? Ah moins que pour une fois, ce ne fut l'inverse. Cette idée était ancré dans sa tête, mais il ne savait dire pourquoi.

16 avril 2038, Arche de Naples.

Les forces de la Bête s'activaient partout en Europe. L'organisation du Knight était sur tous les fronts. En ce mercredi 16 avril, les chevaliers en mission sur Malte, épuisés, avaient disposé d'une journée de répit dans l'enceinte de l'Arche de Naples. Une journée pour ; se changer les idées, ne rien faire, prendre le temps de pousser une porte (celle de "die Tür"), revoir sa famille et embrasser ses enfants... Chacun avait agi selon son coeur. Choisir c'est toujours, d'une certaine manière, renoncer.

La veille, le commandant Erosti avait donné l'ordre immédiat d'intervenir sur le secteur de Craco à son capitaine Giuseppe Manzzini. L'opération de récupération, montée avec 2 vectors de combat, avait été "éclair", ce périmètre ayant la réputation d'être l'un des plus hostiles à proximité de l'Arche de Naples.

Les chevaliers avaient été rapatriés sur l'Arche aussi sec. Sur la base des informations transmises par le Chevalier Lucas, un second détachement aérien de la milice de l'Arche s'était rendu sur Malte.

L'île était libérée. Le vaste lac de ténèbres avait totalement disparu et l'activité océanique aux abords des côtes s'était grandement calmée. En 1ère estimation 95% de la population maltaise manquait à l'appel, dont 100% de disparus sur le secteur de La Valette.

La cité historique de La Valette était un champ de ruines mais l'hôpital Sir Paul Boffa, à l'extérieur des puissantes murailles, n'avait été que partiellement frappé.

Le chevalier Rakel, toujours dans le coma, avait été récupéré par les commandos napolitains et rapatrié sur l'Arche de Naples où elle avait été placée en soins intensifs. Le chevalier Amber avait immédiatement su à quoi elle allait consacrer sa journée du 16 avril.

16 avril 2038, 11:45 p.m., Vol entre l'Arche de Naples et celle d'Humanité.

La journée de permission des coteries Ouroboros et Marie Curie touchait à sa fin. Un vector Harpie était arrivé à Naples. Chacun des chevaliers en avait été informé. Il était temps de rentrer à Camelot car une guerre sans répit continuait d'avoir lieu.

La pilote, l'agent Kirksten (une danoise), n'était connue de personne. Polie et respectueuse, elle s'occupa de réceptionner et d'arrimer la table médicalisée sur laquelle était installée Rakel. Le chevalier était conscient et il était visible qu'une intervention médicale lourde avait été réalisée au niveau de sa hanche. Accompagnée de sa soeur, elle sourit pâlement à l'ensemble de l'équipe. Elle était toujours perfusée, sous traitement anti-douleur. Après un remerciement général, elle reposa la tête et ferma les yeux.

Kirksten, une fois son travail terminé, salua et s'isola dans le cockpit.

Dès que l'appareil du Knight fut en vol, l'écran R.A. embarqué s'alluma...

Sans surprise, le visage du Chevalier de la Table Ronde Lancelot apparu. L'expression toujours aussi indéchiffrable, le patron de la section Dragon se tenait, en guardian, dans une sorte de local technique dont le mur derrière lui était couvert de torons de câbles. On pouvait percevoir, sur sa droite, une faible source de lumière crue. Malgré le travail des atténuateurs de bruit il était possible d'entendre, en arrière-plan, l'activité caractéristique d'un rassemblement humain... Un rassemblement conséquent dont les participants scandaient avec ferveur : "Pour la défense de l'Humanité ! Pour l'avenir de nos enfants !"

Chevaliers, vous me voyez aise de vous savoir presque tous revenus sains et saufs de cette mission à Malte. Mes pensées vont tout d'abord au Chevalier Mapova "Bravery". Son acte héroïque n'a pas été vain puisqu'il a permis à un autre chevalier de survivre. Malte est libérée du joug des Ténèbres. Les plans de Petrov ont été contrecarrés. Sa personne a été définitivement neutralisée. Je salue le courage et l'esprit d'entraide de la coterie Ouroboros qui s'est portée au secours de l'équipe Marie Curie. Le rapport du Sénéchal Annabel est à la fois précis et élogieux sur ce point. Inutile de vous dire que le Chevalier Dagonnet se joint à moi pour vous féliciter.

Dans un contexte européen extrêmement tendu, l'élimination de la menace localisée à Malte est une nouvelle saluée par le Seigneur Arthur en personne. Le portail de ténèbres ouvert au niveau de La Valette inquiétait le cercle de la Table Ronde.

Chevaliers, merci et bon retour parmi nous.

Sur ces dernières paroles, l'écran RA s'éteint.

Rien de plus. Leur lieutenant n'avait rien dit, ni demandé quoique ce soit de plus...

Un message en provenance de l'Oeil s'afficha au même instant sur chacune des interfaces RA des chevaliers de la coterie Ouroboros.

Ce message était pourtant individuel et émanait de l'agent, KK-8623 "Roland" :

Bonjour Chevalier, nous sommes ravis de vous savoir sur le chemin du retour. Concernant votre mission tout juste terminée, vous êtes invité à faire votre rapport dès à présent via le formulaire dynamique ci-joint. Merci de votre diligence. Le Chevalier Miranda Lonkar et le docteur Bella Sandro seront là pour vous accueillir à Camelot. Prenez-soin de vous.

## HRP : pas de réponse particulière attendue sur le forum. Sauf si vous souhaitez apporter des précisions, je considère que vos chevaliers font leur rapport individuellement (ou pas) via l'interface RA mise à leur disposition. ##

https://www.youtube.com/watch?v=XCBwM9vbSXc

17 avril 2038, 00:55 p.m., Camelot, bureau de Miranda Lonkar.

Sur le tarmac de Camelot, les chevaliers Ouroboros et Marie Curie se serrent chaleureusement la main alors que l'on emmène le chevalier Rakel à l'infirmerie du médecin chef Bruce Bluebird. Amber l'accompagne... Elle ne l'a pas quitté depuis Naples.

Les membres de la coterie Ouroboros suivent alors Miranda Lonkar. Le chevalier est avenant mais il est facile de voir qu'elle est préoccupée.

Ils passent par la zone des ateliers où un groupe d'agents des sections Giant et Cyclope les attend. Après un rapide check technique, ils sont installés sur des baies de connexion et leurs combinaisons guardian leur sont retirées à des fins de réparation et "d'analyse".

Une fois au niveau du bureau de Miranda Lonkar, les chevaliers découvrent que la psychologue Bella Sandro les y attend.

Les Ouroboros sont reçus, individuellement, par le duo Lonkar - Sandro. A chacun, il est tenu le discours suivant :

Chevalier, nous sommes parfaitement conscientes des épreuves que vous venez de traverser ainsi que du caractère très particulier de la mission que Sir Lancelot vous avait confiée.

Sachez que votre lieutenant, à la demande du Seigneur Arthur, vient de mettre fin au programme "Wraith". Le cadre dans lequel vous opériez est.. "clos".

A la lumière des derniers évènements que vous avez vécus, au regard de votre comportement chevaleresque lors de cette dernière mission à Malte, sachez que l'organisation du Knight vous promeut au rang de Chevalier Initié.

Vous êtes un chevalier de valeur. Compte tenu des circonstances atypiques qui ont jalonné votre entrée dans l'organisation, la Table Ronde souhaite vous proposer de faire un choix parmi les options suivantes :

1. Poursuivre votre mission au sein de la section Dragon dans une unité de combat de type coterie dont la constitution restera à l'appréciation de Sir Lancelot. Ce dernier a précisé que la coterie Ouroboros pourrait être maintenue sous réserve de quorum atteint.

2. Poursuivre votre mission au sein de la section Dragon en qualité de Chevalier Errant. Compte tenu de vos récents faits d'armes, vous n'aurez pas à repasser les épreuves qualificatives sous réserve d'une évaluation psychologique positive réalisée avec le Docteur Sandro.

3. Demander une réaffectation dans une autre section de votre choix. Vous serez alors reçu par le Chevalier de la Table Ronde référent et, si entretien et tests sont concluants, vous serez intégré à l'une des coteries de chevaliers initiés déjà en exercice.

4. Entrer au service de Sir Dagonnet en tant qu'écuyer. Il en a ouvertement exprimé le souhait. Il serait prêt à reprendre l'intégralité de votre équipe actuelle.

A la demande la Table Ronde, nous avons besoin d'une 1ère réponse à "chaud" de votre part. Quelle est-elle je vous prie ?

## HRP : même si c'est une simple phrase HRP postée ici, je souhaite svp que tous les joueurs se manifestent pour faire connaître le choix instinctif de leur personnage. Merci 😉##

Important :

Dans le courant de la journée du 17 avril, les chevaliers sont reçus individuellement par Bella Sandro pour une séance d'art-thérapie.

Hans ne s'attendait pas à cette question.

Le fait que le programme wraith soit arrêté ça par contre il s'y attendait au vu de la disparition de celles-ci.

Mais sans plus de réflexion il décida instantanément d'accepter la proposition de Sir  Dagonnet.

il se souvenait des paroles qu'il avait prononcé au chevalier Muhammad concernant sa volonté de devenir chevalier Errant.

Mais il s'agissait là des mots d'un homme esseulé et sans attache.

Aujourd'hui Hans se savait entouré de ce qui lui avait toujours manqué : 

Une famille.

Il pensa même, avec un petit sourire en coin plein de tendresse, au tonton gênant que l'on met en bout de table lors des repas de famille et qui raconte toujours les mêmes blagues : Lucas. 

Il avait appris aimer ces personnes et il était prêt à donner sa vie pour eux sans aucun regret ni aucune hésitation.

Son choix fait et annoncé à haute voix, il se senti libéré d'une autre contrainte, plus besoin de se cacher, plus besoin de faire semblant, plus besoin d'être Seul.

Il se sentait enfin à sa place.

Salut SAG,

pour ne pas influencer le reste du groupe, je te réponds par Discord en privé et je posterai ma réponse ici quand tout le monde aura répondu.