Knight Dusk - OS - "Déraison"

Soumis par Saghonval le jeu 03/09/2020 - 09:50
Forums

Hello les Ouroboros,

Bien motivé (comme vous), par la prestation de Thomas pour la Croisade de la Ville Lumière, j'ai remis le nez dans mon sujet.

Je suis prêt à vous faire la phase 2 de Knight Dusk, "Déraison" à compter de début Novembre 2020. Il s'agira de 2 missions (2 à 3 séances de jeu par mission) permettant à la coterie de faire la lumière sur les assassinats des Chevaliers Errants de la section Dragon.

A+

SAG.

Enthousiasmé par la découverte de cette salle et de son mode de communication si simple et finalement si pratique  Hans passa le message suivant pour son Homonyme : 

 

Lieber Hans, die Mission zum Schutz von Wandteppichen war ein Erfolg. Ich bin zurzeit in Tunis, wo ich ein Hauptwerk gefunden habe: „Ankunft in Malta mit einem Gewitter im Hafen von Valletta“ (vom Künstler Alberto Pullicino). Und ich brauche deine Hilfe! Einige Offenburger, darunter Johann Vist Schleye und der Führer der Arche, erwarten eine Geste in Bezug auf diese Gemälde. Als Auslieferung liefern wir ihnen den Tisch „Ankunft in Malta“.

Afin de confirmer son identité Hans termina par la phrase :

Die Schlange beißt sich in den Schwanz.

Et retranscrit sa demande en Anglais cette fois. sauf pour la dernière phrase.

Puis il posa la question à Quinn : 

Avez vous entendu parler d'un réseau de tunnels utilisés par les terroristes, et les trafiquants d'art,  il y a plus de 20 ans ? ils courent sous la ville et permettent d'en sortir sans être vu

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 02:15 p.m.

Tout arrivait, mais dans un ordre bien différent...

Un agent des communications du Bastion de Palerme avait accusé réception du message de Quinn. L'avant-poste sicilien avait indiqué relayer la demande à l'Arche de Naples et essayer de contacter le Capitaine Manzzini.

Au bout de 30 secondes d'attente ponctuées des grésillements de la radio, Hans avait pris le micro et calmement indiqué à Palerme être un Chevalier du Knight avec une urgence prioritaire. Dans la foulée, il avait demandé une mise en relation avec le Conservateur Hans Kaput.

L'agent à l'autre bout de la ligne avait pris note de l'information. Cela sembla faire bouger les choses puisque dans la minute qui suivit, Silvère Fabrizio, chef du secrétariat du Conservatoire des Arts de l'Arche de Naples fut mis en relation avec Hans.

SilvereFabrizio

Le chevalier put délivrer son message à l'intention de son confrère, en allemand puis en anglais. A n'en pas douter, Hans Kaput aurait le message sur son interface RA dans les secondes qui allaient suivre.

Alors que Silvère libérait la ligne, un autre intervenant fut relayé sur la fréquence : le Commandant Erosti, de la Milice de l'Arche de Naples, supérieur hiérarchique du Capitaine Manzzini.

Hans, qui venait de se tourner vers Quinn pour lui poser une question sur le réseau des souterrains tunisiens, fut interrompu.

Erosti

- Chevalier Hans, le Capitaine Giuseppe Manzzini est actuellement de sortie (i.e. en mission). A quelle urgence faites-vous face à Tunis ? Qu'attendiez-vous de mon Capitaine ?

 

Pris de court, Hans réfléchit à toute allure pour ne pas donner trop ou trop peu d'informations

Commandant Erosti bonjour,

 

Pour faire simple nous sommes dans l'urgence,

nous faisons face à un désastre humanitaire majeur, d'après les éléments constatés et des témoignages reçus, un groupe terroriste s'en prend à la population de rebus de la ville de Tunis et recherche leur annihilation, nous demandons un soutiens logistique pour l'évacuation, la protection et la prise en charge d'une partie de la population, si une partie de celle-ci demande asile dans votre arche, ainsi que l'évacuation d'une oeuvre d'art qui risque la destruction.

Cette oeuvre d'art, en contre-parti de votre aide, pourra rester à Naples sous votre bonne garde pour vous apporter un peu de lumière en ces temps sombres.

Le Conservatoire de Naples devrait être en mesure de vous apporter des éléments sur la dite peinture.

De plus d'après nos informations toujours, il est possible mais pas encore vérifié que d'autres oeuvres  soit en possession des terroristes.

Dans le cas d'une possible récupération de celles-ci une assistance supplémentaire nous sera certainement nécessaire pour les mettre à l'abri.

Nous travaillons à un moyen d'évacuer la population et de l'oeuvre du site sans risques et vous tiendrons informé de la méthode et du lieu par notre ami commun.

Nous risquons rapidement de subir une attaque d'ampleur, nous allons détourner l'attention de nos assaillants pour vous laisser les coudés franches afin de favoriser l'évacuation.

Commandant, avec votre aide et celle de l'arche de Naples il est possible de montrer que l'Arche de Naples, tout comme le Knight, oeuvre à la survie de l'humanité et de ses oeuvres. 

Merci d'avance pour votre aide

Hans espérait ne pas se tromper et avoir réussi à convaincre son interlocuteur, les arguments dans la balance étaient de taille et si Quinn ou  Victor pouvaient confirmer leurs présences l'argumentaire pèserait encore plus.

Et puis bon!  s'ils prenaient en charge l'évacuation des rebuts quelques oeuvres d'art aux service de l'humanité seraient peu chers payé !

"Je suis bien loin d'être aussi diplomate que le Duc, dit il en aparté à Pony, et il a fallu qu'il parte pile à ce moment!"

Bien entendu toute la transmission a été retransmise en direct à la coterie.

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 02:17 p.m.

https://www.youtube.com/watch?v=I7HahVwYpwo

Hans avait poursuivi l'échange avec le Commandant Erosti. Il n'était pas à l'aise mais il ne voulait rien lâcher. Whilhem était le Sénéchal, un chevalier parmi les chevaliers de la coterie Ouroboros. Là maintenant c'était à Hans et Pony d'être à la manoeuvre. Il fallait l'emporter.

Quinn avait regardé Hans et il avait compris. Il était venu en renfort, calmement, de manière très factuel, confirmant clairement au micro la menace pesant sur 250 civils (hommes, femmes et enfants). Il expliqua le planning des opérations programmées sur les 10 prochains jours avec le Capitaine Manzzini afin d'évacuer les civils en question via la zone côtière de Gammarth. Des civils "éduqués" dont plusieurs ingénieurs et artisans renommés de Tunis pouvant avoir une vraie valeur ajoutée pour l'Arche de Naples.

Hans réalisa... L'intelligence froide de Quinn mettant en avant l'intérêt pour l'Arche de venir au secours de ce groupe d'indigents.

Quinn termina son laïus avec un point pour le commandant Erosti sur les 50 civils bloqués à Gammarth dans les sous-sols du restaurant déserté "Chez Franky" (sans option) ainsi que sur l'évacuation en cours de la zone industrielle d'El Mghira. L'ingénieur australien indiqua qu'à défaut d'autre vecteur de repli, les civils sur zone allaient utiliser une ancienne conduite de gazoduc partant des bâtiments de LINDE GAS et courant sur 30km au sud-ouest jusqu'à Djebel Oust.

Le commandant Erosti resta muet un moment, Quinn, Crystal et Hans se regardant perplexe.

- Chevalier Hans, je viens d'avoir un appel du Conservatoire des Arts. Je vous confirme l'intérêt que l'arche a pour la toile mentionnée par vos soins. Veillez à ce qu'elle soit présente avec les civils au moment de l'opération de sauvetage. Cette condition est non négociable.

- Conseiller Quinn, nous n'approcherons pas Tunis avec nos vecteurs de transport, même banalisés. Zone paramilitaire trop armée et instable. Vous me voyez désolé pour votre groupe de Gammarth. Nous ne pouvons rien pour eux. En ce qui concerne le groupe principal, Djebel Oust est déjà une localisation plus "acceptable" pour une opération d'exfiltration. Nous avons identifié une landing zone convenable à proximité du lac de Bir Mcherga, au niveau du site de "Bonna Béton Matériaux Préfabriqués". Il vous restera donc une 10aine de km à faire, une fois extrait du conduit de gazoduc... Restez cachés. Nous opérerons sous les radars, de nuit. RDV à 23:00. Messieurs, bonne chance.

La conversation prit fin.

 

Toujours le micro en main, Quinn regarda Hans avec un demi-sourire. Ils tenaient le début d'une demi-victoire.

- Les fameux tunnels ALT... Ils existent bien... Ils ont pour point de jonction Borj el-Khadra et, côté tunisien, ils ne couvrent qu'une 100 aine de km vers le nord-est, jusqu'à Tieret.

- A bit far, isn't it ?

https://www.youtube.com/watch?v=MbXWrmQW-OE&list=PLM6DZUGxyXCUBLnPKXOKRz8lJdQbKJXmg

Hans avait heureusement vu juste. La bouteille qu'il avait lancé à la mer avait été repêchée.

Et une partie de la tension qui l'habitait se relâcha (alors qu'il n'avait pas l'impression d'être tendu).

 Naples était plus intéressé par la toile que par les civils,  mais avec Quinn ils avaient joué sur les deux tableaux comme deux duettistes et obtenu un compromis intéressant.

Hans et Quinn se mirent d'accord sur le protocole pour le tableau préférant que celui-ci monte avec le dernier groupe à destination de Naples par simple "commodité" 

Même s'il comprenait le danger, il faudrait se contenter de cette demi victoire au goût amère.

Pour le groupe "condamné"  il ne restait qu'un seul espoir,  la coterie Ouroboros.

Plus motivé que jamais, il partait rejoindre ses frères d'armes, sa première victoire "diplomatique" en poche mais avec beaucoup, beaucoup d'aide.

Hans n'avait pas manqué de transmettre la réponse sur le canal de la coterie.

Je ne comprends vraiment pas le plaisir qu'a le Duc de participer à ces joutes verbales rah la politique ! Je n'aime pas ça du tout mais...... Pony coupe le transmetteur.... on règlera ça plus tard ! 

 

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 02:41 p.m.

https://www.youtube.com/watch?v=U3A-lJQlrmk

34 minutes après la réception du message d'Allerheiligen, ils étaient là.
1 vector de combat en vol stationnaire avec railguns jumelés et des batteries de missiles à profusion...

VectorAG50

Vector de combat EuroCorp G50

3 vectors lourds qui avaient débarqué à faible distance, une 12aine de robots de combat, une 20aine de militaires suréquipés, un tank lourd et... une plateforme Mantis...

Tank MK4

Amiral Engines Heavy Tank MK4

Mantis

U-SIGMA Plateforme de combat MANTIS

AntRobotASS01

U-SIGMA Robot ANT ASS01-EAG (Assault type)

AntRobotASS02

U-SIGMA Robot ANT ASS02-Schocker (Assault type)

WarSuitAugura

BYRD Corporation - Assault Trooper in WarSuit Valhallan "Augura"

WarSuitValhallanAmaranta

BYRD Corporation - Heavy Weapon Trooper in WarSuit Valhallan "Amaranta"

Cela faisait une mortelle photo de famille... 🤨

Cela risquait de piquer un peu mais la coterie n'avait pas le choix... Lucas, à la manoeuvre, avait fait son update quelques secondes plus tôt : seulement 63% des civils étaient pour le moment sortis du périmètre de la cimenterie. Le passage par les tunnels de service pour rejoindre l'accès au gazoduc avait l'avantage d'être discret mais l'inconvénient d'être étroit et malaisé. Et la discrétion dans la poursuite de l'opération restait de mise... Sinon cela risquait de devenir une journée "ball-trap"...

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 02:43 to 02:50 p.m.

https://www.youtube.com/watch?v=ftm1hiXgYsA

A partir de ce moment là, les choses n'avaient pas traîné.
Mais, comme dans un film, la coterie avait gardé l'impression, après coup, d'avoir vécu la scène au ralenti...

Sans que personne ne s'expose à l'ennemi, la cimenterie avait commencé par être frappée à distance par 7 missiles du G50 et 4 obus du MK4... Un déluge de feu qui avait fait s'effondrer une grande partie de la structure bétonnée, déjà dans un état bien précaire...
L'impact des souffles. L'intolérable chaleur, les puissants nuages de poussière comparable à un brouillard de guerre...


Sur le canal interne de la coterie on avait entendu Lucas maintenir efficacement l'ordre dans la foule apeurée et l'inciter à poursuivre son mouvement d'évacuation avec l'aide d'Hans placé à l'avant du groupe pour ouvrir la voie. Les Vigilantes Crystal et Quinn n'étaient pas en reste, finissant de miner le tunnel de sortie afin de s'assurer de ne pas être pisté après coup.

GiletJaune

72% and still counting


Anna, positionnée en hauteur, fit feu par deux fois à l'aide de son LongBow sur le vector de combat. L'engin fit une violente embardée, se stabilisa et répliqua à grand renfort de ses railguns jumelés... Ce fut l'enfer autour de la Ranger...

ShutUp

77% and still counting


Wilhelm fit une sortie remarquée depuis les ruines fumantes de la cimenterie. Jouant de ses réacteurs de saut et de son grappin, il s'improvisa Spiderman et fixa l'attention de l'infanterie sur lui. Esquivant la majorité des tirs, le chevalier en Bard alla jusqu'à taquiner l'ennemi en se posant quelques secondes sur le toit de la plateforme Mantis où il se démultiplia sous les yeux incrédules des mercenaires en contrebas...

Naruto
84% and still counting


Togashi, face à cette puissance de destruction, toute cette violence gratuite, laissa silencieusement ses pulsions le guider... Il s'abandonna à son feu intérieur et... Le Ghost le porta.
Invisible comme la mort, il contourna la section d'assaut ennemie et s'invita à bord du MK4.
Le sang de l'équipage tapissa les parois du véhicule... Le chevalier en rogue prit le contrôle de la tourelle du char... Et le spectacle continua...
Quelques secondes plus tard, Anna, acculée par les tirs incessants des railguns, vit, abasourdie, le vector lourd exploser en vol.
Le blindage de l'engin volant ne résista pas à l'obus de 245 Tauzin HEAT tiré par le heavy tank...
Shinobi quitta l'engin lourd aussi rapidement qu'il y était entré et s'évita ainsi d'être éradiqué par les tirs de riposte de la plateforme Mantis.

Hitman

96% final count

Bien trop fragilisés, les derniers éléments d'infrastructure de la cimenterie cédèrent et, dans un bruit de fin du monde, l'impressionnante construction industrielle en grande partie détruite finit de totalement s'affaisser sur elle-même.

crash

Le chaos qui s'en suivit permis aux 3 chevaliers sur le terrain de se replier discrètement vers le site de LINDE GAS...

La petite sauterie de la cimenterie a occasionné quelques dégâts mineurs aux combattants en extérieur...

Anna : -12 PA, -2 PS, -8 PE (@Bubulle, n'ayant pas eu ton jet base Tir, je l'ai fait pour Anna dans Roll20 avec la combo Tir+Discrétion => 5 réussites)

Wilhelm : -8 PA, -1 PS, PE déjà calculé

Togashi : - 4 PA, - 0 PS, -12 PE (déjà évoqué sur le chat Discord)

Merci de mettre jour vos feuilles Roll20.

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 03:12 p.m.

https://www.youtube.com/watch?v=DeumyOzKqgI

Dissimulés dans le vaste hangar technique de la compagnie LINDE GAS, les civils tunisiens patientaient, silencieux, le temps pour Quinn et Crystal de s'assurer de la purge complète du gazoduc avant d'ouvrir le pipeline et de lancer les réfugiés dans une nouvelle marche de 30km à l'intérieur du vaste tube...

LindeGas

Les Chevaliers de la coterie Ouroboros s'étaient réunis près d'une section cylindrique de transport au bout du hangar et discutaient sur leur canal interne de la suite à donner au groupe de 50 réfugiés situés à Gammarth sous la conduite de Victor lorsque le puissant haut-parleur de la station de pompier situé à 2 blocks de là ne se mette à grésiller, preuve qu'on venait de le remettre en service...

FireStation
Pas de sirène d'alarme annonçant un bombardement imminent, non... Juste une voix métallique...

- Chevaliers, j'espère que vous allez toujours bien... Je ne vous cache être friand de ce petit jeu du gros chat et des petites souris...

La phrase resta en suspend.
La majorité des regards des civils, à nouveau inquiet, se tournèrent vers le groupe en méta-armure.

Katapila signala au groupe que ce n'était pas une Fire Station mais 6 centres incendie situés au sud et à l'ouest de Tunis qui émettaient simultanément.

- Petites souris, je vous invite à vous rendre devant l'écran RA public de votre choix... J'ai un petit film éducatif que j'aimerais partager avec vous... Vous avez 2 minutes.
Attention, petites souris, le contenu est destiné à un public averti...

Et la voix métallique se tue alors que dans le heaume d'Anna, Maple Sirup avait déjà mis en route un timer réglé à 2min.
 

Bon les gars. Va pas falloir cramer la position de nos réfugiés. Je propose qu'on sorte les motos et qu'on aille faire le ciné plein air aussi loin qu'on pourra en 2 minutes.

 

HRP : 1 nod d'énergie utilisé (Roll20 à jour), PE 24 -> 34.

Pour ne pas perdre de temps Hans parlait très rapidement ne laissant quasiment aucune pause entre ses phrases.

Je partage ton avis mon ami, mais il serait peut être plus sûre qu'un seul d'entre nous aille discrètement observer un écran RA voir même s'il c'est possible de hacker le réseau local pour avoir la retransmission d'ici mais oui nous devons nous déplacer  pour ne pas mettre en danger nos nouveaux amis.

Appuyant sa remarque Hans s'adressa directement aux I.A. au grand étonnement de ses comparses !

"Pony, Mapple, Katerpilla, Shpritz nous avons besoin de vous, rapport à votre vécu, quel serait le meilleur endroit pour tendre un piège ou affronter un assaut en ayant un minimum d'avantage et de possibilité de repli dans se qui reste de la ville et comment nous approcher de la gare en limitant les risques.

Avec vos précédentes venues dans la ville vous devez avoir un certains nombres d'informations que nous n'avons pas vu ou envisagé, nous sommes ne sommes pas 4 chevaliers dans Tunis mais 8... autant utiliser toutes nos ressources !

temps restant 1min 45

Mes amis pendant que nos IA travaillent pour nous, réfléchissons dans le même temps à un plan d'attaque concerté. Le jeu du chat et de la souris... j'ai passé l'âge, s'ils veulent jouer aux chat alors comportons nous comme des loups.

Notre efficacité a travailler ensemble a permis de sauver des vies.

Continuons ainsi.  A-t-on réellement besoin d'aller voir leur démonstration de force ? Si la réponse est oui peut on récupéré le signal RA facilement en restant discret ?

Ils veulent attaquer notre moral, donc nous les titillons juste ce qu'il faut en les tenants en échec dans leurs agressions mais il serait peut être temps que nous passions à l'offensive.

Nos points forts vous les connaissez mais appuyons nous sur notre point commun et ce qui nous a amené ici : nos armures et leurs passés pourraient faire pencher la balance non?

 

Temps restant 1min 37

Ne jouons pas selon leurs règles. c'est ce que je pense mais nous sommes une coterie décidons ensemble.

Temps restant 1 min 32

Temps restant 1 min 30

C'est le Bâtisseur, l'I.A. de la Rogue de Shinobi qui intervint en 1er, comme pour faire remarquer au Chevalier Hans qu'il l'avait oublié...

- Chevalier, beaucoup de possibilités s'offrent à nous... Mais pas le temps. Voici les réponses à vos questions :

1. Déplacement d'un seul chevalier : aucun problème pour le chevalier désigné à restituer en live à tous les autres membres de la coterie le contenu de la vidéo diffusée sur l'écran RA public. Si ce chevalier est le Chevalier Shinobi, il serait même possible de le faire à distance grâce à son zoom x400 (OD Perception) mais nous n'aurions que l'image et pas le son.

2. Hacker le réseau local : trop long et, à ma connaissace, aucune méta-armure de l'équipe ne disposant d'une interface comme la méta-armure Priest (OD Technique) il faudrait être physiquement connecter au réseau en question pour réaliser la tentative.

Maintenant voici aussi ma propre analyse :

1. Si l'ennemi utilise pas moins de 6 stations de pompier pour diffuser son message c'est qu'il ne sait pas exactement où la coterie se trouve et il balaye "large".

2. Si l'ennemi compte diffuser du contenu en streaming sur tous les afficheurs RA publics en état de fonctionnement, à minima sur la zone des 6 Fire Station, on peut se douter qu'il veut faire passer un message. A nous mais aussi aux civils...

3. Regarder le contenu depuis une interface non connectée (ici les afficheurs RA publics) est le meilleur moyen de se prémunir d'une tentative de hacking. Nous avons bien compris, qu'en dehors de la question métaphorique du chat et de la souris, nous jouons "à domicile" et que, technologiquement, nous avons un road train de retard...

Pour terminer, voici le résultat de notre étude pour atteindre la gare depuis "our present location" (in british)

1. Remonter la P3 en direction de El Mourouj 1. A partir de là, nos calculs donnent une probabilité de 91% de chance d'entrer dans le champ de couverture Telecom entièrement maîtrisé par ALOM.

2. Ne pas prendre la voie d'accès rapide A1 vers le centre, trop exposé, mais traverser les quartiers volontairement tortueux d'El Mourouj 2, cité Ennour, El Kabaria, La Cagna.

3. Traverser le cimetière très boisé du Djellaz du sud au nord pour tomber directement sur l'entrée de SNCFT.

4. Sur la question des itinéraires de repli rapide depuis SNCFT, en l'absence d'un vector en appui de la coterie, il n'y en a qu'un seul de viable selon nous : accès voie rapide A1 plein nord puis nord-est le long du lac de Tunis. A la sortie de Bourgil, prendre direction Charguia puis Borj Louizir et entrer dans l'enceinte de l'aéroport de Tunis-Carthage par le bout des pistes au niveau de la vieille Station Shell. Capture d'un jet sur le tarmac et retraite par la voie des airs.

A votre service.

Zone Industrielle El Mghira (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 03:14 p.m.

https://www.youtube.com/watch?v=PJ8vJ2Qjuuc&list=RDdcKGN_lTdyM&index=3

Le Bâtisseur avait parlé... Shinobi d'un simple signe de tête s'était lui-même désigné. Sans un mot, il avait activé sa moto-steed (-2 PE) et s'était échappé discrètement du hanger du gazier pour filer en direction du Café Dragon dans le quartier du Lycée El Amel Fouchana. Un lieu approprié (car public) situé à 1 grosse minute de Linde Gas... Un endroit approprié pour regarder la projection programmée par leur mystérieuse Némésis...

Durant cette minute de pure accélération au travers des rues de la Cité Ennozha, le japonais eut une drôle d'impression... A vive allure le chevalier sur sa monture n'arrêtait pas de croiser de vieux écrans RA réactivés, tels des dizaines de toiles noires n'attendant que de s'animer...

Togashi stoppa sa moto dans une ruelle couverte située à 6 mètres d'un grand écran RA. Un écran d'affichage public situé au coin de la rue du vaste établissement scolaire, pile-poil face au café identifié... 17 secondes de marge, il était large.

15.

13.

10.

7.

4.

3.

1.

A l'unisson, tous les écrans s'animèrent.

///
Vue indistincte, amplificateur de lumière activé, il s'agit d'un endroit clos plongé dans une quasi obscurité... Un tunnel a priori. Les vieilles pierres maçonnées en témoignent.
Le caméraman est en mouvement, on perçoit son souffle court, l'image est saccadée. Pas d'horodatage.
Il s'agit d'un groupe, des militaires vu l'armement transporté...
Difficile à repérer pour une oreille non exercée mais c'est une escouade mixte. Les bruits de vérin des exo-armures. Les sons basse fréquence propres aux robots de combat.
C'est une intervention en milieu hostile.

AntIvanderL'équipe progresse. Plus loin, devant, on entend le bruit caractéristique des tirs d'armes automatiques ponctuées de déflagrations irrégulières.

Le commando arrive dans une vaste grotte semi circulaire, qui fait office visiblement de garage... Deux épaves de jeep sont reconnaissables. Plusieurs corps de machines anthropomorphes à taille humaine sont disséminés aux alentours. La vieille pierre fait place à une infrastructure moderne nanoconstruite. La large porte d'entrée est bloquée en position semi-ouverte. L'équipe s'engouffre dans la construction souterraine.

Champ large. Les bruits de combat sont assourdissants. Dans la fureur des rafales échangées on comprend vite que les soldats sur place se battent contre des défenses automatiques aux mouvements plutôt erratiques...

Plan incliné. D'autres corps métalliques démembrés sont au sol.

Zoom sur un soldat plaqué contre un mur, se tenant le flanc pendant qu'un robot medic s'affaire à stopper l'hémorragie.

La progression se poursuit dans ces couloirs de la mort. Les explosions sont de plus en plus fortes, les vibrations associées se répercutent au travers du casque du caméraman faisant tressauter l'image.

Tout d'un coup, sans prévenir, les hurlements des déflagrations et du métal déchiré prennent fin. Une triple détonation se fait entendre. Le groupe accélère.

Salle circulaire, organisation caractéristique : une infirmerie. Ici c'est l'enfer, toute l'infrastructure de la pièce est dévastée, torturée, perforée. Hommes et machines sont dispersés dans tous les sens.

Zoom arrière pour embrasser l'ensemble avec, en son centre, un trio inquiétant d'humanoïdes entourant un homme au sol.

Odysseus

La victime allongée est un combattant. Son armure sombre est impactée en de multiples endroits et son heaume teinté est partiellement fendu. 

Gros plan. La partie manquante du casque révèle une portion d'un visage fin à la peau basanée. C'est un homme qui, le sang à la commissure des lèvres, parvient encore à esquisser un sourire...

Avec une parfaite synchronisation, les 3 humanoïdes qui le surplombent font à nouveau feu.

3 détonations. Pleine tête.

Plan caméra maintenu. Il ne reste rien d'identifiable au milieu des fragments du heaume.

Mouvement latéral, le temps de capter une jeune silhouette, inconsciente, traînée hors de la pièce par deux soldats.
///

Fin de la diffusion. Les écrans redeviennent d'un noir... profond.

Les puissants hauts-parleurs des stations d'intervention des hommes du feu prennent le relais...

- Chevalier, je pense avoir, maintenant, toute votre attention.

[Pause]

- J'espère que vous avez apprécié la touche finale apportée par mon trio d'Odysseus. Vous pouvez donner l'accolade à votre compagnon d'armes...

[Pause]

- Le Chevalier George... Et le féliciter. C'est à lui que vous devez tout ça... Ce Judas !!! Dépassé par notre époque ! Dépassé par l'importance de notre combat... Ce Judas au coeur bien trop tendre qui n'a jamais rien compris à rien...

[Pause]

- Chevaliers, présentez-vous à l'entrée de la gare ferroviaire du centre-ville pour 16:15 précise... Et amenez-moi ce TRAÎTRE de George... Pour qui j'ai... des projets. C'est... non négociable. Après tout, avant d'avoir été des vôtres, il a bien été des nôtres...

[Pause]

- Elle est entre nos mains. Vous, seuls, pouvez encore l'aider. Soyez ponctuels...

[Pause]

- Et... Chevaliers... Ne répondez pas à votre hiérarchie. Vous êtes SEULS. Au fond de vous, vous savez aussi bien que moi ce qui, alors, se passerait... Des explications... Un ordre de repli... Et l'horrible certitude de ne jamais avoir su pourquoi tout en sachant que vous l'avez perdue à jamais...

[Fin des grésillements. Silence assourdissant.]

Un léger sursaut pour chacun des membres de la coterie Ouroboros.

#### Incoming Call - HQ Camelot - Priority : High ####

Lucas n'en revenait pas. Ou plutôt si, parce qu'il avait été entraîné et conditionné pour gérer ce genre de situation. Le temps que son conscient digère l'info, c'était ses réflexes qui prenaient le dessus.

"On ne négocie pas avec les terroristes et les preneurs d'otages. Du moins pas officiellement. On gagne du temps, on les met en confiance et on frappe. C'est la doctrine française.

On pleurera nos pertes plus tard.

Ils n'ont pas Georges et nous non plus. Dans l'immédiat, nous ne sommes pas en position de satisfaire à leurs exigences de toute façon. 

De plus ils avaient une carte, ils viennent de la jouer. La main est à nous.

Wilhelm, d'attaque pour imiter Georges ? Niveau de confiance pour prendre l'appel de Camelot et y répondre sans se retrouver coincé ?"

Parfois, le passé avait du bon... 

Et dans ses circonstances son entrainement à séquencer ses émotions, lui permis de paraître calme.

Certes les images de l'avant post l'avait surpris, puis son cerveau avait commencer le travail de protection, il se détachait de la scène en cours, analysant froidement la méthode de leurs adversaires pour prendre le lieux, cherchant la moindre faille dans leur système,

"hum attaque coordonnée? certainement régie par informatique le temps de réaction et d'action semble être simultanée". 

Par contre entendre parler de Ma..... n'eu pas l'effet escompté et son cerveau eu du mal à séquencé autrement. 

Hans entendit la réaction de Lucas, il se tourna vers ses camarades.

Lucas à raison, ils ont joué leur carte, maintenant c'est à notre tour, nous devons nous concentrer sur notre situation et sur celles qui vont suivre. Nous pleurerons nos pertes plus tard. Pour le moment faite moi part de ce que vous avez découvert dans la vidéo sur nos adversaires et échangeons nos hypothèses en vue d'un prochain affrontement. Croyez moi, il y aura affrontement... Sénéchal le poids du commandement ne sera jamais aussi lourd qu'aujourd'hui mais j'ai confiance en vous et en nous tous.

Hans avait prononcé ces mots de manière méthodique et totalement froide comme si les images qui avaient défilées devant ses yeux étaient juste un reportage, laissant croire que le jeune homme était hermétique à tout sentiment devant cet évènement catastrophique.

Pony envoya un message à Hans.... La réponse ne se fît pas attendre et celui-ci hocha la tête d'un mouvement bref dans le casque.... l'armure s'illumina  d'une lumière bleue  évoluant sur tout son corps en vagues lugubres. Ne laissant aucun doute sur l'état d'esprit du chevalier et de  son armure.

La loi du Talion....

.....Shinobi resta coi devant les images...... Il lança un regard à droite puis à gauche.... cherchant la meilleure zone pour se dissimuler....

Des vies sont en jeu, tout temps perdu peu couter très cher. Ouvrant son comlink, il sollicita le sénéchal: 

Duc, ici Shinobi... je suis sur  Zone ... demande autorisation afin de recueillir plus d informations.....Si contre ordre demande clair de diréctives

Décidément Tunis ne lui rappelé que trop les méthodes brutales du Nodashi...

https://www.youtube.com/watch?v=VScSEXRwUqQ

Dès les premières images, Wilhelm avait reconnu l'endroit.
L'avant poste lui avait paru si impressionnant, tellement imprenable, alors qu'il l'avait découvert la première fois. Mais désormais, il prenait conscience de sa fragilité, de l'impossibilité de garder un lieu comme celui ci, secret et protégé bien longtemps.

Et notamment parce qu'il avait été conçu pour échapper à l'Anathème... Pas à l'humain.
Car le problème dans tout ceci était bien là... L'humain.

En un souffle, la hargne du Duc fut balayée.
En quelques respirations, les relents putrides des tortures affligées à son âme au cours des derniers mois venaient de remonter à la surface.
A chaque fois qu'ils tentaient de sauver des gens, d'autres mourraient.
A chaque décision qu'ils prenaient, était assujettie une conséquence désastreuse.
Mais cela serait encore acceptable si tout ceci était juste le fruit de l'ennemi qu'on leur avait vendu : les Ténèbres.

Le Knight s'était dressé pour protéger l'Humanité de l'Anathème.
Mais malgré l'apocalypse, malgré cet ennemi impitoyable qui menaçait de faire disparaître toute vie sur Terre, voilà ce qui se passait... Encore et toujours.
Des hommes contre des hommes. Des Humains qui tuent des humains, pour la gloire, le pouvoir, l'argent ou un pauvre bout de ce qui reste de cette Terre dévastée.
Non, il n'avait pas les armes pour cela. Wilhelm le savait.
Il ne trouverait pas en lui la force de mettre fin à ce qui se déroule depuis des millénaires.
Et personne ne l'aurait.

La question qui commençait à se dévoiler derrière tout ça le fit frissonner dans son armure :
" Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? "
Est-ce que ce combat a vraiment un sens. Qu'y-a-t-il de bon dans l'Humanité qui mérite qu'on se dresse contre cette puissance qui a décidé qu'il fallait mettre un terme aux horreurs qu'elle perpétue depuis si longtemps.

Les textes lui revinrent, lointain, d'une nouvelle vie :
"Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n'existait plus.
Je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une mariée qui s'est faite belle pour son époux.
J'entendis une voix forte venant du ciel qui disait: «Voici le tabernacle de Dieu parmi les hommes! Il habitera avec eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ce qui existait avant a disparu.»
 Celui qui était assis sur le trône dit: «Voici que je fais toutes choses nouvelles.» Il ajouta: «Ecris cela, car ces paroles sont dignes de confiance et vraies.»
Puis il me dit: «Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai à boire gratuitement de la source de l'eau de la vie."

Tiens... L'Alpha et l'Omega... La pensée lui traversa l'esprit, subrepticement, mais s'enfuit rapidement. Il n'avait pas la force à la réflexion. Il n'avait la force à rien.
Car après tout... A quoi bon tout ça ?

De l'extérieur de l'armure, difficile de se rendre compte du drame qui se passait !à l'intérieur.
Shpritz avait bien tenté de "raisonner" son porteur, mais elle était taillée pour illuminer les autres, pas soi-même.
Et malgré sa présence et ses actions, la force d'âme de Wilhelm avait vrillé dangereusement. Peu de chose reliait encore l'homme à un but, à une existence.
A l'intérieur, il se sentait seul... Désemparé. Et il avait froid... Etrangement froid.

La seule chose qui pouvait intriguer sur tout ceci, était le fait que le Sénéchal ne réagissait pas, ne répondait pas... Chose inhabituelle chez l'aristocrate allemand.
Les demandes et les appels restaient sans réponse, alors que continuaient à tinter les alarmes de réception du message en provenance de Camelot.

Wilhelm ne répondait pas... A quoi bon...

https://www.youtube.com/watch?v=TqmDn2URAvc

Cette vidéo avait eue les dégâts escomptés sur ces compagnons...

Hans regardait la situation leur échapper.

Le duc n'était plus que l'ombre de lui même, Togashi déjà en plein doute risquait de perdre, lui aussi, totalement pied; Anna était entrée dans un mutisme (Hans connaissait la sensibilité exacerbée de l'artiste) qui n'augurait rien de bon.

Lucas, comme lui, tenait à peut prés le coup comme on pouvait s'y attendre d'un ancien gendarme.

Hans pris la parole avec une détermination inédite il fallait prendre les choses en mains et pour la première fois il parla avec son coeur non pour convaincre, non pour bousculer ni pour consoler mais pour les illuminer, les ramener dans la lumière car après tout, c'était cela une coterie, plus qu'un famille ou des amis, un idéal  :

Enfaîte, je sais pas quoi vous dire. Quelques minutes avant le plus gros combat de notre vie et tout se résume à aujourd’hui.

Aujourd’hui, soit nous guérissons en temps qu’équipe soit on s’effondre. Mètre après mètre, cm par cm jusqu’à ce qu’on soit fini.

On est en enfer ici messieurs croyez moi et on peut y rester, se faire mettre une dérouiller, ou on peut se battre pour remonter vers la lumière, on peut grimper hors de l’enfer, un cm à la fois.

Mais ça je ne peux pas le faire à votre place, je suis trop impétueux.

Je vous regarde, je voie ces visages et je pense.. Je vais vous dire, j’ai fais tous les mauvais choix qu’un homme, j’ai claqué tout mon pognon, j’ai fait fuir tout ceux qui m’ont jamais aimé et ces temps ci je ne supporte même plus de voir mon visage dans le miroir.

Vous savez dans la vie, des choses vous sont enlevés, j’veux dire ça fait parti de la vie.

Mais ça, on ne peut le comprendre qu’une fois qu’on commence à les perdre.

On découvre que la vie se joue sur quelques centimètres comme le football américain. Parce que dans ces deux jeux, la vie ou le football, la marge d’erreur c'est ce cm.

J’veux dire vous êtes un demi-pas en retard ou en avance et vous ne marquez pas, vous êtes une demi seconde trop lents ou trop rapides et vous la manquez de peu.

Les centimètres qu’il faut gagner ils sont partout autour de nous. Ils sont dans chaque opportunités de jeux, à chaque minute à chaque seconde.

Dans cette équipe, on se bat pour ce centimètre. Dans cette équipe, on se sort les tripes et on les sort à ceux qui sont autour de nous pour ce centimètre.

On agrippe du bout de nos ongles pour ce centimètre. Parce qu’on sait que quand on ajoutera tous ces centimètre, c’est ça qui fera cette putain de différence entre gagner et perdre, entre vivre et mourir.

J’vais vous dire dans chaque combat c’est le gars qui est prêt à mourir qui va gagner ce centimètre.

Et je sais que si ma vie vaut encore d’être vécue c’est parce que j’ai encore envie de me battre de mourir pour ce centimètre avec vous.

Parce que la vie ça se résumé à ça, les 15 cm qui sont devant vos visages.

Maintenant je ne peux pas vous forcer à le faire, regardez le gars qui est à coté de vous, regardez dans ces yeux. Moi je croie que vous allez voir un gars qui va avancer d’un cm avec vous, vous allez voir un gars qui est prêt à se sacrifier pour son équipe, parce qu’il sait que quand le moment sera venu vous ferez la même chose pour lui.

Ça , Ça c’est une équipe messieurs et soit nous guérissons aujourd’hui en tant qu’équipe soit nous mourrons tous en temps qu’individu...

Notre peur la plus profonde n’est pas d’être inapte, notre peur la plus profonde est d’avoir un pouvoir extrêmement puissant.

C’est notre propre lumière et non notre noirceur qui nous effraie le plus.

Nous dé-pressier ne servira jamais le monde et ce n’est pas une attitude éclairée de se faire plus petit que l’on est en espérant rassurer les gens qui nous entoure.

Nous sommes tous conçus pour briller comme des enfants.

Cette gloire n’est pas dans quelques un, elle est en nous. Et si nous laissons notre lumière briller, nous donnons inconsciemment aux autres la permission que leurs lumières brillent.

Si nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence suffit alors à libérer les autres.

Et maintenant qu’est ce que vous allez faire ?

Alors que l'appel ne cessait de résonner dans leur casque, une fois sa déclaration terminée :

Pony prend l'appel nous sommes le Knight, nous avons des devoirs et des croyances relaye notre conversation aux autres s'il te plais.

 

Chevalier Hans "Sphinx" Grubber je vous écoute Camelot.

( Point d'héroïsme = Parole + instinct + Savoir + 2 = 6 réussites) 

Les paroles d'Hans vibraient de sincérité, non... pas de sincérité... de Vérité !

Lucas folda son casque, posa la main sur l'épaule de la Monk, releva la commissure des ses lèvres en un léger sourire malgré les traits tirés de son visage, puis il tourna son visage vers les autres et leur offrit ce qu'il avait à ce moment : ce sourire et sa foi en eux au fond des yeux.

Anna avait été secoué par les tirs, sans l'intervention de Togashi ça aurait pu vraiment mal finir. Elle continua à scruter les environs en attendant les ordres. 

Puis la vidéo ... 

Elle ne comprit pas tout de suite ce qu'elle voyait et ensuite son cœur se serra… Ma, ces frères d’armes, ça famille, sa… maison…
Une rage sourde monta en elle. Incapable de parler elle écouta avec difficulté ces compagnons.

Elle avait l’impression que pour chaque bonne action, chaque vie qu’ils sauvaient à chaque fois quelque chose de pire se produisait. Comme si les Ténèbres et les hommes qui s’y complaisent s’affairait à effacer chaque trace de lumière dans ce monde … S’ils avaient été là-bas et non ici ? Mais que serait-il advenus des rebus de Tunis ? En plus de la rage, de la confusion s’ajouta … 

La voix de Hans résonna « Vous savez dans la vie, des choses vous sont enlevés, j’veux dire ça fait parti de la vie. … » Elle avait déjà temps perdu … Elle se concentra alors sur le discours de son ami pour ne pas perdre pied. Tout n’était pas perdu, eux étaient encore là. Ils n’avaient pas échoué.
Sa rage s’amplifia mais plus aucune trace de confusion.

Elle répondit en prenant une petite liberté :

Ensemble nous combattons, ensemble nous vaincrons
En attente de vos instructions.

Puis juste pour Mapple :


Nous pleurons et vengerons nos frères Mapple, certains n’aurons pas la chance de recevoir nos  balles dans leurs rotules.

Front de mer de Gammarth, Restaurant Chez Franky (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 04:08 p.m.

L'intervention de la coterie Ouroboros sur le second vector de transport des Erinys Africa Ever est un succès : l'intégralité des civils à bord (27) est maintenant hors de danger. Victor est sauf. Sur les 12 militaires, 9 sont neutralisés, 3 sont morts dans l'assaut. Le vector n'est pas réparable dans l'immédiat.

Reste le vector de transport n°1 des Erinys, qui a emporté, quelques minutes plus tôt, la même quantité de réfugiés vers le centre-ville de Tunis. De ce qu'en a compris Victor, vers le secteur de l'hôpital DC7 (ancien Souk Moncef Bey) ou SNCFT-Fret (les deux étant l'un à côté de l'autre).

La coterie des chevaliers de la section Dragon annoncée par Sir Lancelot pour sécuriser ce secteur de Gammarth devrait arriver sur place pour 04:43 p.m. Le RDV initial fixé par la "Voix d'ALOM" devant le bâtiment SNCFT-Fret est pour 04:15 p.m. Victor est convaincu que les forces de Tunis-Carthage vont réagir dans les 10 à 15 min suite à la perte de communication avec leur engin de transport n°2. Il peut trouver, s'il n'est pas interrompu, dans les 10min, un nouvel abris de fortune, protégé des détecteurs thermiques, afin de dissimuler les civils jusqu'à l'arrivée des Dragons.

Alors que toute la coterie est rassemblée autour de Victor (sauf Shinobi, parti faire un rapide tour de reconnaissance), un message R.A. en provenance de l'Oeil à Camelot parvient aux chevaliers. Il s'agit d'un résumé des informations obtenues par Lancelot lors de son entrevue avec Ma "L'Enfant Sauvage" à Allerheiligen. Les I.A. des Ouroboros s'occupent de compiler ses nouvelles infos avec celles déjà en possession des chevaliers.

(HRP : vous retrouverez ces nouvelles informations dans le document [Knight - Dusk]_Chronologie_v1.3.pdf qui va vous être envoyé par mail)

Victor dispose d'information, les chevaliers le savent, mais il a peu de temps avant qu'un détachement de reconnaissance ne quitte l'aéroport de Tunis-Carthage pour s'enquérir du problème survenu à leur vector n°2 sur Gammarth.

Suite à votre échange avec votre lieutenant Lancelot et votre décision d'intervenir sur Gammarth, votre ultime mission sur Tunis validée par le Chevalier de la Table Ronde est maintenant terminée. Vous devez rester sur le secteur de Gammarth, attendre l'arrivée de la coterie d'appui sur site, passer les éventuelles nouvelles informations à l'Oeil afin qu'il y ait analyse et dispatch si nécessaire.

(meilleurs voeux à vous chevaliers :) )  

Les informations étaient entrain de tomber sur leur interface R.A. mais Hans regardait le tout sans lire les lignes qui défilaient devant ses yeux laissant à Pony le temps de compulser toutes les infos et de lui retranscrire de façon plus allégées.

Puis Hans, résolu, s'adressa directement à Pony :

Pony ce que je m'apprête à faire est peu orthodoxe et certainement en dehors des clous mais je t'ai fais une promesse. Notre devoir était de sauver des innocents voilà chose faite.

 Maintenant il est temps de régler certains comptes et, si cela m'est possible, de vous obtenir à toi et aux autres membres Ouroboros,  la justice. Je ne peux pas te promettre de le faire dans le respect du code et j'en suis désolé. Je ne sais pas ce que vont dire les autres et si je vais devoir me la jouer solo... mais une promesse est une promesse.

Hans se tourne vers ses frères et soeur d'arme, interpella Shinobi avant qu'il ne parte en reconnaissance via l'intercom pour qu'il les rejoigne et folda son casque à son arrivée.

La mine sérieuse et résignée, le regard brulant, il s'arma de courage et affronta le regard de ses frères puis déclama à haute et intelligible voix :

Chevaliers, mes amis, mes frères et soeurs, en ce qui me concerne notre mission est de sauver la population ce qui inclus les malheureux qui ont sont partis dans le transport que nos avons manqué.

Si par hasard, mon chemin croisait celui de George ou d'autres personnes responsables de ce dont nous avons été témoins par images interposées, alors, peut être, me laisserai-je aller à mes instincts primaires.

https://www.youtube.com/watch?v=1mjlM_RnsVE

Si vous estimez que je vais trop loin et que j'outrepasse nos ordres....

Ma réponse est la suivante : Le code du Knight.

Je ne fais pas de manquement à nos principes du moins pas "officiellement", mais je n'accepte pas de laisser la situation telle qu'elle est car nous avons plus perdu que gagné et, je le reconnais, je n'aime pas perdre.

Et si ce que je m'apprête à faire est considéré comme guidé par la vengeance, alors la réponse est oui. 

Sénéchal, votre position n'est pas enviable et ce que vous traversez nous le traversons aussi, la perte d'un ami, la trahison, la perte d'une "maison" et toute la politique qui y est attachée. Je ne suis pas aussi tranché que vous vis à vis de Ma mon ami, et si je le peux, SI je le peux, je la sauverai.

Oui vous avez vos doutes et je les comprends mais sachez que mon passé m'a mis au service de postulats pour lesquels je n'étais qu'un outils particulièrement efficace. Aujourd'hui je sert le knight au travers d'un code, d'une "idéologie", mais je suis mon propre outils.

Nos ordres sont de sauver les innocents et c'est ce que je part faire.

Je ne considère pas notre mission comme accomplie cependant je vous laisse le choix de me suivre ou de rester ici.  

Avec ou sans vous, mais si possible ensemble nous pouvons agir et sauver d'autres vies.

Mais je peux vous dire une chose, si je devais avoir IPMAN ou l'un de ses sbires dans le viseur, je ne me pense pas capable de les prendre vivants.

Oui je suis guidé par un code, Oui je suis sensé préserver la vie.

Mais oui, aujourd'hui et maintenant, je suis aussi guidé par la vengeance.

Même si le prix que je devrai payer est élevé, j'ai juré rendre justice pour la coterie Ouroboros et si pour cela je dois aller à l'encontre de nos ordres, et bien, qu'il en soit ainsi.

Comme je l'ai dit plus tôt "chaque chose en son temps" pour moi le temps de la revanche et de la vengeance a sonné. 

Vous connaissez peut être une partie des spécificités de mon armure, le fait que mes capacités soit nourries par le désespoir et bien, aujourd'hui, je compte bien la nourrir et si vous ne m'accompagnez pas pour canaliser cela il est probable que je me perde mais quand bien même cela devait arriver. Je le ferai sans aucun regret. Il ne nous reste que peu de temps avant l'arrivée de la coterie de novice et je compte me mettre en route dans la minute. C'est le temps que je vous laisse pour me convaincre si vous avez un autre plan. 

Je n'ai pas le droit de vous demander de désobéir et je ne le fais pas car, comme je vous l'ai dit, je ne considère pas notre mission comme accomplie

Pardon de vous mettre la pression et de vous faire cette demande mais,  je suis un homme de parole, quoi qu'il en coûte.

comme pour faire écho à cette déclaration l'armure Monk s'illumina et fut animée de vague d'un beau bleu limpide, pur, profond et pourtant lugubre et annonciateur de la volonté de son porteur et de l'armure elle même.

Il est temps pour ALOM de rencontrer la bête.

 

 

Lucas aussi folda son casque pour répondre à Hans. 

Je ne sais pas si ça va vous parler, mais en France on a un auteur au Panthéon : Alexandre Dumas. Il a écrit il y a longtemps les aventures d'un petit groupe de soldats du roi, appelés les mousquetaires. La devise de ces 4 amis étaient un pour tous et tous pour un.

Je trouve que ce doit être l'esprit de nos coteries de chevaliers. Des petits groupes d'individus qui s'entraident et qui ensemble surmontent ce que chacun n'aurait pu faire seul.

Arthur, et le KNIGHT, avec leur slogan "Seuls nous combattons, ensemble nous vaincrons" n'en sont pas si éloignés d'après moi.

Bref, mon frère, tu n'iras pas seul. Soit on t'accompagne, soit on t'assomme (les lèvres de Lucas dessinaient un sourire pour amoindrir ses mots, mais son regard restait dur, ne laissant que peu d'ambigüité sur son sérieux).

- Hey Vic'. Si on veut se rendre dans le centre de Tunis, tu nous conseilles quoi ? Est-ce qu'on peut contacter et s'appuyer sur ton ancien boss ? Aurel Baremetal est le seul qui connaisse IpMan si mes renseignements sont justes. Est-ce qu'il nous aiderait à le sortir de l'équation et à restaurer l'ordre à Tunis ?

Gammarth, Carthage Thalasso Resort (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038 - 04:11 p.m.

Victor se tourna vers son pote Lucas :

- Oubli BareMétal, il est totalement sous contrôle. Il ne te dira rien. Et il n'est pas le seul à connaître l'identité du boss de Tunis...

Se tournant vers l'ensemble de la coterie.

- IPMan stands for Iavilich / Ivan Petrov, ses hommes l'appellent aussi "Le Géorgien".

Voyant Lucas hausser le sourcil :

- Dans le laboratoire, sous les bâtiments de la SNCFT-Fret, j'ai toujours un contact, au plus proche de la "direction". Une chimiste d'argentine : Agustina Rios.

AugustinaRios

- Vous devriez pouvoir négocier une entrée dans la zone de sécurité du lab grâce à elle moyennant une exfiltration la concernant. Elle travaille sous contrainte. Vous pouvez la contacter de ma part sur la @VirtualLinkRA suivante : ar2780@BioControl.SA

Poussant la porte du centre de Thalasso, Victor ajouta :

- Ah, de ce que j'en sais par Agustina, IP Man n'est plus à Tunis depuis début février. Son lieutenant Bob « Marshal » Goldwyn s'occupe de faire tourner la boutique.

BobGoldwyn

- En interne, son petit surnom c'est "Big Gun", rapport à son flingue... Vous vous en doutez, c'est un vrai comique... Mais le fils de p#%@! vicelard qui "expérimente" sans vergogne et dont il faut se méfier, c'est Kim Mia Sun, le taré de nord-coréen.

GoldwynGun

- OK, cela fera l'affaire... اذهب! ندخل للاحتماء! تحت الارض. (Allez ! On entre se mettre à l'abri ! Au sous-sol.)

Message RA Sécurisé (Camelot, Arche d'Humanité), 12 Avril 2038 - 04:12 p.m.

Provenance - Agent KK-8623 "Roland" (Salle de l'Oeil)

Destinataire : Chevalier Hans "Le Sphinx".

Chevalier, à 04:09 p.m. nous avons pris contact avec le mercenaire Brad "Winter Soldier" Freitas via la @VirtualLinkRA de sa société Alvo.

Il s'avère que le Chevalier George était bien avec eux. Etait. Le mercenaire Winter Soldier et son acolyte sont actuellement au coeur d'une échauffourée avec des droïdes de combat U-SIGMA dans le centre-ville, dans le secteur de l'immeuble du Guichet Unique de la Douane Tunisienne.

Le mercenaire n'a pas réussi à protéger le Chevalier George qui s'est fait capturer il y a 15aine de minutes environ.

Sir Lancelot demande un update sur votre situation à Gammarth.

Hans écouta avec intérêt, digéra les informations, regarda Lucas puis Wilhelm :

Je pense qu'un petit appel vers Camelot est justifié non? une HVT travaillant directement sur le projet, l'identité officielle d'IPMAN et un plan pour rentrer, casser des mâchoires et ressortir avec une gentille dame travaillant actuellement sous contrainte qui mérite d'être sauvée

Puis se tournant vers Victor :

Merci pour votre aide et ces informations précieuses vous êtes un homme de valeur avec une grosse paire entre les jambes comme l'a dit Lucas.

A ce moment précis un message R.A. tomba sur son interface. Hans defolda son casque et lu la missive. La situation venait effectivement de changer et pas dans le bon sens...

Pony transmet le message à toute la coterie s'il te plais, et ouvre une communication vers le chevalier Lancelot protocole prioritaire et sécurisé 

Hans  fît signe à Lucas de défolder son casque.

Finalement nous allons partir de manière officielle semble t-il.

Sir Lancelot nous avons de nouvelles informations..... 

Hans et Pony transmirent toutes les informations à Lancelot.

*EDIT*

Communication RA Sécurisée (Camelot, Arche d'Humanité), 12 Avril 2038 - 04:13 p.m.

Provenance - Agent KK1287 - "Natacha Raizen" (Equipe sécurité "Data Guard", Salle de l'Oeil)

Destinataire : Chevalier Wilhelm "Le Duc"

NatachaRaizen

- Chevalier, avec l'aide de l'I.A. Elendil, nous venons de terminer, à distance et depuis un autre de nos avant-postes, les dernières vérifications de sécurité de votre méta-armure.

- Nous vous confirmons qu'elle est intègre (modulo les quelques protocoles et routines un peu atypiques propres au fonctionnement de votre I.A. "Shprits").

- Après concertation, nous avons fait le choix de purger le container contenant le document chiffré provenant d'Allerheiligen.

- Nous restons à votre écoute. Bonne continuation Chevalier.

Ouais,  un coup de fil à Camelot s'impose : CR des infos qu'on a et pour prévenir qu'on file vers le centre avec mission d'exfiltrer miss Rios et si possible ce pauvre fou de Georges.

Si on croise BFG et Kim, les capturer si possible, les neutraliser sinon...

Communication RA Sécurisée (Camelot, Arche d'Humanité), 12 Avril 2038 - 04:15 p.m.

- Chevalier Hans, merci pour ce rapport complet de situation. Je demande à l'ensemble de la coterie Ouroboros de se mettre en Stand By sur le secteur de Gammarth, au moins jusqu'à l'arrivée de nos force sur zone. L'ETA de 04:43 p.m. semble se confirmer.

- Concernant le secteur Gammarth, vous ferez le passage de relais avec la coterie Freedom de la section Dragon (5 chevaliers dont c'est la 1ère mission terrain) menée par le sénéchal Jean-Xian "Le Pur".

JeanXian

- Sur le secteur du centre-ville, pour les bâtiments SNCFT-Fret et l'hôpital DC7, nous avons prévu les "Soeurs de Bataille" de la coterie Marie Curie (4 chevaliers) que vous connaissez déjà, menées par Annabel "Stun" Kilivrich ainsi que la coterie "Alcatraz" (4 chevaliers) de la section Tarasque menée par le sénéchal Aldo "l’Apache". Je leur transfere les coordonnées du contact Agustina Rios.

AnnabelStunKilivrich

AldoApache

- Pour l'extraction prévue conjointement avec la milice de Naples à Bonna Béton Matériaux Préfabriqués sur le secteur de Bir Mcherga, c'est la coterie "Oriflamme" (5 chevaliers) de la section Dragon menée par la sénéchale Renway "Long Sight" qui est en charge.

RenwayLongSight

- Nous vous tiendrons informé de l'évolution de la situation. Over.

Le visage du Chevalier de la Table Ronde Lancelot afficha un dernier sourire confiant puis disparut.

HRP : La coterie Alcatraz (façon Inglourious Basterds car tous d'anciens criminels, en période de probation depuis qu'ils ont réussi les épreuves de recrutement du Knight) est mon 2nd groupe de joueurs de Knight. Ils vont jouer (demain) l'assaut sur le centre-ville de Tunis puisque de votre côté, vous avez privilégié la mission sur Gammarth. Je vous tiendrai informé du "résultat". Vous pouvez encore aider en exploitant les informations détenues par Humakt (rêve prémonitoire de Shinobi).

https://www.youtube.com/watch?v=22T65YR63L0

Les choses s'étaient précipitées... La course, une fois chassés, l'autre fois chasseurs, avaient mené les Ouroboros près de la planque de fortune des survivants de Gammarth, au nord de la ville.
Du haut de son immeuble, la vision des hommes en arme poussant les Rebuts à l'intérieur du Vector avait renvoyé le doyen de la Coterie aux pires moments de l'humanité, ceux que l'on évoquait encore avec pudeur alors qu'il était enfant.

" Ce Vector ne doit pas décoller ! "
Comme un seul homme, la Coterie s'était ruée à l'assaut du monstre de métal.
Tous avaient su ce qu'ils devaient faire. La synergie du groupe jouait sur son efficacité et rapidement, le véhicule s'était retrouvé au sol, libérant ses fumigènes de défense.
Lorsque les portes s'étaient ouvertes, Wilhelm avait attendu que sortent les silhouettes colorées qu'il devinait grâce à son module de vision Thermique.
Profitant du chaos et de son déguisement de nanomachines, il déclenchait son module d'attaque non létal pour faire tomber ces ennemis intangibles, l'un après l'autre.
C'est sans doute ce côté "irréel" de l'assaut et la montée d'adrénaline, mais le Duc perdit pied un instant.
C'est Lucas qui avait fini par intervenir pour éloigner le duc du pauvre milicien qu'il était en train de rouer de coups à terre, alors qu'il était sans doute inconscient depuis quelques secondes déjà.
Alors que ce dissipait les dernières volutes de fumée noire, il découvrit les corps des militaires, tous au sol, fort heureusement pour la plupart vivants, bien qu'inconscients.
Il vit les silhouettes des rebuts sortir de l'appareil, ce qui lui fit relâcher la pression.
Sa voix étranglée s'adressa à Lucas :

" Ca va mon ami. Vous pouvez me lâcher. Je vais bien..."

Perturbé par ce qu'il venait de vivre, il suivait le petit groupe ainsi formé qui était parti, sous l'impulsion de Victor, à la recherche d'un endroit sécurisé.
A nouveau, les données et les informations s'étaient mises à affluer.
Il survolait les données, intégrant les informations bienvenues fournies par l'ami de Lucas et tentant de garder son calme à la découverte du rapport de l'interrogatoire de Mia.

" Tu seras fidèle à la parole que tu donnes et par-dessus tout, tu ne mentiras point à tes pairs."

C'est ça, oui.
C'est bien beau d'établir un Code, si c'était pour ne pas le respecter.
Et Hans qui semblait prêt à en éluder une partie pour en remplir une autre.
Un Code, ça se prend dans son ensemble, ou pas du tout. La Chevalerie de ses ancêtres répondait à un code aussi, et les plus preux étaient ceux qui appliquaient tous ses principes, pas ceux qui leur convenaient le plus.

S'il devait endosser le mauvais rôle du contrôleur, alors il le ferait.
Il repassa lui même dans sa tête les commandements que Shpritz lui avait demandé de connaître par coeur.
Qu'il la remerciait aujourd'hui pour cela ! Cette liste qu'il avait trouvé décalée et de peu de sens au début, devenait de plus en plus son phare dans les Ténèbres. Sa bouée dans la mer.

https://www.youtube.com/watch?v=YkB9a_DR-7A

" Shpritz, est-ce que le Chevalier de la Table Ronde Lancelot nous a intimé l'ordre de rester à Gammarth et d'attendre sagement l'intervention du Knight ? "
Deux secondes à peine avant la réponse de l'I.A. avait indiqué qu'elle avait elle-même vérifié dans les enregistrements précédents.
/// Et bien oui, Duc. A l'instant. Voici le message. ///
Le Duc écouta les mots de Lancelot, qu'il découvrit en décalé. Jusqu'à présent, il avait bénéficié du doute sur l'intégrité de son armure pour ne pas prendre en direct les communications avec le Chevalier de la Table Ronde. Et cela était mieux... Bien mieux ainsi.
Il demanda alors à Shpritz d'ouvrir le canal vers les Ouroboros.

" Chevaliers, il semble que notre action s'arrête ici. Nous avons fait de notre mieux pour sauver le plus de gens possible.
Le reste est entre les mains des Chevaliers qui vont intervenir sous peu à Tunis.
Espérons qu'ils sauront se mettre à l'abri de la perfidie des fous qui la peuplent désormais.
Et espérons aussi qu'ils sauront sauver les derniers innocents qu'il reste à sauver.

Je me doute que, tout comme moi, c'est avec une certaine amertume que vous devez accepter cet état de fait. Mais c'est ici la raison qui parle. La raison pour faire face à la Déraison. Nous sommes bien trop impliqués dans tout ceci et je pense que si nous continuions, nos actes seraient altérés par nos émotions."

Il tourna son regard vers chacun d'eux. Avant de continuer.
" Notre mission consiste à vérifier que tous ceux qui peuvent être sauvés le seront.
Beaucoup d'hommes et de femmes vont pouvoir être extraits de l'horreur, et ceci est grâce à vous tous.
Certes, M. Mars est tombé, ou retourné, aux mains de l'ennemi. Certes, nous ne participerons pas à la mise à terme des exactions de Alom.
Mais nous avons sauvé des vies. Et c'est bien là l'essentiel. Laissons derrière nous cette folies et les considérations qui nous dépassent. Nous n'étions pas destinés à cela, les derniers messages reçus le prouvent bien."

Il défolda son Shotgun escamotable et indiqua la direction du Vector : " Allons donner le change afin de détourner l'attention du mal, et d'attirer son oeil loin de Victor et de ceux qu'il protège... "

https://www.youtube.com/watch?v=ScNNfyq3d_w

Les ordres étaient tombés,

Alors qu'Hans était prêt à en découdre, le retour que fît Lancelot était sans équivoque et finalement les moyens déployés étaient bien supérieur à ce que Hans avait imaginé :  4 coteries étaient en renfort dont une tarasque. La situation était donc bien prise au sérieux par Camelot.

Cette phrase prononcée par Lancelot lui laissait un petit espoir d'intervention

 Je demande à l'ensemble de la coterie Ouroboros de se mettre en Stand By sur le secteur de Gammarth, au moins jusqu'à l'arrivée de nos force sur zone.

car une fois la coterie novice sur zone ils seraient redéployable. C'est alors que son sénéchal pris la parole, la première fois depuis un moment.

Au vu de la réaction du Duc contre les miliciens Hans s'attendait à foncer dans le tas avec Wilhelm à ses côtés.

Mais, finalement, il n'en était rien et les mots du Duc, plein de sagesse, virent le gilfer :

Mais c'est ici la raison qui parle. La raison pour faire face à la Déraison. Nous sommes bien trop impliqués dans tout ceci et je pense que si nous continuions, nos actes seraient altérés par nos émotions."

Et dieu seul savait quelles émotions le traversaient à ce moment précis : de la colère, de la rage, du désarroi, et de l'incompréhension.

Laissons derrière nous cette folies et les considérations qui nous dépassent. Nous n'étions pas destinés à cela, les derniers messages reçus le prouvent bien."

Hans serra les dents, aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche.

Il avait l'impression d'être trahis et de trahir sa promesse ne trouvant de réconfort que dans l'information selon laquelle IPMAN n'était pas présent sur place.....

Des larmes de colère roulèrent sur ses joues.

Pony je suis désolé, je ne peux pas te venger pour le moment ou je devrais faire face à mes propres compagnons avant de partir régler des comptes au coeur de Tunis et je n'ai pas envie de leur faire du mal ou de leur mentir. Mais je te promet que nous aurons IPMAN même si cela doit me coûter ma place au Knight

La réponse ne fût pas celle à laquelle il s'attendait :

Tu sais blanc bec, tu as résolu une partie de l'énigme avec tes frères et soeurs, et pour le moins, je pense que tu dois être la personne qui à pris le plus à coeur de nous venger mes frères et moi, et cela même au péril de ta vie, de tes principes et de ta nouvelle famille.

 

Nous savons que de se battre pour sois est déjà difficile dans notre monde mais se battre pour deux ou pour 5 comme tu le fais est littéralement impossible. Je vois bien ta colère et ta rancoeur mais n'oubli pas que si tu es là maintenant ce n'est pas pour sauver de pauvres âmes de chevalier mort.

Tu es là pour sauver l'humanité, sauver la vie en général même si, je te l'accorde, faire une exception pour l'autre enfoiré d'IPMAN et de son acolyte fou..... me tord les circuits autant que toi les tripes. 

Tu sais comment c'est passé notre premier entretien, te souviens tu que j'ai failli te tuer ? et bien moi je me souviens surtout que tu n'as pas baissé les bras et que malgré le danger tu es revenu en essayant de me comprendre.

Aujourd'hui je suis en bonne compagnie même si tu passes la moitié de ton temps à me jeter contre des choses dur et l'autre moitié à me griller les circuits à coup d'IEM !

Je suis fiers de combattre à tes côtés mais sache que je ne te laisserai jamais faire de mal aux autres membres de la coterie car cela reviendrait à frapper tes frères et soeurs ou tes propres enfants. 

Il n'est pas anodin que tu sois porteur d'une armure Monk mon coeur, il convient au moine de trouver l'équilibre entre le corps et l'esprit, entre le bien et le mal.

Ton passé est derrière toi et même si l'avenir est sombre arrête de te retourner et de piocher dans ton passé comme dans un sac de friandises gâtées par le temps tu n'y trouveras aucun réconfort car alors tu étais seul.

Aujourd'hui ce n'est plus le cas. Ne renie pas qui tu es mais ne te perd pas toi même ta force est dans ton abnégation et ton courage à faire face à tout.

Tu as réussi à galvaniser tes frères et soeurs alors qu'ils touchaient aussi le fond, ce n'est pas parce que tu es moins sensible qu'eux mais bien parce que tu penses différemment, non plus pour toi mais pour toute la coterie.

Ne te bile pas pour cette histoire de vengeance ce n'est pas ce que nous réclamons, nous voulons seulement UNIQUEMENT  la justice pour Ouroboros et quoi de plus injuste que de te faire trahir tes serments pour cela ? Non pas à ce prix ni pour toi ni pour les autres membres de la coterie.

La justice est un principe philosophique, juridique et moral fondamental : suivant ce principe, les actions humaines doivent être approuvées ou rejetées en fonction de leur mérite au regard de la morale (le bien), du droit, de la vertu ou de tout autre norme de jugement des comportements.

 La justice est un idéal fondamental.

Accroche toi à cela, ne te perds plus et fais confiance à ton sénéchal.

Ah une dernière chose.... arrête de jouer avec les IEM c est pour les grandes personnes.

 

Cette déclaration le libéra, évacua le poids fictif qui pesait sur ses épaules depuis leur arrivée à Tunis.

Tu m'as appelé mon coeur? 

Oui, bon ne t'y habitue pas blanc bec ! 

 Hans ouvrit son esprit et récupéra un peu de lucidité ce permettant un petit sourire en coin,

 

A vos ordres Sénéchal !  Il faut vraiment que nous ayons notre conversation une fois cette mission terminée....
Je vous dois encore des excuses pour mon jugement hâtif  et ma propension à foncer dans le tas.....mais je pense avoir retenu la leçon enfin disons plutôt que je viens d'y être aidé.... 

Laissant sa phrase en suspend Hans commença a repéré la zone pour distraire l'adversaire, et protéger les civils. 

Gammarth, Carthage Thalasso Resort (environs de Tunis, Tunisie), 12 Avril 2038

A 04:15 p.m. les sirènes des Fire Stations de Tunis se mettent à retentir à l'unisson... Par 3 fois. Puis le bruit des sirènes laisse la place à un rire dément qui dure une dizaine de secondes. Puis plus rien.

A 04:19 p.m. une quadruple explosion est perceptible sur le secteur de l'aéroport de Tunis-Carthage. Les installations sont dévastées. Ni Camelot, ni Victor n'ont d'info sur ce qui vient de se passer.

A 04:43 p.m. un vector harpie arrive sur zone via le front de mer, en navigant au ras des flots. La coterie Ouroboros fait la connaissance de la coterie Freedom. Le vector repart aussi sec en direction de la Sicile. Le chevalier Jean-Xian "Le Pur" explique aux Ouroboros que sa coterie restera sur place pour protéger les civils tunisiens rassemblés à Gammarth jusqu'à l'arrivée des vectors de transport de l'Arche de Naples dont l'arrivée a été avancée à 10:00 p.m.

A 04:54 p.m. les Ouroboros reçoivent de nouvelles consignes de l'Oeil. Ils doivent prendre la route de Cebalat Ben Ammar et localiser les réfugiés conduits par l'ex-attachée d'ambassade Sirani Jebari.

A 05:27 p.m. les Ouroboros, reçoivent, comme l'ensemble des autres coteries (joignables), un point de situation générale de l'Oeil. La coterie Freedom est en place à Gammarth et veille avec Victor sur les civils, positionnés dans les sous-sols du Carthage Thalasso Resort. La coterie Oriflamme a fait la jonction avec les Vigilantes et leur groupe de réfugiés à la sortie du pipeline de Linde Gas. Ils escortent actuellement la cohorte jusqu'à Bir Mcherga. La coterie Ouroboros est arrivée à Cebalat Ben Ammar et tente de localiser les réfugiés dans les montagnes environnantes. Plus de contacts avec les coteries Marie Curie et Alcatraz depuis 05:04 p.m., heure à laquelle elles sont entrées dans Tunis intra-muros. La coterie Marie Curie doit en priorité s'occuper de sécuriser l'hôpital DC7 et l'arrivage éventuel des civils capturés à Gammarth + localiser le point névralgique des Télécommunications et stopper l'effet de zone blanche mis en place sur Tunis. La coterie Alcatraz doit, avec l'aide d'Agustina Rios, infiltrer les sous-sols de la SNCFT-Fret et stopper l'activité du laboratoire "Séraphim" + localiser et sauver le chevalier George + faire évacuer un maximum de civils s'il y en a.

A 05:43 p.m. les Ouroboros localisent Sirani Jebari et sa colonne de réfugiés (à flanc de montagne). Camelot indique aux chevaliers de s'assurer que les civils se remettent en route. Ils doivent les escorter sur 15km, jusqu'au Lycée Raoued, à proximité du bord de mer, au nord du lac Sebkha Ariana (c'est minimum 3h de déplacement). Ils seront ramassés en même temps que les réfugiés de Gammarth à 10:00 p.m. par un  convoi élargi de vectors de transport de Naples.

A 06:05 p.m. échauffourée pour les Ouroboros avec un peloton de 6 droïdes de combat U-Sigma type Ant ASS03 Assault. Les robots guerriers font feu sans discrimination. Le combat est bien géré par la coterie, la casse est limitée (14 morts parmi les civils sur une colonne de presque 200 membres).

ASSO3

A 06:20 p.m. Intensification des actions militaires en ville. Des largages sont visibles.

A 06:37 p.m. Une nouvelle explosion est identifiée dans le centre de Tunis. Il s'agit du Comptoir Tunisien des Papiers. C'est l'oeuvre des Soeurs de Bataille de la coterie Marie Curie, avec l'aide d'une poche de mercenaires dissidents de KB Corporation "Mont Stanley". Le bâtiment abritait le noeud principal du réseau pirate des télécommunications d'ALOM. Le maillage d'antennes de couverture ne fonctionne plus correctement, les communications redeviennent possibles en ville.

A 06:39 p.m. Nouveau point de situation de l'Oeil. La coterie Marie Curie a pénétré l'hôpital DC7, bâtiment médical entièrement automatisé qui s'est avéré être, en investiguant un peu, un centre de "conditionnement" des civils à des fins d'expérience (comme l'exposition à des rayonnements issus de fragments d'élément Alpha). Dans les parties en sous-sols, présence d'une zone de stockage de Cristaux Wraith et d'esprits Wraith particulièrement hostiles (la coterie s'est repliée pour se concentrer sur la recherche de survivants). Une partie des réfugiés en provenance de Gammarth s'y trouvait et a été sauvée (11 civils exactement). Maintenant que les Soeurs de Bataille ont neutralisé la zone de couverture Télécom d'ALOM, elles procèdent à l'évacuation de leurs réfugiés. En début d'opération, la coterie Marie Curie a été témoin de l'intervention de la coterie Alcatraz sur l'immeuble du Guichet Unique de la Douane Tunisienne. Les 4 chevaliers de la section Tarasque ont "fait un drone de ménage" puis ils ont pris la direction de la SNCFT-Fret accompagnés du mercenaire Winter Soldier et de son assistant Mad Max. Malgré le rétablissement des communications en extérieur, ils ne sont, pour le moment, pas joignables.

A 07:26 p.m. Interruption générale d'approvisionnement en courant sur tout le secteur de Tunis.  Quasi-immédiatement, les formations de drones de combat d'ALOM se mettent en stand by.

A 07:44 p.m. Un dôme de lumière aveuglant d'une 50m de rayon se matérialise au niveau du complexe SNCFT-Fret.

A 07:48 p.m. Le dôme de lumière explose sans un bruit. Seul l'onde de choc est perceptible sur une 10aine de km à la ronde. Les bâtiments sont soufflés sur 200 mètres tout autour de l'épicentre.

A 07:51 p.m. La coterie Alcatraz signale être vivante (le chevalier Shosanna Dreyfus "Jeanne d’Arc", normalement en armure Wizard, n'est plus qu'en guardian). La coterie est sortie au niveau des décombres de la gare de Tunis. Elle est accompagnée d'Agustina Rios, de Winter Soldier et de 6 civils. George manque à l'appel. Le groupe part vers le sud afin de faire jonction avec la coterie Marie Curie.

A 09:03 p.m. la colonne de réfugiés de Sirani Jebari est en sécurité dans le Lycée Raoued.

A 10:00 p.m. intervention des vectors de la milice de l'Arche de Naples et retour des vectors harpies du Knight. L'opération de sauvetage est menée par le Capitaine Giuseppe Manzzini.

GiuseppeManzzini

A 10:49 p.m. alors que les vectors lourds et de combat de Naples emportent les réfugiés vers le Bastion de Palerme, les vectors harpies du Knight rapatrient les chevaliers vers Camelot...

Tous ?

Non, il y a un vector, transportant une coterie, qui lui, prend la direction des sommets enneigés des alpes suisses...

PizBernina

https://www.youtube.com/watch?v=8AHCfZTRGiI

Des explosions avaient secouées le centre de Tunis mais eux étaient sur une mission humanitaire.

L'évacuation des civils avait été rondement menée, et la "mission" se terminait.

Le coeur d'Hans n'était à la fête car, quoi qu'ayant sauvé quelques centaines de personnes, cette victoire lui laissait un goût amère dans la bouche. 

Pony avait raison il fallait tirer de la satisfaction dans le sauvetage de tout ces innocents mais....Il n'avait pas le soulagement habituel d'une mission bien remplie qui mettait du baume au coeur

La vérité était qu'ils rentraient vers "leur" avant poste dans un vecteur qui n'était pas le leur, avec un pilote qui n'était pas le leur, les images visionnées pendant leur mission allait prendre un caractère bien plus réel, et tragique. Leur cocon avait été saccagé et le sang avait coulé, allaient ils retrouver les tapisseries? le faucon ? toutes ces questions allaient bientôt avoir des réponses et certainement pas des bonnes nouvelles... une chose était sûre le lieu n'avait plus rien de secret et ils allaient devoir faire face à la désolation et peut être aussi à des drones de combats laissés en arrière.

Pour une fois il n'avait pas hâte de rentrer dans ce foyer autrefois réconfortant... non vraiment pas.... les autres avaient peut être accusé le coup sur le moment. Mais pas lui, l'avantage de compartimenter ses émotions c'est qu'au moment où l'on a le plus besoin de rester concentrer, l'on peut ignorer tout ce qui se passe autour et continuer d'avancer.

Mais l'homme reste un homme et malgré cette faculté, il n'en restait pas moins meurtri que les autres et il prenait maintenant la mesure de leurs pertes... avec les intérêts.

Hans ferma les yeux demandant à Pony de l'isoler du reste du monde pendant quelques instants mais en restant accessible aux autres membres de la coterie.

Fredonnant l'air d'une chanson aujourd'hui presque oubliée, Hans faisait son deuil, la gorge serrée, les yeux secs et il faisait mentalement les comptes :

- Pas de nouvelles de Ma,

- pas de nouvelles de George,

- exposition et destruction de leur nid

- assassinat du chevalier Muhamad, 

dans la balance :

-sauvetage de centaines de civiles,

- éradication du fameux hôpital,

- destruction des sites d'ALOM de Tunis 

- assemblage d'une partie du puzzle sur le qui à tuer les Ouroboros ainsi que d'autres chevaliers... un début de justice sans les coupables....

Vraiment loin d'une victoire..... très loin..... 

Laissant divagué ses pensées il se remémora les bons moments passés dans l'avant poste, leur recrutement et le soutien indéfectible du chevalier Muhamad. Un pointe d'amertume et de dégout envahie Hans en pensant la triste fin du chevalier, lui qui luttait pour l'humanité et la lumière, assassiné par des humains à l'âme plus noire que les ténèbres....

Une victoire? non.  finalement une défaite....

 

https://www.youtube.com/watch?v=6O6Q1OiF6LI

Avant-poste du piz Bernina (Suisse, canton des Grisons), 3780 m d'altitude, 14 Avril 2038, 09:30 a.m.

La coterie Ouroboros n'était jamais arrivée en Allemagne.
Le jeune pilote anglais du vector, l'agent Jon Sauer (personnel naviguant de la Royal Air Force avant d'entrer au Knight) avait posé son harpie avec dextre, en pleine nuit, pour quasi-dire au sommet du piz Bernina (sommet des alpes suisses culminant à 4 049 m d'altitude).

JonSauer

La coterie avait alors découvert l'existence d'une vaste et luxueuse résidence de haute-montagne. Une sorte de bunker 4 étoiles, doté d'une landing zone artificielle. Cette construction ingénieuse, logée dans un renfoncement, était à peine visible sur la face Est de la montagne, perchée à 3780 m de haut. Bref, au grand air...

BaseBernina

L'endroit avait été construit par un Suisse richissime afin de s’y replier en cas d’attaque nucléaire ou d'un "Day after Tomorrow". 
Au moment de l'invasion des créatures de la Bête sur l'Europe, l'homme et sa famille n'avaient pas pu l'atteindre...
L'endroit avait été repéré par Lancelot lorsqu'il n'était encore qu'un guide de haute montagne. Il était devenu un avant-poste du Knight situé au coeur du territoire de l’Anathème sans pour autant en subir grandement les conséquences.
Le piz Bernina se trouvait au centre d’une trouée de ténèbres. L'avant-poste était donc relativement épargné par les affres de l’obscurité... Mais l'atteindre par la voie des airs requérait des compétences...
Le bunker du piz Bernina était devenu le lieu idéal pour l’observation du territoire de la Bête. S’il restait très dangereux d’y accéder, que ce soit par la terre ou par les airs, la position stratégique qu’il offrait n'avait pas longtemps été ignorée, d’autant que celle-ci restait secrète aux yeux du reste du monde.
Le bunker offrait un lieu de vie particulièrement agréable. Des oeuvres d’art avaient été disposées un peu partout par l'ancien propriétaire et les grandes quantités de nourriture et de matériaux de survie qu’on y trouvait lui permettaient de fonctionner sans avoir besoin d’être réalimenté régulièrement par le Knight. De même, toute la structure était autoalimentée en énergie. Idéal...

Sur place, il y avait en permanence 4 agents de sécurité dépendant de la section Gargoyles.

Au moment de l'arrivée des Ouroboros, le bunker accueillait déjà un invité. Un chevalier de la section Cyclope : Amber "4D" Huusela.

ChevalierAmber4D
Le chevalier Amber, une finlandaise plutôt sociable mais très occupée, avait expliqué avoir à faire "tout un tas" de relevés en rapport avec les récents mouvements des créatures de la Bête sur le théâtre européen. Elle utilisait pour cela "tout un tas" de nouveaux appareils de mesure directement sortis du laboratoire du chevalier Dagonnet.

Les chevaliers de la section Dragon avait retrouvé, avec un certain plaisir, la présence des IA Elendil et Jason.
Ils avaient techniquement été pris en charge. Ils s'étaient lavés, restaurés et, se rendant compte qu'ils étaient totalement "lessivés", ils avaient ensuite... dormi... Longtemps.
La journée du 13 avril avait été "blanche". Rien que le repos, les oeuvres d'art, la vue sur le domaine de la Bête et l'attente.
Les 5 Ouroboros avaient patienté, sans nouvelle autre qu'un appel de l'Oeil, vers 16:00 TU, avec, à l'autre bout de la communication RA, toujours le même agent, KK-8623 "Roland". Ce dernier leur avait demandé de prendre leur mal en patience.
Nul doute que le Chevalier Lancelot prenait la mesure des informations récupérées par la coterie Alcatraz dans le laboratoire.
La soirée s'était passée... presque calmement.
Plus le temps de repos s'allongeait et plus Togashi, Wilhelm et Lucas avaient du mal à en profiter. Quelque chose en eux les poussait... A aller "de l'avant" ?
Nouvelle nuit de sommeil... Tellement d'heures qui s'égrenaient...
Le 14 avril matin, dans un avant-poste perdu au milieu d'un très dense cordon de nuages, les Ouroboros reçurent l'information.
Débriefing. 09:30 TU. Dans le salon de l'avant-poste. Seuls. Les consignes avaient été passées en ce sens.

Debout, rassemblés devant le grand écran RA, les 5 chevaliers attendaient.
L'écran s'anima...

Les traits maintenant familiers mais toujours aussi durs à lire du Chevalier de la Table Ronde Lancelot occupèrent la 1ère moitié de l'espace pendant que dans l'autre partie, le visage du Chevalier de la Table Ronde Dagonnet prenait vie.

- Chevaliers...

[Chers lecteurs, pour des raisons de budget sécurité, la scène suivante sera entièrement narrée dans la langue de Lancelot, surnommée aussi langue "sympathique".]

[Chevaliers Ouroboros, la "Machine de Turing" sera prochainement disponible dans vos messages RA.]

Avant-poste du piz Bernina (Suisse, canton des Grisons), 3780 m d'altitude, 14 Avril 2038, 09:30 a.m.

Une vingtaine de secondes avant que le grand écran RA ne s'anime, Shinobi se tourna vers le reste de la coterie...

ChevalierTogashi

- Frères et soeurs d'armes, j'ai transmis hier matin, à Camelot, le contenu le plus exact possible d'un rêve quasi-éveillé que j'ai fait alors que nous étions en poste à Gammarth, peu après la libération de Victor. Je suis parfois sujet à ce genre "d'anomalie".

Le japonais marqua une pause.

- Compte tenu de notre situation à Tunis, de "mon trouble intérieur", je me méfiais grandement de l'interprétation à donner à cette projection. En voici son contenu. Sir Lancelot risque d'en faire mention.

Dans une pièce assez sombre encombrée de matériel d'expérimentation, George progresse... en boîtant... Il est blessé à la jambe. Du sang coule de sa tempe, ses vêtements (tenue de mécanicien) sont en charpie... Il s'arrête devant un vaste bureau au-dessus duquel trône un panneau de verre... Ce pêle-mêle accueille plusieurs photos papiers. A l'ancienne. George se met à les regarder, il les saisie, les retourne... Il tressaute et se met à pleurer silencieusement en se mordant profondément la main pour ne pas hurler...

SaintPublius

Eglise Saint Publius - ruines - 1945 (annotation au dos de la photo).

Joseph&Ivanna

Joseph Petrov - Ivana Gomiachvili (annotation au dos de la photo).

SaintPubliusRebuilt

Photo où l’on voit Joseph Petrov travailler à la reconstruction de Saint Publius en 1945.

Jonathan

"Jonathan O’Brian (Dublin, 2036)" (annotation au dos de la photo).

Christina

"Christina (2035)" (annotation au dos de la photo).

Ivan&Kervan

"Kervan et Ivan (Suisse, Mars 2037)" (annotation au dos de la photo).

LaValette2036

"Kim Mia-Sun, David Coyle et George Mars (Opération Gateway, La Valette, Mars 2036)" (annotation au dos de la photo).

Alors que George continue de pleurer à chaudes larmes face à ces clichés, une forme faite d'ombre, masquée, sort silencieusement du mur derrière lui...

KimMasque

George ne comprend ce qui lui arrive lorsqu'il est maîtrisé, entraîné par la créature de l'Anathème dans la portion d'ombre du mur où il est avalé... La terreur est visible sur son visage... Pas un mot ne parvient à sortir de sa bouche...

One Shot "Déraison" - Mission "Tunis ne ment pas" - Renommée / Expérience 

Alors que le débriefing se poursuit à 3780 m d'altitude, retour à des considérations plus "terre à terre".

Points de Gloire (PG) :
Votre Lieutenant (Lancelot) remet le rapport suivant :

Mission principale : confirmer que l'armée privée ALOM installée à Tunis est à l'origine des meurtres Wraith des Chevaliers Errants de la section Dragon.
Statut : completed  (+ 10 PG)

Mission secondaire N°1 : découvrir quelle méthode / quel armement a été utilisé(e) pour perpétrer ses assassinats.
Statut : completed  (+ 5 PG)

Mission secondaire N°2 : faire la lumière sur l'implication du professeur David Coyle dans cette histoire. Ce docteur en science irlandais est un spécialiste en Computer Interaction, Healthcare Technologies (cardiovascular) and Cognitive Neuroscience.
Statut : not achieved (0)

Mention spéciale pour haut fait en mission (+ 10 PG) : la coterie Ouroboros a contribué au sauvetage de pas moins de 3 groupes de réfugiés tunisiens représentant près de 400 personnes.

Total : 25 PG pour tout le monde.


Points d’Expérience (PX) :
Une mission douloureuse aux impacts forts. Un sentiment d'insatisfaction mais beaucoup de leçons tirées des évènements vécus sur le terrain.

Total : 13 PX pour tout le monde.

One Shot "Déraison" - Mission "Tunis ne ment pas" - Héroïsme

Points d’héroïsme (PH) :

Gain de groupe : un grand sentiment d'amertume. Les chevaliers de la coterie Ouroboros sortent de cette mission en ayant l'impression de ne pas avoir particulièrement tiré leur épingle du jeu en équipe. La disparition de George n'aide pas.

Anna : + 1 pour le tir dans le mouvement sur le cockpit du vector des mercenaires Erinys permettant à Hans de le clouer au sol à l'IEM.

Hans : +1 pour le speech radio avec l'Arche de Naples
+1 pour le speech à la coterie Ouroboros après la vidéo de l'assaut d'Allerheiligen
+1 pour l'acrobatie à l'IEM sur le vector Erinys

Wilhelm : +1 avoir lancé la diversion à la cimenterie afin de couvrir le repli des réfugiés.
+1 pour le speech de rappel à la Coterie portant sur les valeurs du Knight et les commandements d'Arthur.

Togashi : +1 pour être parti seul, en l'absence de support disponible, neutraliser le détachement éloigné de snipers menaçant l'Oued Ellil.

Lucas : +1 pour "super Gilet Jaune", l'évacuation coordonnée des réfugiés de la cimenterie.
+1 pour le speech "All For One For All whatever it takes"

One Shot "Déraison" - Mission "Tunis ne ment pas" - Moral

Points d’Espoir (PE) :

Pour tous : - 5 PE en lien avec la "disparition" confirmée de George, englouti par l'Anathème.

Pour tous : + 1 PE récupérés grâce aux oeuvres d'Art du bunker du piz Bernina.

Anna : +3 PE pour pour sa motivation mineure N°2 (protection des plus faibles).

Hans : + 2 PE pour sa motivation mineure N°1 (pour avoir négocier intelligemment la préservation du tableau « Arrivée à Malte avec Orage sur le Port de La Valette »).

Luccas : + 3 PE pour sa motivation mineure N°1 (protéger les innocents).

Togashi : +2 PE pour l'action durant le combat contre les mercenaires attaquant la cimenterie (Homme de Devoir s'étant engagé à stopper l'assaut).

Wilhem : + 2 PE pour sa motivation mineure N°2 (apaiser la tension avec Sirani Jebari et lui démontrer ensuite par des actes qu'il tenait bien son engagement d'assistance).
+1 PE pour sa motivation mineure N°1 (avoir rallier efficacement le groupe à lui à la sortie de l'Oued Ellil).

13 Avril 2038

Le nid d'aigle du Knight avait un côté apaisant.

Hans profita de ses instants de repos pour reprendre certaines routines.

Son corps avait subit quelques traumatismes durant cette opération, effectivement il s'était jeté à "corps perdu" contre un rocher et le pare-brise d'un vecteur, les deux fois son armure avait subit les effets néfastes de l'IEM. L'absorption des chocs à haute vélocité n'était pas une référence sur son armure et les dégâts subis avait été catastrophique.

Heureusement que Pony lui avait injecté tous les stimulants disponibles et les soins requis pour le requinquer. Ses collègues, pris dans la bataille, n'avaient pas vu l'importance des dégâts subit. Il était passé à un cheveu de la mort.

Profitant du séjour il décida de tester son corps et effectua ses 100 pompes, 100 abdos et 10 kilomètres quotidien. L'altitude rendait l'exercice plus compliqué mais la fatigue physique lui faisait du bien, elle était saine et lui permettait de se vider la tête.

Son esprit avait été lui aussi atteint lors de cette mission et une sérieuse remise en question,  mise au point, avait été faite par Pony.

Elle lui avait permis de surmonter l'horreur de la vidéo ainsi que de rétablir la confiance qu'il avait envers les membres de son groupe mais surtout de modifier sa vision des choses.

Il s'accorda 4 heures de médiation sur le tarmac au bord du précipice pour faire le point.

medi

La méditation lui fît le plus grand bien, elle était nécessaire à l'équilibre de son esprit pour éviter qu'il ne sombre trop vite dans le désespoir. Mais elle était aussi nécessaire au bon fonctionnement de son armure et de ses capacités si spécifique.

A l'issue de sa méditation,  la journée touchait à sa fin.

Hans traversa les installations et se dirigea vers les douches où il entrepris de marquer ses nouvelles résolutions et son changement d'état d'esprit.

Il se rasa la tête comme les moines shaolin de l'époque.

sha

puis il entreprit d'aller se restaurer.

Contre toute attente le fait de ne pas avoir d'information ou de mission ne le tourmentait pas le moins du monde cependant il nota le changement d'humeur de ses collègues : Le Duc, Shinobi et Lucas tournaient comme des lions en cage.

Aucune trace d'Anna qui, comme lui, avait décidé de s'isoler.

Depuis leur arrivée sur site Hans n'avait croisé aucun de ses compagnons plus d'une minute. Chacun pansait ses plaies à sa façon.

Alors qu'il se servait à manger, il entendait ses frères monter en pression il décida alors  d'ouvrir son coeur à ses compagnons.

Messieurs, un mot, un seul : Merci.

 

Merci pour votre soutien, merci pour votre courage, merci pour votre présence à mes côtés.

Nous avons vécu un moment difficile et je sais avoir été la cause d'un partie de vos tourments.

Au début de cette mission, je me suis perdu à un moment qui n'était pas propice, à vrai dire aucun moment ne l'est, mais en tant que chevalier j'ai manqué à mes devoirs envers vous.

Et pour cela je vous présente mes excuses.

Il est vrai que j'ai pris un chemin dangereux qui aurait pu  m'amener à ne pas respecter notre credo mais grâce à votre présence et l'inspiration que vous me fournissez je n'en ai finalement trahis aucun.

Nous avons perdu deux frères dont un membre de notre coterie pendant cette mission ainsi que notre pupille. (Hans regarda le duc droit dans les yeux) Notre choix de laisser le chevalier George a sauvé beaucoup d'innocents, et je pense que, si le choix lui avait été proposé il aurait aussi choisi le bien commun en échange de sa vie comme chacun d'entre nous.

Oui c'est un moment difficile et je comprend votre impatience, mais profitez de ce temps calme qui nous est offert pour vous recentrer, faire votre deuil et vous remotiver. Nous allons devoir faire face et nous ne pouvons nous permettre de doutes, du moins entre nous. 

Hans leva son verre :

Omnia si perdas, famam servare memento. Nomen laudesque manebunt. Si tu as tout perdu, souviens toi qu'il te reste l'honneur.  Les louanges et le nom resteront.

 

A ceux que nous avons perdu.

Il vida son verre.

 

Peu habitué à un si long discours d'Hans, Lucas commença par lever un sourcil,  puis son verre, le visage grave. Il repris les propos d'Hans "à ceux que nous avons perdus", le vida d'un coup, puis reposant bruyamment son verre,  ajouta "et à ceux qui sont encore parmi nous" et parti d'une grande accolade dans le dos d'Hans suivie d'un mime de s'être cogné la main contre un mur. 

"Le passé est passé. J'accepte tes excuses comme je vous remercie d'avoir accepté les miennes après notre insertion où j'ai moi aussi outrepassé votre confiance.

Mais ne nous laissons pas aller aux mauvais moments : que ce soient plutôt les bons moments qui illuminent notre route !"

La coterie Ouroboros procède à un départ précipité de l'avant-poste du piz Bernina.

Les "Soeurs de Bataille" de la coterie Marie Curie, en mission de reconnaissance sur l'île de Malte ne donnent plus signe de vie. Cette île est au centre du nouvel ordre de mission des chevaliers Ouroboros, mission que le Chevalier de la Table Ronde Lancelot leur a confié il y a moins d'une heure.

Coterie "Marie Curie" (Section Dragon, Chevaliers Initiés) :

  • Annabel "Stun" Kilivrich (Pays d'origine : Estonie), Sénéchale, Armure Warrior, Blason Sanglier.

Surnom de chevalier : Le Poing de Tallinn (Combat de Titans, ancienne coach sportif et nutritionniste, victoire en solitaire contre un Faune dans les rues de la capitale d'Estonie)

Annabel

  • Kassidy "Whalebone" Karauna (Pays d'origine : Auckland islands), Armure Ranger, Blason Lion (Whalebone = pièce du "corset" en anglais).

Surnom de chevalier : Archimedes (Créateur, véritable génie dans les constructions hydrauliques, elle est parvenue à mettre en place un approvisionnement pérenne en énergie pour les projecteurs UV de la communauté de Mandalay (Birmanie) en utilisant la puissance du fleuve Irrawaddy)

Kassidy

  • Mapova "Noz" Dunajski (Pays d'origine : Pologne), Armure Rogue, Blason Corbeau (Nóż = "couteau" en polonais)

Surnom de chevalier : Bravery (Héros de Guerre, ancien officier d'Eurocorps ayant été au feu contre les créature de la Bête sur le théâtre Européen durant 7 mois avant de se faire arracher le bras droit et la jambe gauche par une meute de bestians en couvrant le repli de ses militaires. Membres remplacés ensuite par des implants cybernétiques.)

Mapova

  • Manolita "Ala" Osantes (Pays d'origine : Espagne), Armure Barbarian, Blason Loup (Ala = "aile" en espagnol)

Surnom de chevalier : Gigante (Sauveur, ancienne mercenaire connue pour son exosquelette de combat, qui a sauvé, avec ses combattants, les civils du bastion de Tolède (dépendant de l'Arche de Madrid) d'une grosse attaque de créatures de la Bête.)

Manolita

Est aussi en danger le chevalier Rakel, accompagnant la coterie Marie Curie dans cette mission de reconnaissance sur Malte afin de faire des analyses / relevés sur l'île recouverte par un lac de ténèbres.

  • Rakel "Wave" Huusela (Finlandaise), Armure Priest, Blason Cerf, section Cyclope, Chevalier Recrue.

Surnom de chevalier : Luja Käsi (= Main Ferme en finnois)
[Sauveur, Rakel et sa soeur Amber, deux ex-chercheurs océaniques qui appartenaient à la communauté de Rebuts de Vaasa, ont sauvé la vie d'une citoyenne de haut-rang de l'Arche d'Oslo (suite au crash de son vector dans le Golfe de Botnie, secteur de l'île de Borsskaret). Cette citoyenne, membre du panthéon, est connue sous le nom de Freyja]

Rakel

 

Rakel est la soeur d'Amber ?

Mince, j'ai raté ça pendant le briefing. Va falloir surveiller de près le moral et la motivation de notre priest.