Knight - Echanges RP entre joueurs (et MJ)

Soumis par Thomas le lun 07/01/2019 - 15:36

Un endroit où échanger, en RP dans le cadre des parties de Knight aux Tisseurs de Chimères.

BlackStone fixe Rosa, les yeux écarquillés !

-"Je suis bluffé. J'avais tout un tas de trucs à dire... Mais, là, tu m'as mis KO direct ! La justesse des mots, le choc des propos ! Waow ! Je garde mon credo plus tard... Je suis honoré de faire équipe avec toi ! En fait..."

Le russe de se tourne vers l'ensemble de la troupe :

-"Je suis honoré de faire équipe avec vous."

BlackStone s'incline légèrement en direction d'Inès pour lui signifier qu'à cet instant précis elle est la 1ère personne à qui le lutteur pense en faisant sa déclaration à la cantonade.

Levant l'une des "cartouches" dans son emballage plastique :

- "Merci à Palo d'avoir pensé à nous. J'ai des divergences avec la patronne des Korrigans mais là, il faut le reconnaître, elle assure "grave" ! Que diriez-vous que nous allions à l'infirmerie pour boire cette bière de qualité ? On pourrait en faire profiter le Dr Segura et notre frère Talion !"

Se tournant vers Rosa et sur un ton plus bas :

-"Comment fait-elle Palo pour réussir des tours de magie pareils ? Je sais que c'est son job de tout savoir... Mais là ! Elle n'aurait pas fait poser des micros et des caméras espions sur la plateforme dès fois ? Pour occuper ses longues soirées d'hiver..."

Les derniers propos du russe s'accompagnent d'un large sourire.

En réponse au Russe, Rosa fait une moue forcée.
" Je pense que les micros ne sont  pas nécessaires à Palomydes, pour entendre certains d'ici jusqu'à Camelot... Si tu vois ce que je veux dire...

Quand à savoir comment, elle fait ce genre de chose... Tu lui demanderas toi-même, personnellement, je ne cherche même pas à savoir.
Je me souvient juste de ce qu'elle m'a dit une fois : la justesse de nos décisions ne provient pas de l'information, mais de l'anticipation. Si vous attendez de savoir pour agir, il est déjà trop tard.
Le mieux est d'agir en fonction de ce que vous allez apprendre. "

Elle marque un temps d'arrêt, laissant le Russe assimiler le concept et reprend :

" Prends cette bière... Et oublies tout ça pour aujourd'hui ".

En bon gars, Ajax suit les conseils de Rosa, il oublie tout et va partager cette bière "de Noël" avec le reste de la troupe et especially avec son pote Talion.

Dans les jours qui suivent, Ajax met en place avec Rosa un départ pour Clearwater. Mission discrète visant à préparer la future équipe agrandie de la base (et un beau partenariat commercial avec Allman Bier & Co).

Concernant "BlackHunter", Ajax, comme indiqué durant le soirée, n'a pas plus d'information sur ce "new player". 1ère fois qu'il l'a vu. Pas de visage identifiable (pas de visage tout court), pas suffisamment d'éléments concrets pour pouvoir le "mettre dans une case".

Sur les conseils de Rosa, Ajax attendra quelques jours (afin d'avoir les idées bien claires) avant d'organiser un point avec Inès. Une discussion entre Inès et lui. Une discussion calme et franche pour lui expliquer pourquoi ce n'est (et ne restera) pas simple...

La discussion se fait à un moment calme sur la plateforme. En extérieur, là où il ne peut pas y avoir facilement de caméra ou de micro. Rosa qui a compris l'importance de cet échange (le russe s'est déjà largement ouvert à elle sur les points d'achoppement qui le tracassent depuis un moment), surveille à distance la zone et se charge de "rerouter" toute personne qui voudrait s'approcher par mégarde. Ajax est sans sa guardian (HRP, si cela n'est pas possible, il est en guardian et a verrouillé tous les systèmes de communication avec Widdfa afin qu'elle soit aveugle et sourde durant l'échange).

Ajax a décidé de jouer la carte de la transparence, alors il expose méthodiquement point par point ce qui, selon lui, constitue le coeur du problème. Et il commence par le plus dur. Il est calme car il sait qu'une partie de ce qu'il va dire peut heurter Inès.

Point N°1 : le Chevalier BlackStone est le produit de 6 mois de torture par les créatures de la Machine.  La ville de Providence, sur la côte Est des US, a été son tombeau et sa renaissance. Au coeur des Ténèbres, il a été "écorché" physiquement et psychologiquement par une créature appelé le Profanateur, une horreur dévouée à la Machine qui lui a pris sa compagne de l'époque et son talentueux "fils" William. BlackStone voue une haine viscérale à la Machine et... Il ne fait naturellement pas confiance aux produits issus de la technologie qui, a tout moment, peuvent être hackés par une tiers personne malveillante ou simplement reprogrammés par un administrateur ayant des droits. BlackStone essaye de ne pas le montrer mais il surveille de près le fonctionnement de sa méta-armure et le comportement de son IA. C'est plus fort que lui mais le russe redoute depuis le moment où il a endossé "sa peau de chevalier" le jour où la conception de Merlin/Gauvain qui lui sert de bouclier et d'arme contre les Ténèbres échappera à son contrôle (hackée par la Machine) et le transformera en une arme contre lui-même, pire contre les autres.

Point N°2 : C'est ancré dans les tripes de BlackStone / Ajax => l'actuelle Inès est le symbole de tout ce dont il se défie. Le russe a eu beau faire plusieurs fois le travail de rationalisation intellectuelle pour se convaincre que c'est bien l'esprit d'Inès, il a toujours "beaucoup" de mal à la considérer comme autre chose qu'une affreuse machine. Le lutteur garde une image terrible de ce moment où, dans le Vector au départ de l'Asie, ravi de retrouver Inès vivante, il l'a embrassée pour découvrir le contact et le goût du métal froid. Pour BlackStone, son Inès est morte au pied de la Conforteresse 95 de l'Arche d'Humanité. La plupart du temps, lorsqu'il porte son regard sur l'actuelle Inès, il ne voit dans l'amalgame de nanomachines de Merlin qu'un imposteur.

Point N°3 : BlackStone / Ajax voit dans Arthur une vraie figure d'espoir et le leader charismatique dont l'Humanité a besoin. Même si le russe ne le hurle pas sur tous les toits, il ne pense pas moins : "Loué soit Arthur !". Néanmoins, si le porteur de Barbarian est très réservé / suspicieux sur la manière dont est piloté l'Ordre du Knight, c'est plus vis à vis de certains proches qui gravitent autour du patron du Knight. C'est en rapport avec la situation d'Inès. Ajax a reçu une éducation morale étant jeune par sa mère et un certain sens de la "Gloire à tomber au Champ d'Honneur" de par sa profession. Pour lui, on ne triche pas avec la mort (ou la défaite). On l'accepte. Il considère clairement que Merlin et Gauvain vont / sont allés trop loin. On ne joue pas avec la mort. On ne ramène les morts parmi les vivants. Ce qu'Inès est devenue n'a pas de sens à ses yeux. Pour lui c'est jouer les apprentis-sorciers. Pour lui c'est flirter avec le monde de l'Obscur ! Inès est la preuve vivante que Merlin et sa nanoscience veulent offrir une certaine forme d'immortalité aux Chevaliers de l'Ordre... Mais le combat du Knight, c'est celui des Hommes contre des créatures des Ténèbres sorties dont ne sait où... Inès n'est plus une "créature à sang chaud". Elle est le résultat d'une expérience scientifique. Ajax n'approuve pas le choix de Merlin et se demande même dans quelles conditions Inès a pu donner un consentement préalable à sa "mise sous tension machine"... Merlin et Gauvain lui ont-ils seulement demandé son avis avant de faire "CA" ?

Point N°4 : BlackStone garde et gardera toujours un oeil critique sur le Knight et surtout sur ses dirigeants. Il ne deviendra pas un mouton de Panurge. Il ne travaillera pas aveuglément sans savoir pourquoi et pour qui. En poussant le trait (très loin), il ne veut pas oeuvrer pour ce qui pourrait devenir un 4ème Reich, une force de conquête à l'image du Nodachi, une force dont la fin justifie tous les moyens. Et dans ce cadre, il ne peut pas s'empêcher de se poser la question : et si Inès était "l'oeil de Sauron" ? Si, absolument sans le savoir, son corps machine retransmettait tout ce qu'il voit et qu'il entend à certaines personnes de Camelot. Si c'était le cas, BlackStone sait qu'il se met en risque en parlant "dans la lumière"... Mais la situation du silence entre eux ne peut plus durer. BlackStone ne peut et ne pourra jamais savoir si le corps d'Inès est un espion dormant. Le russe fait un vrai pari sur l'avenir. Le code à l'origine de son corps nano n'est pas de "l'open source". Merlin et Gauvain ont pu coder absolument ce qu'ils veulent, y compris des routines shadow. (By the Way) Toujours tranquillement, Ajax rajoute que c'est très surprenant que le dossier administratif d'Inès, au regard des éléments du passé qu'elle a partagé, ait été classé "restricted" et rendu totalement inaccessible en consultation dans les bases du Knight, même pour les autres Chevaliers de la coterie. Est-ce que le Knight détiendrait des informations qu'Inès a, elle même, oubliées ou qu'on lui a fait oubliées ?

Point N°5 : Inès démontre depuis toujours une foi sans faille à Arthur et au Knight. BlackStone a toujours respecté son point de vue, tant qu'elle était vivante. Depuis qu'elle est devenue "machine", cette foi s'est enrichie d'un besoin fort de protocole. BlackStone se trompe peut être mais ce besoin important de respect du protocole est-il en lien avec un besoin de se rassurer car le groupe n'appartient plus officiellement à l'Ordre du Knight ? Est-ce que le Protocole apporte à Inès un besoin de rationalité qui correspond mieux à sa nouvelle condition mécanique ? C'est un point qui les oppose : Inès montre son appréciation pour les choses rationnelles et ordonnées. BlackStone aime faire les choses à l'instinct (parfois ça vire au "bad", il en est conscient), il est comme Thor, il aime la créativité. C'est un Homme avec toutes les faiblesses de la race humaine... BlackStone n'a pas renoncé à sa manière de faire (chassez le naturel, il revient au galop) mais il a travaillé sur lui afin d'être en capacité d'expliquer à ses compagnons d'arme ce qui lui passe par la tête avant de le faire. Cette façon de faire permet que ses frères et soeurs de combat ne soient pas surpris, soient le moins gênés ou encore lui opposent un argument de poids. Il propose à Inès de poursuivre dans cette voie pour que le fonctionnement des membres de la coterie s'améliore à chaque nouvelle mission. Le russe pense aussi que les "irritants" doivent être exposés aux membres de la coterie afin que chacun sache où il se place et qu'il n'y ait pas de place pour le non-dit. Le ressentiment est quelque chose de corrosif... BlackStone ne comprend toujours pas pourquoi Inès a sorti du chapeau une déclaration haute et forte sur sa démission de poste de Sénéchale devant Dagonnet alors qu'elle et lui discutaient à voix basse et qu'il était évident que cette conversation méritait d'être, avant tout, approfondie.

Point N°6 : BlackStone souhaite que les choses soient claires sur le respect des opinions des autres. BlackStone a été frappé par l'attitude dégradante d'Hector et d'Inès à son encontre lorsqu'il a émis des doutes sur la poursuite de sa mission au sein de l'équipe. BlackStone estime que chacun doit pouvoir émettre ses opinions sans avoir à se faire cracher dessus. Ainsi BlackStone appelle un Chevalier un Chevalier et le jour où il utilisera le terme de "Sir" ou de "Seigneur" c'est qu'il estimera que la personne en face de lui mérite ce respect. L'important est avant tout la politesse et le ton. Lorsque l'on parle avec le bon ton et que l'on est poli alors on est respectueux. BlackStone, le soir de la noyade de Talion, a perdu le contrôle au moment du plongeon d'Inès dans l'océan. Les paroles impolies qu'il a pu prononcer, il présente à Inès ses excuses pour les avoir formuler. Si, au moment de les entendre, elle a eu un dérèglement de flux nano dans la zone où il y a normalement le coeur, qu'elle réalise que ce n'est qu'un infime aperçu de ce que BlackStone a ressenti lorsqu'Hector et elle l'ont copieusement enfoncé.

Conclusion (ton calme, attitude bienveillante) : BlackStone ne fera probablement jamais totalement confiance à la "nouvelle" Inès. C'est pour ça qu'il ne la légitime, personnellement, plus dans un rôle de Sénéchal (si la coterie, sous sa forme actuelle, a encore besoin d'un Sénéchal...). Néanmoins des pistes pour améliorer la situation actuelle entre eux doivent être trouvées car il y a "une belle marge de progression" possible jusqu'au stade du "pas totalement confiance". La première d'entre elle est, selon le russe, de se parler avant d'agir, de demander les opinions des autres avant de décider. C'est comme un collègue de travail avec qui l'on a pas "d'atome crochu" mais avec qui l'on doit néanmoins travailler. Il trouve que Rosa a une bonne approche, factuelle et impartiale sur la manière dont la coterie doit se percevoir pour s'organiser. Si Inès est d'accord, ils pourraient la consulter (façon "Thérapie de couple") afin que l'ancien agent de Palomydès leur donne son avis.

Thor en ruminant éclaircit les choses de cette façon : Inès est une âme aussi importante qu'Arthur lui-même...

Peut importe Thor d'être enseigné au combat par Blackstone ; Thor rejoint le caractère Germain de Blackstone à ce niveau.

Thor observe Talion depuis peu car il a peur que Talion est une maladie liée au désespoir... Il garde en sympathie tous les autres membres du groupe. Une certaine empathie avec les autres...

Ce qu'il regrette le plus ? De n'avoir pas pu aller à Istanbul pour aller au plus profond du masque...

Inès en faisant jour sur le Nodachi (et ses ninjas que Thor surnomme de Carton) ainsi que sur Gabriel voit une porte de sortie supplémentaire.

Ceci dit il avoue être prêt à donner sa vie pour un idéal : celui du Knight. Et frapper au coeur du mal...

Bien sûr Thor  a un faible depuis qu'il a tout perdu après l'anathème : aider les autres et les soigner pour les sauver si besoin.

Après un court silence, Ines s'adresse à celui qu'on appelait Black Stone.

Chevalier RedBull, j'accepte tes excuses.

Je suis désolée que tu me considères comme une machine. Le corps avec lequel tu t'entretiens est effectivement une machine. Il a de nombreux inconvénients : il est froid, il ne me permet pas de pleurer, de respirer. Mais c'est le seul véhicule qu'il me reste pour lutter contre les ténèbres. J'ai pu choisir librement de continuer à servir la Lumière, le Knight et la coterie des Fils des Thermopyles.

Je ne sais effectivement pas si je sers d'espion pour le Knight. Mais je n'oublie pas ce que le Knight a fait pour toi, pour moi, pour Clovis, pour Talion. Nous avons pu lutter contre les ténèbres, dans les ténèbres, sauver des enfants, des innocents, des désespérés.

Le Knight nous a certes sacrifié à des jeux géopolitiques complexes. Mais je sais ce que j'ai fait, ce que nous avons fait. Je me fiche de la gloire, de ma réputation. Peu m'importe que des gens de Londres pensent que nous ayons mal agi au Japon, le regard de l'enfant qui m'a pris la main me suffit. Dans le vector pour notre première fois à Avalon, j'ai mal exprimé ce fait et je vous ai blessé. Pour cela, je vous présente mes excuses.

Ines pointe le doigt le lieu où réside sur sarcophage.

Ma fille est morte, ma famille est morte, mon corps brisé est enfermé dans un sarcophage nano et j'ai la conviction que je peux encore apporter à l'Humanité. Nous sommes tous des rescapés de l'apocalyste, des survivants brisés psychologiquement ou physiquement, mais nous sommes là, brisés mais debout avec notre volonté de créer un monde meilleur.

Cela ne sera pas facile.

Cela n'est jamais facile d'emprunter la voie de la Lumière, le parcours sera exigent et je serais exigeante envers moi. Je serais exigeante envers toi car tu es un chevalier honorable, efficace et qui protège les innocents. Le code du Knight et les protocoles du Knight sont des outils pour nous rappeler que les moyens sont aussi importants que les objectifs. Notre immense liberté nous impose une grande discipline pour en profiter et lutter pour la Lumière et l'Humanité. J'essayerai donc d'être plus disciplinée à l'avenir.

L'échange a été constructif aux yeux de BlackStone et c'est bien l'esprit d'Inès qui s'est exprimé. Ce discours est tout à fait le sien. Elle n'a pas essayé de tricher sur elle même, elle ne sait même pas/plus ce que ce mot veut dire. Comme BlackStone, Inès a fait un pas afin qu'ils se rapprochent.

Alors BlackStone lui propose une poignée de main pour finir cette entrevue.

Le combat, tous ensemble, continue.

Le matin après la dégustation de bière, Ines essaye de réunir la côterie.

Mes amis, comme vous le savez j'ai renoncé à la charge de Sénéchal. Je pense malgré tout que la charge de sénéchal est utile au bon déroulement des missions. Je vous propose de séparer la charge de sénéchal en différents rôles. Nous pourrons les répartir avant chaque mission.

Je vous propose de lister les rôles que vous pourriez attendre d'un sénéchal.

Pour briser la glace, je commence :

  • Relation avec le support (Malus, Knight), le rôle consiste à informer le support des évolutions de la mission et à trancher en cas de désaccord sur les relations avec le support ;
  • Relation avec les populations, le rôle consiste à être le porte parole du groupe auprès des populations humaines des arches ou non et à trancher en cas de désaccord sur l'attitude avec les populations ;
  • Gardien du code, le rôle consiste à veiller à ce que code du Knight soit appliqué ;
  • Tacticien, le rôle consiste trancher la tactique en cas de désaccord dans la tactique.

J'attends vos autres idées...

L'idée d'Inès est plus que jouable. Elle me plaît bien.

Afin de ne pas complexifier les choses en mission, je limiterais perso les "facettes" du Sénéchal à 3 (sachant qu'en plus chaque chevalier de la coterie, à tour de rôle, serait amené à incarner l'une des 3 facettes).

Le Sénéchal en 3 facettes serait à rapprocher du concept : "Le Knight, en pensée, en parole et en acte".

Un Sénéchal en charge  de la Pensée : être le référent sur l'interprétation à donner du Code du Knight sur une situation délicate et le référent pour trancher des questions métaphysiques survenant en cours de mission. Rôle le plus important selon moi.

Un Sénéchal en charge  de la Parole : il doit être la voix de la coterie durant la mission et trancher les joutes orales en interne aussi bien que face à du public. Il s'exprime pour le groupe en cas de déclaration diplomatique.

Un Sénéchal en charge de l'Action : le gars qui gère le groupe une fois que ce dernier a fini "de couper des citrons". Le référent organisation infiltration / baston.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Merci chevalier RedBull, c'est une contribution très intéressante.

HRP : Extrait du journal de bord d'Ines n°64 publié.

Un soir de mi-mars, sur la base d'Avalon, quelque part au large des Maldives.

... Oui cela avance aussi. Mais nous manquons de personnel et de matériel, des choix sont nécessaires.
- Des choix sont toujours nécessaires... Rosa.
- Je sais, mais il est déjà difficile de lutter avec toute la logistique et les équipements du Knight... Alors imaginez la chose avec une partie infime de ces réquisitions...
- Nous n'avons pas la possibilité de diviser nos ressources. Et les choses doivent se mettre en place progressivement sur Avalon. Sans quoi, nous risquons que la situation ne nous échappe.
Nous n'avons pas le choix. Même si j'ai conscience que cela n'est pas simple.
Nous savions que ce projet ne serait pas des plus aisés à mettre en oeuvre, et qu'il nécessiterait des sacrifices.
- Qu'ils ont déjà pour beaucoup eu à subir...
- Oui, et d'autres viendront sans doute.
La belle métisse marque une pause. Elle se lève et, alors que la camera R.A. la suit avec fluidité, elle se dirige vers une étagère chargée de bibelots variés. Tournant le dos, elle reprend :
- Nous en faisons tous dans ce combat.
- Oui. (Rosa pousse un soupir). Avons nous fini ?
- Oui, je pense. Vous pouvez disposer.
Rosa se lève et salut son interlocutrice.
- Bonne nuit Madame.
- Bonne nuit Sénéchal.
Rosa releva le doigt de l'interrupteur R.A. qu'elle s'apprêtait à enclencher :
- Pardon Madame ? Qu'avez vous dit ?
- Comme je vous l'ai indiqué, nous ne pouvons nous permettre de diviser nos ressources. Et cette coterie se doit d'avoir un Sénéchal. Tant que nos amis n'auront pas accepté cela, c'est à vous que reviendra cette charge. Et puis, vous êtes certainement la plus sensée du lot.
- Si vous le dite.
- Allons, ne soyez pas modeste.
- Bien, merci pour votre confiance.
- Allons, dites vous juste que mes nuits seront moins agitées comme cela. Ah, et une dernière chose. Je vous ai transféré un fichier. Ca vient de Gauvain.
Rosa télécharge et analyse le fichier.
- Mais c'est...
- Oui, j'ai vu. Ce n'est pas vraiment dans le protocole, mais bon... Cela améliorera votre part infime de réquisition.
- Merci.
- Vous direz plutôt merci à Gauvain.
- Oui, je lui dirai... Aussi.
Le visage généralement froid de la métisse se fendit subtilement d'un léger sourir :
- Aller Rosa. Bonne nuit.
- Je pense que je dormirai plus tard... Bonne nuit à vous.

Rosa traversa la passerelle principale, en direction du casernement. La nuit état douce et calme. Personne ne trainait à l'extérieur. "Pour une fois" se dit la jeune femme.
Elle s'arrêta devant une porte et frappa.
Quelques secondes plus tard, cette dernière finit par s'ouvrir.

- Désolé de vous déranger à cette heure, mais j'ai quelque chose pour vous. Est-ce que vous pourriez me suivre ?

La porte de BlackStone s'ouvre... Le russe sort dans le couloir... A sa tenue et à sa figure, il sort de son lit. Il ne remarque même pas qu'un de ses doigts s'orne d'un reste de goulot d'Allman Beer... Il voit la Miss devant une porte entrouverte un peu plus loin dans le corridor.

- "Salut Rosa, pas encore couchée ? Y'a une urgence ?"

Clovis était perdu dans ses pensées, ces 2 derniers mois avaient été très intenses les missions se sont succédées à un rythme infernal, il n'avait même pas pris le temps de commencer son enquête. La lumière semble si loin …

La fatigue accumulée finit par à avoir raison de lui et au moment où son esprit atteint les portes des songes, un bruit retenti dans la pièce ce qui l'extirpas de ça somnolence.

Il se leva enfila sa Guardian et approcha de la porte, au moment où il ouvrit la porte il entendit la voix de Black Stone résonnée dans le couloir, il ne fut donc que partiellement surprit de voir Rosa devant lui.

« Sœur Rosa ? Qui y’a-t-il ? »

Sans oublier son frère d’arme, à qui, il adressa un signe tête. Celui-ci vit la fatigue (voir un peu plus) dans son regard.

Rosa lui répondit :

« Désolé de vous déranger à cette heure, mais j'ai quelque chose pour vous. Est-ce que vous pourriez me suivre ? »

« Je vous suis ma Sœur ». Un sourire d'assentiment apparu sur son visage, se tourna vers l'autre chevalier présent dans le couloir en lui adressant un sourire d'une toute autre nature, à lui qui n'était pas que son compagnon d'arme. "Je dois voir le Chevalier Clovis pour une affaire importante".

A peine fini Rosa commença à s’éloigner dans le couloir, suivi par Clovis, qui se demandait de quoi il pouvait bien s'agir.

Les pas de Rosa effleuraient presque sans bruit le métal froid des passerelles.
Dans son sillage, Clovis suivait sans bruit.
La jeune femme d'origine africaine n'avait rien dit depuis les mots qu'elle avait adressés à Black Stone.

L'étrange duo se dirigeait vers une zone plus récente de la base.
Clovis pouvait voir se découper, dans les rayons de lune, la nouvelle structure qu'était en train de construire les nanomachines.
L'Armurerie était sur le point de se terminer, sortie des plans 3D sélectionnés par la coterie peu de temps auparavant.
Clovis était toujours autant impressionné par la vitesse d'exécution des NanoC utilisés par le Knight.

Rosa s'arrêta devant la porte et attendit que le scan termine son oeuvre et autorise l'ouverture de la porte.
Elle invita Clovis à rentrer.
Le Chevalier découvrit alors les premières salles déjà en fonction : magasin, atelier de réparation, zones de test, zones d'entrainement et la baie de mise à jour des Armements, presque similaire à celle gérée par Nathan, à Camelot.

Les deux scientifiques ramenés récemment, les Dr Guerra et Finnegan, étaient à l'oeuvre.
Il s'affairaient à démarrer les systèmes, avec la précipitation qui indiquait qu'on venait sans doute de les sortir du lit pour cela.

Assez rapidement, la Baie de Mise à Jour s'activa.
Le Dr Finnegan indiqua la zone à Clovis :
"Chevalier, si vous voulez bien..."
Ce dernier jeta un oeil à Rosa, qui l'encouragea d'un simple hochement de tête.

Une fois dans le "Sarcophage", la combinaison Guardian se mis directement en relation avec le système, avec la netteté et la tranquillité caractéristique de la Warrior.
Rosa s'approcha alors du pupitre de contrôle, sur lequel s'affairait déjà le Dr Guerra :

" Chargez cela dans le système de l'Armure du Chevalier Clovis, s'il vous plait "
La jeune scientifique au look cyberpunk attrapa la clé de donnée et l'inséra dans le terminal :
" Let's Rock ! Chevalier, veuillez vous parer de vos meilleurs atours "

Clovis défolda alors l'armure Warrior et le contact avec Gwen se fit instantanément :
" Qu'est ce qu'il se passe Clovis ? "
" Je ne sais pas, une MAJ, apparemment... "
" Ca chatouille... "

S'en suivit une phase de transfert assez lourde.
Clovis voyait apparaître les lignes de code au début plutôt obscures.
Après une ou deux minutes, des éléments plus reconnaissables permirent au Chevalier de comprendre que la mise à jour concernait la structure même de l'armure :

******WARRIORTYPE>ANALYSE******WARRIORTYPE>PARAMETRAGE******
******WARRIORTYPE>MODIFICATION******TELECHARGEMENT PROTOCOLE HUNTER2.0******INSTALLATION PROTOCOLE HUNTER2.0******INSTALLATION TERMINEE
******WARRIORTYPE>MODIFICATION******TELECHARGEMENT PROTOCOLE SCHOLAR2.0******INSTALLATION PROTOCOLE SCHOLAR2.0******INSTALLATION TERMINEE
******WARRIORTYPE>MODIFICATION******TELECHARGEMENT PROTOCOLE SCOOT2.0******INSTALLATION PROTOCOLE SCOOT2.0******INSTALLATION TERMINEE
MISE A JOUR TERMINEE******LANCEMENT PHASE DE TEST

La Warrior se libéra alors de la baie de mise à jour et entama une série de mouvement et de séquences pré-enregistrées.
Clovis se rendit compte qu'il connaissait ces paramétrages de l'armure mais quelque chose semblait différent, plus fluide, plus rapide.

Rosa, qui regardait la scène sembla se parler à elle même.
Le Dr Guerra, à ses côtés, l'interpela :

" Vous disiez Chevalier ? "
" Je disais juste... Bien joué "
" Oh vous savez, ce n'est pas grand chose, j'ai simplement..."
Mais Rosa avait tourné les talons et se dirigeait déjà vers la porte de sortie. Un léger sourire sur le visage, elle se disait mentalement : "Ce n'était pas adressé à vous... Docteur"

De nouveau la même scène. Encore une fois…

Il se précipite avec Ajax et Hector dans la salle de l’auditorium. Au centre de l’estrade en bas de la salle, Hiro Zang se tient derrière un pupitre dont partent un ensemble de câbles qui semblent partir dans les entrailles de l’installation. Ajax et Hector commencent à s’occuper des hommes de main, tandis que le Rogue, profitant de son invisibilité se met en position avec son fusil de sniper pour neutraliser l’être qui a abandonné son humanité au profit des ténèbres.

Alors qu’il est en train d’ajuster sa visée sur sa cible, une ombre se matérialise derrière juste derrière,  le distrayant un micro-instant. Et lorsque son attention revient sur Zang, ce dernier a disparu et en lieu et place se tient un être difforme à la tête serpentine.

A ce moment, son sang ne fait qu’un tour et il presse la détente de faucheuse envoyant un mortel et silencieux projectile qui finit sa course dans la tête du monstre, la faisant éclater comme un fruit trop mûr

C’est alors que les ténèbres disparaissent et il voit s’écrouler au sol le corps décapité de Zang, mettant par extension fin au conflit…

Il ouvre les yeux.

Il ne regrette nullement son geste et il le referait sans hésiter s’il était confronté de nouveau à la même situation. Cet être (car on ne peut plus parler d’homme) menaçait directement la vie de plusieurs dizaines de milliers d’habitants et il a agi en conséquence. Il y a bien longtemps que la pitié et la compassion ne font plus parti de son vocabulaire et seul compte la mort des ténèbres.

Une chance qu’Inès n’ait pas été présente, elle l’aurait encore bassiné avec « le code » et qu’il aurait pu être ramené. Rien de ce qui est sorti de l’anathème ne pourra être sauvé et jamais les ténèbres ne montreront de pitié ou laisseront de répit à l’humanité. Alors pourquoi les traiter autrement ?

« Tu feras à l’Anathème une guerre sans trêve et sans merci. » Il n’y a que ça qui compte.

 

Il revient à la réalité. Installé sur le toit de la Fabrique de Nano-C, légèrement caché derrière un amas d’antenne. Il pousse un soupir et observe le balai des nano-machines en train d’achever la fabrication du nouveau module de la station. Les rayons de la lune baignant de leur lumière blafarde ce balai mouvant d’ombre dans un océan terne et bizarrement calme.

  • Naquam, repasse la séquence.
  • Lecture en cours…

 

Les images enregistrées par son armure défilent. Toute la scène se déroule devant ses yeux jusqu’à la chute de son ennemie. Tout est conforme à sa vision…sauf qu’à aucun moment, il n’y a une présence quelconque de ténèbres ou d’entité serpentine. Juste un homme qui a cédé au désespoir et qu’il a abattu froidement d’une balle en pleine tête.

Les  images parlent d’elles-mêmes mais pourtant il y a dû y avoir un problème avec les enregistreurs. Car il en est sûr, les ténèbres étaient là ! Il n’est pas fou !

 

Du mouvement sur la passerelle le sort de sa réflexion. Il se renfonce dans sa cape et se fond au milieu des pylônes environnants, disparaissant quasiment des regards.

Les 2 silhouettes continuent leur chemin en direction de la nouvelle structure sans se rendre compte que, depuis les hauteurs, ils sont surveillés…

Alors que les 2 chevaliers quittent la structure fraichement construite pour retourner vers le bâtiment principal, une ombre se glisse derrière eux et pénètre à l'intérieur.

  • Vous ne perdez pas de temps, lance le Dr Guerra.

Aucune réaction du nouvel arrivant qui enchaine directement

  • La salle d'entrainement est opérationnelle ?
  • Euh, oui probablement balbutie le docteur assez décontenancé.
  • On va voir ça... Naquam ?
  • Ce que tu as demandé t'attends déjà dans la salle.
  • Parfait. Alors on y va...
  • Vous ne voulez pas que l'on vérifie d'abord.
  • Pas besoins.

Le sas de la salle se referme derrière le chevalier qui se dirige vers sa commande

  • Prépare la synchronisation et lance les protocoles de combat rapproché.
  • Bien.

Il saisie l'équipement et laisse la synchronisation s'effectuer. La barre de progression avance lentement tandis qu'il soupèse la pièce et commence à faire quelques mouvements avec.

  • Un vrai gamin devant un nouveau jouet lance Naquam.
  • Active toi plutôt à finir cette synchronisation.
  • Elle est terminée. Tu t'en rendrais compte si tu arrêtais de parler.

Aussitôt l'objet se rétracte dans la main de Talion avant de se redéployer. Il le soupèse de nouveau et se retourne rapidement pour le propulser de toute sa force vers les mannequins au fond de la salle.

La lame vient s'enficher dans le ventre de la cible centrale qui se met à osciller sur son pied par la force de l'impact tout aussi violent qu'étrangement silencieux.

Mais elle n'a pas le temps de bouger bien longtemps que le chevalier, qui a suivi son mouvement, est déjà sur elle et qu'il l'arrache d'un geste prompt avant de trancher net la cible dans un mouvement allant de l'aine jusqu'à la base du cou opposée et le tout dans un silence toujours déconcertant.

  • Alors satisfait ? C'est comme tu le souhaitait ? Lance Naquam
  • Il y a une différence de poids mais l'équilibre et plutôt bon et le tranchant plus vif. Ca fera l'affaire. Oui
  • J'imagine que je dois lancer la synthétisation d'une nouvelle cible ?
  • Tu as parfaitement deviné. On vient juste de commencer.

Les soubresauts sont maintenant terminés. Le vector a quitté le ciel parisien et ses monstres volants pour se diriger à pleine vitesse vers l'océan indien et la sécurité de la base d'Avalon.

Les chevaliers Inès et Ajax exultent de joie autours de la jeune violoniste aux cheveux de feu, cette dernière ne voulant pas desserrer son étreinte de la chevalière. La serrant tel un jeune animal venant de naitre qui tiendrait sa mère. 

Comme à son habitude, Talion est assis à part, au fond du vector, la capuche tombant sur son heaume. Il ne sait pas si la jeune artiste à fait attention à sa présence ou non mais il ne peut réprimer un énorme sentiment de satisfaction à la savoir saine et sauve parmi eux.

Il n'est pas réputé pour être le plus cordial, ni aimable du groupe. Il sait que certains membres du groupe se méfient et n'ont en lui qu'une confiance limitée. Mais tel est le lot des chevaliers frappés du sceau du serpent.

Et pourtant, il a été le premier a se précipiter sur l'estrade pour s'interposer avec le Collectionneur. Certains pourront penser que, comme à son habitude, il se ruait en devant du danger et du combat mais au fond, il voulait juste la sauver. S'interposer au péril de sa vie et rester en arrière afin que ses amis puissent s'échapper avec elle et qu'elle puisse vivre.

 

Lui qui s'était pourtant promis de ne plus rien ressentir pour les êtres humains, qui n'avait aucun scrupule à les laisser derrière et pour qui seule la vengeance comptait. Il avait changé. Elle l'avait changé... 

Indirectement, elle avait planté en lui, des mois de ça, une petite graine qui a fini par germer et sortir en plein jour ce soir sur la scène. Il aurait pu mourir déchiqueté par les monstruosité du masque, si elle s'en était sorti alors il serait parti le cœur léger.

Et comme il s'est surpris à vouloir aller sauver des gens qui avaient consciemment choisi de rester et très probablement de mourir.

Non il ne voulait laisser personne derrière lui. Il voulait être l'ultime rempart. L'ombre qui les protègerait de l'ombre.

  • Et depuis quand, tu commence à avoir des états d'âmes ? Toi ?
  • Ferme là Naquam.
  • Je te trouve bien étrange depuis hier. Tu ne t'es jamais autant investi pour quelqu'un.

Haussement d'épaules pour seule réponse.

Il se repasse le film de son combat avec le Collectionneur et surtout la fin quand Clovis lui indique la fissure dans le masque.

  • Il avait un point faible, murmure t-il, exactement comme dans...

Il ne finit pas sa phrase. Ouvrant son esprit à de nouvelles perspectives qu'il n'avait pas encore exploré jusque là.

 

Il se replonge dans ses pensées. Silencieux. Pendant ce temps le vector file à travers la nuit et pour une première fois depuis longtemps, une jeune femme sourit et rit...

HRP : à la bourre sur tout un tas de truc, je poste rapido une tranche de vie du russe.

#RP ON#

Retour de l'Arche de Naples - Fin de la Mission "Don de l'Art".

1. Flashs mémoriels du chevalier Ievguénievitch Oulanov.

  • Descente du Vector :

Le russe en était maintenant sûr : il devait avant toute chose la mettre hors course... Et il devait la mettre hors course sans la froisser... Pas simple... Mais pas le choix ! Car avec elle, c'était garantie, le plan longuement élaboré virerait, une fois de plus, au mieux au "bizarre", au pire à la "catastrophe".

BlackStone s'était refait Inception ; il avait le début d'un plan "dans le plan"... Il restait le plus calme possible car il ne fallait pas qu'elle puisse se douter de quelque chose.

  • Le Message :

Durant son mouvement vers la salle de commandement, son écran R.A. annonça l'arrivée d'un message prioritaire.

/// On se réveille mon grand ! Appel Prioritaire ! ///

Elle était toujours présente pour lui, tellement utile mais parfois tellement invasive...

L'affichage s'était fait avant même que le lutteur ne valide l'acceptation de la communication. Le visage d'Arthur était apparu... Et ça avait été comme un uppercut.... La vidéo avait défilé. Le patron avait réalisé que les Immortels étaient de vrais bâtards et il était vénère ! Le russe avait kiffé la 2nde partie du show. L'interpellation du Seigneur du Knight sur l'impérieuse nécessité de solidarité et d'union entre frères et soeurs d'armes l'avait titillé intellectuellement mais il avait décidé de reporter cette réflexion "à plus tard"... Il y avait plus important !

  • Debriefing et Constructions :

Une fois le choc passé, le russe s'était dit rétrospectivement que cette annonce "de poids" allait l'aider dans son plan... Il n'y avait pas de petits profits. Tous les bonus étaient les bienvenus.

Il avait rejoint le reste de l'équipe dans la salle de commandement. Le debriefing n'était pas sa priorité, il l'avait laissé se dérouler sans broncher. Il était même passé à côté du regard insistant de son frère Talion... 

C'est la 2ème partie de la réunion qui l'intéressait : la gestion des ressources de la plateforme d'Avalon... BlackStone avait fait ses devoirs. Plus que jamais. Les projections sur les évolutions d'infrastructure d'Avalon étaient un sujet qu'il maîtrisait maintenant bien. Même s'il n'était pas un expert technique, BlackStone s'était familiarisé dès le départ avec le logiciel de simulation des constructions potentielles de la nouvelle base. Et, dès sa descente du vector, il avait uploadé les derniers chiffres. Ils étaient bons. Il ne restait plus qu'à convaincre tout ce petit monde...

  • Fin de le réunion :

/// Et bien mon grand, tu as été vachement consensuel ! Tu as fait dans le suave ! Tu t'entraînes pour le grand show, c'est ça ? ///

Le russe n'avait pas répondu à son I.A. mais il avait souri... Un sourire sur lequel Blanche-Neige risquait de se méprendre... Car en réalité il avait simplement obtenu ce qu'il voulait... La construction du Laboratoire était validée ! Il ne restait plus qu'à être patient, tranquille... Le temps qu'il sorte de mer... Le père Shakespeare n'avait-t-il pas balancé un truc du style : "L’eau coule paisible là où le courant est profond"...

J +4 (journée) :
On y était enfin, on touchait au but. Le Laboratoire était finalisé ! L'opération "Diversion" pouvait maintenant commencer ! Durant ces derniers jours, BlackStone avait dû déployer des efforts surhumains pour éviter ses petits camarades, son pote Talion (en colère 😡 à juste titre) et la belle Rosa. Cette dernière semblait toujours en train de digérer l'histoire de Naples. Allez, ça allait le faire, ça allait passer ! Elle avait encore quelques heures pour finir de se remettre avant le nouveau choc ! Le combattant en barbarian souriait à cette idée ! Et en frissonnait tout autant !

2. Instant présent.

  • J +4 (soirée) :

/// Je ne comprends rien à ton histoire mon grand... Où allons-nous ? Tu as boulversé le Grand Plan... Ne devions-nous pas agir dans le cadre d'un "assaut sentimental surprise", d'une "exfiltration affective" vis à vis de la Sénéchale dès le soir de notre retour ? ///

- "Puisque je te dis que le message d'Arthur est prioritaire ! Tu l'as analysé comme moi Blanche-Neige ! Il faut être au taquet, il faut que tu sois au taquet !"

/// Moi ! Mais bon sang BlackStone, je suis ton boxer, ton marcel et ton cache-nez ! Je suis celle qui te maintient en vie et te torche depuis que tu as sauté à pieds joints dans l'organisation ! Qu'est-ce que tu me racontes ? Je suis prête, "au taquet" pour reprendre tes mots, présente pour sauver ton petit cul de russkov et faire avancer la cause du patron ! ///

Ievguénievitch Oulanov franchit la dernière passerelle. La nuit tombait, le ciel était étoilé et la mer calme... Le russe estimait que les conditions étaient idéales. Il entra dans le tout nouveau Laboratoire et obliqua directement vers la baie de mise à jour. Comme prévu, l'homme était là.

- "Bonsoir Docteur Finnegan, merci d'être venu. Si vous êtes là ce soir c'est que j'ai toute confiance en vous et en ces nouvelles installations. J'ai lu avec attention le rapport sur votre travail d'upgrade réalisé sur la méta-armure du Chevalier Clovis."

Face à l'arrivée de la montagne de muscles, méta-armure défoldée à l'exception du heaume, le Dr Finnegan afficha un air interrogateur...
-"Bonsoir Chevalier BlackStone, merci de votre confiance... Cela fait plaisir de se retrouver autre part qu'autour d'une bière. Non pas que ces moments ne soient pas sympathiques mais il est vrai que je n'ai pas eu l'occasion de vous voir à l'Armurerie depuis sa mise en service... Sans parler du fait que vous avez été très... discret... ces derniers jours."
Le scientifique ponctua son propos d'un petit sourire bienveillant.

-"Je faisais mes devoirs mon cher Docteur !"
Comme pour le prouver, le russe sortit une tablette R.A. de son pack.

-"Compte-tenu de nos dernières missions, Docteur, des dernières instructions du Seigneur Arthur et de l'absence de réquisitions me concernant depuis un bon moment, j'ai préparé et fait valider un plan d'évolution important pour ma méta-armure barbarian et Widdfa qui en est le chef d'orchestre".

/// Black ! Mon grand ! Tu me fais une surprise ? Un cadeau pour mmmmooooiiiiii ? /// La voix de Blanche-Neige s'était faite douce et suave... Charmeuse...

Résistant à l'envie de sourire, le russe maintint une attitude concentré et ne répondit pas à son I.A. Il posa avec le plus grand sérieux sa tablette R.A. à l'horizontal sur le plan de travail et en fit jaillir des projections techniques 3D enrichies d'annotations.

Avec aplomb, BlackStone, regarda Finnegan qui commençait à balayer les modélisations
- "Je vous laisse la tablette. Tout est là. Il vous faut, s'il vous plaît, m'implémenter l'intégralité des add-ons. Nous procéderons aux tests ensuite."
Le lutteur insista sur le mot "intégralité".
Finnegan continua de parcourir les évolutions... 7, 8, 9 et ça continuait... Il déglutit... Devint un peu pâle. Il se racla la gorge, conserva une posture professionnelle et annonça :
- "Cela va demander du temps, Chevalier. Je ne me suis pas encore totalement familiarisé avec l'ensemble des applicatifs du Laboratoire..."
бинго ! pensa le russe. Un sourire intérieur totalement béa l'habitait.

Widdfa n'en perdait pas une miette.
/// Black ? Tu as vraiment obtenu un GO de la hiérarchie pour tout ça ? Que de nouvelles fonctionnalités !!! Mes processeurs s'affolent ! ///
Baissant la voix, Ievguénievitch lui répondit :
- "Parce que tu le vaux bien ma Belle ! Et encore, tu n'as pas vu la partie habillage sur laquelle j'ai travaillée... Dès que le Méta-Atelier sera devenu une réalité..."
Le chevalier laissa volontairement sa phrase inachevée. Le poisson était maintenant bien ferré... Le russe adorait quand un plan se déroulait sans accroc.
Il reprit :
-"Vous allez prendre le temps qu'il faut, Docteur. Vous vous ferez aider du Dr Guerra si vous l'estimez nécessaire. C'est d'autant plus important que l'armure que je porte est sujette à des rémanences de données."
A la tête du Dr Finnegan, BlackStone regretta de ne pas avoir filmé la scène.
Le russe fit sortir sa paire de griffes d'Arcturus.
- "Ceci en est une manifestation, Docteur. Elles sont parfaites pour l'usage que je fais de ma méta-armure sur les théâtres d'opération mais je ne les ai, initialement, pas réquisitionnées... Soyez donc vigilants au moment des uploads et des checks qui suivront. J'aimerais ne pas les perdre... Ni être sujet à de nouvelles surprises moins plaisantes suite à votre intervention. Par avance merci."

/// BlackStone ! Je trouve que tu en rajoutes un peu trop ! Tout de même ! Il s'agissait d'un léger dysfonctionnement ! C'est gênant de voir sa vie privée ainsi exposée ! J'ai ma pudeur ! Tu es vraiment un bulldozer ! ///
Mais le russe avait déjà initialisé le protocole Fold de son armure. Une fois en guardian, il s'installa de son propre chef dans le sarcophage.
- "Je sais, Docteur, que vous allez devoir travailler un moment sur ce chantier. Merci du fond du coeur. Je vais donc, à contrecoeur, devoir vous laisser ma combinaison Guardian... Initialisez s'il vous plaît le déconnexion de l'interface neurale."
Et voilà, le tour était joué. Blanche-Neige était au royaume des 7 nano-nains et le russe, lui, avait totalement les mains libres...

Ievguénievitch Oulanov quitta le Laboratoire dans le même état d'esprit qu'un camarade-combattant venant de se faire décorer de l'Ordre de Saint-Georges.
Il venait de gagner une bataille majeure. Il n'allait pas tarder à gagner la guerre.

Il prit la direction des frigos de la cantine...

== To be continued (next episode : Bella Rosa) ==

" Eh ! Continue comme ça Bitch et je te transfère dans un abri-bus R.A. ! "
" Dr Guerra... Un peu de tenue s'il vous plait ! "
" Mais, Finn' c'est elle qui a commencé... "
" Il s'agit d'une I.A., Dr Guerra, juste d'une I.A. "
" Non, c'est la fille du Démon ! "

Le Dr Finnegan inspecta les lignes de code. Cette technologie était exceptionnelle, pensa-t-il.
Cela faisait peu de temps qu'il avait commencé à travailler pour le Knight, et chaque journée lui apportait son lot de découverte et d'étonnement.
En à peine quelques semaines, son propre égo avait littéralement été balayé par l'oeuvre issue du cerveau de Merlin.
Les capacités des Méta-armures étaient une chose, mais celles des I.A. qui les habitaient, en étaient encore plus subjugantes.
" Habitaient "... Le scientifique se surprit à utiliser ce terme approchant l'antropomorphisme alors qu'il avait toujours cherché à mettre une grande distance entre l'homme et la machine.
Mais il ne pouvait pas écarter cette impression étrange : les I.A. du Knight avaient quelque chose de presque... Humaine.

Quoiqu'il en soit, faire évoluer ces "programmes" était un vrai challenge.
Bien que la réaction du Dr Guerra soit déplacée, il l'a comprenait. Coder ces I.A. était plus de l'ordre de la négociation que de la programmation. Perturbant.

C'était pour cette raison que le Dr Finnegan n'avait pas attendu et avait demandé à Guerra de se mettre rapidement au travail avec lui sur le sujet.
Compte tenu du nombre d'évolutions prévues par le Chevalier BlackStone, cela prendrait du temps... Beaucoup de temps.
Fort heureusement, Camelot avait subitement fait parvenir du matériel et des solutions à grande échelle pour la mise en place de ce Laboratoire tout neuf.

" Elle est passée où ? "
Le Dr Finnegan venait d'être tiré de ses réflexions par sa collègue.
" De quoi Dr Guerra ? "
" l'I.A. de la Barbarian du Chevalier Black Stone... The Devil's Child ! "
" Qu'est ce que vous me racontez encore..."
Il passa en revue les différents systèmes, l'agacement fit place à l'étonnement, l'étonnement à l'inquiétude, l'inquiétude à l'angoisse... Guerra avait raison, il ne trouvait aucune trace de celle que le Chevalier appelait chaleureusement Widdfa !

Plateforme d'Avalon

J+4 (soirée, 22:00)
S'étant affranchi de Blanche-Neige, Ievguénievitch Oulanov était allé récupérer sa bouteille de pétillant (un Spritz Tlaloc) et sa "boîte" de chez Christie's dans le frigo de la cantine.
L'opération "Déclaration" pouvait commencer.
Le russe avait donné rendez-vous à Rosa aux abords de l'infirmerie, un des endroits les plus calmes de la plateforme.
Il avait laissé un mot sur la porte de l'intéressée, un message simple et direct :  // Salut Rosa, retrouve-moi stp sur le ponton derrière l'infirmerie à 22:00. //
lI s'était donc installé sur le promontoire au-dessus de la mer, allongé, à la cool, attendant l'arrivée de sa belle au son du clapotis de l'eau.
Il patientait et son esprit vagabondait. Il repensait à Naples, au Japon, à Clearwater, à l'Arche d'Humanité et à leurs rendez-vous cafés... Il fit une moue ironique destinée à lui-même ; ce foutu Masque avait été l'élément fédérateur de leur rencontre.
- "Agence matrimoniale de l'Anathème, Bonjour !"
A ce moment-là, sans qu'il comprenne exactement pourquoi, le message d'Arthur lui revint en tête :  l'impérieuse nécessité de solidarité et d'union entre frères et soeurs d'armes...
Il hocha la tête et continua à réfléchir à ce dernier point tout en regardant les étoiles... Il se passa un bon moment...
Le russe finit par se redresser en position assise. Il ne prit pas la peine de regarder sa montre. L'horaire était largement passé. Elle n'était pas venue.
C'est alors qu'il la vit.
Rosa était adossée au bâtiment de l'infirmerie. Il ne l'avait pas entendu. Elle le regardait. Silencieuse. Surement depuis un petit moment.
Le haut de son corps était plongé dans l'obscurité produite par l'ombre de la construction.
Le russe attarda son regard sur les jambes fuselées de la belle africaine, mises en valeur par la clarté lunaire.
- "Salut ma Belle, content de te voir. J'espère que ça roule. Si tu le souhaites, pose-toi une seconde à côté de moi. J'ai une bouteille. Et j'ai aussi quelque chose à te dire..."
A cette instant, BlackStone réalisa qu'il avait la bouteille... Mais pas les verres.
Il serra la mâchoire... Si Blanche-Neige avait été là, elle n'aurait pas laissé passer ce détail. Fuck.
Sans se laisser décontenancer, il sabra la bouteille sur le rebord du ponton et la tendit à la guerrière.
-"A la guerre comme à la guerre."
Rosa ne bougea pas de son poste. Elle tendit simplement la main, attrapa la bouteille et bue au col cassé.
Lorsque le lutteur but à son tour, il découvrit qu'un peu du sang de son aimée s'était mélangé au breuvage. Elle avait dû s'ouvrir légèrement une lèvre.
Plus moyen de faire marche arrière.
La voix du russe se fit vibrante. Il savait qu'il devait parler calmement et surtout, bien respirer.
-"Rosa, je voulais te dire que j'ai réalisé un truc important à Naples. Cela fait peu de temps que l'on se connaît. Et encore moins que l'on se fréquente. Mais depuis notre rencontre, on s'est sauvé mutuellement la peau, on a combattu côte à côté. Ici, à Avalon, on a pris le temps d'échanger sur plein de sujets et on a continué à se découvrir."
(pause)
-"Je sais que les agents du Monna-Molelo ne font pas dans le sentiment. Je sais ce qu'il t'en a coûté de créer des liens d'amitié avec les membres de ton ancienne coterie Sarasvati et la douleur que tu as ressentie par la suite."
(pause)
- "Mais, à Naples, sous le chapiteau, j'ai compris."
- "Rosa, j'ai compris que je voulais continuer à être à tes côtés, en mission comme à la maison, où qu'Arthur décide de nous envoyer vivre ou nous battre et jusqu'à ce que l'Anathème nous sépare."
(pause)
-"J'ai compris, au travers de la tragique histoire de ce chevalier, Allen Travis, qu'il ne faut pas attendre que la guerre soit finie pour s'engager."
Rosa n'avait pas bougé. Elle n'avait pas parlé. Ce n'était pas super encourageant.
Mais le russe était allé trop loin pour ne pas se lancer.
A cet instant, le chevalier Ievguénievitch Oulanov posa la boîte sur le ponton l'ouvrit et la tourna vers elle. A l'intérieur il y avait une bague en argent. Une bague africaine. Une bague Ashanti du Ghana.
-"Rosa Diakité, accepterais-tu de lier ton destin au mien ? Pour le pire en mission de guerre... Et, de temps en temps, pour des petits moments de bonheur volés entre deux combats. Tu vois, un truc du genre dépôt de dossier officiel de couple afin d'avoir une chambre plus grande..."
BlackStone fit une petit grimace humoristique pour accompagner cette dernière tirade.

Il n'en menait pas large...

Le silence de Rosa était devenu insupportable.
Depuis qu'il avait pris la parole, la belle n'avait quant à elle rien dit. Pas un mot, pas un souffle.
A cet instant encore, elle resta silencieuse, aspirant sa lèvre supérieure pour en nettoyer la plaie qui s'y était formée.

Elle regardait la bague, trônant dans son écrin posé à même la tôle grillagée de la passerelle.
Cette absence de réaction tordait le cerveau du Russe comme un vieux chiffon humide, en y extrayant torsion après torsion, les gouttes du doute : il s'était planté, elle ne ressentait pas la même chose pour lui, c'était débile, ce n'était pas ce genre de fille, elle ne voulait pas s'engager, ou pas avec lui...

La combustion de ses neurones s'arrêtèrent soudain.
Les yeux de Rosa, dans la clarté de la Lune, charriait maintenant des vagues de larmes qui ne demandait qu'à partir à l'assaut de ses joues.

Enfin, une émotion !
L'espoir fit son retour dans le coeur du prétendant. Elle était touchée, elle ne savait peut-être pas quoi dire...
Il allait reprendre la parole, l'inviter à s'exprimer...

/// Tu es là mon gaillard... C'était donc ça. Je me disais aussi, tous ces cadeaux, comme ça, d'un coup. Mais je te connais, plus que tu ne le crois, plus qu'elle d'ailleurs.
Il était là ton plan, être seule, avec Rosa... Pour faire ta déclaration... Qu'il est mignon... PATHETIQUE OUI ! Hum... Ne t'emballe pas ma belle. Tu vas leur montrer qu'on écarte pas Widdfa ainsi sans conséquence... Alors, commençons par accéder au système de déploiement des NanoC... Voilà, et maintenant... ///

Rosa leva finalement les yeux vers Black Stone. Elle tremblait.
Elle ouvrit la bouche, et au début aucun son n'en sortit.
Puis, un filet d'air emporta ces mots qui, malgré leur douceur, vinrent frapper brutalement le lutteur :

" Je pars, Black Stone... Dans deux jours... J'ai demandé mon transfert dans la Section Dragon. Lancelot m'a acceptée comme Chevalier Errant... Je pars, Black Stone... Je suis, désolée... "

/// Et blablabla, et nanana, ils sont, grrrr. Et... QUOI ? Qu'est ce qu'elle a dit ? MERDE ! ///

Avait-il seulement déjà été vaincu par K.O. ?
A cet instant, c'est ce que venait de provoquer chez Black Stone les mots de Rosa.
Quelques mots qui l'avaient rendus muets, hébétés.
A son tour de rester là sans rien dire, sans même réussir à émettre une discussion.

Rosa se mordit la lèvre, refoulant les larmes qui n'avaient pas, encore, coulées.
Des larmes, il allait y en avoir, c'était certain. Mais elle ne voulait pas flancher.
Mais pour cela, il fallait qu'elle abrège le supplice. Et quoi de mieux que de revenir au factuel, au professionnel. L'enchaînement fut sans transition, tout aussi brutal mais pourtant salutaire pour tous les deux.

" J'ai fait le nécessaire auprès de Camelot, concernant la suite pour Avalon.
J'ai pris le temps de classer les choses qui le devaient et de planifier les avancées prioritaires.
Je me suis aussi permise de proposer quelqu'un pour prendre mon rôle. Quelqu'un qui saura peut être ramener de la sérénité au sein de la coterie.
Elle en a besoin.
Bonne chance à vous. Que la lumière...  "

Elle ne put prononcer les derniers mots. Il était bien trop difficile de tenir le cap, le menton haut et le regard ferme, mais la lèvre qui commençait à trembler.
Elle tourna donc sur ses talons, avant que ses émotions finissent par la liquéfier et se dirigea vers sa chambre, d'un pas ferme.

/// Qu'est-ce que je fais ? Bon sang, il faut que j'intervienne... Non... Ca ne sert à rien ma grande... Cette fois, tu ne pourras être d'aucun secours à ce grand dadais... Merde alors. Allons, retour au Labo, on va laisser les deux blouses blanches faire ce qu'ils doivent. Quelque chose me dit que ça sera bientôt utile... ///

BlackStone ramasse le cadavre de la bouteille de pétillant et la boîte contenant la bague.

Il se lève et fait face à Inès.

- "Bonsoir Chevalier Inès. Pour être tout à fait franc, non, ça ne va pas. Et ça risque de durer. Rosa s'en va. Elle s'en va errer (le russe insiste sur ce dernier verbe qui lui racle la gorge). Mais, la connaissant, elle va vous l'annoncer. Je vous dois des excuses. Je viendrais vous voir pour vous les présenter lorsque j'aurai recouvrer une partie de ma lucidité. Bonne soirée."

Le chevalier BlackStone, en vêtements standards, dépasse la masse de métal stylisée d'Inès et prend la direction de sa chambre sans un mot.

HRP : Inès n'est pas en  morph de combat tout le temps

Inès surprise, retourne dans les quartiers d'habitation. Elle ne rentre pas dans sa chambre : Elle frappe à la porte du Chevalier Clovis.

Continuant ses exercices de méditation, Clovis fut interrompu par des bruits à sa porte. Le temps de se lever et d’aller ouvrir, il entendit la voix d’Inès. Clovis fini par ouvrir la porte et découvrir la chevalier qui s’était annoncé à l’instant.

Oui Chevalier Inès, que se passe-t-il ?

J'aimerai connaitre votre opinion sur la situation de notre coterie. Je me dois dire que je ne connais que très peu votre ressenti sur quantité de chose, presque tout à vrai dire.

 

Et c'est un problème pour moi car les seuls retours que j'ai en ce moment sont les bravades de RedBull et le poing de Talion. J'ai besoin de savoir ce que vous pensez de mes actions honnêtement. Par réciprocité, je peux vous dire ce que je pense de vos actions, chevalier. Qu'en dîtes-vous ?

Chevalier Inès, je pense que vous faites ce qui vous semble être le mieux pour la coterie pour la mission, pour vos frères et sœurs, pour le Knight. Est-ce que c’est la meilleure méthode ? Je n’en sais rien. De plus je suis conscient qu’il y a des tensions dans notre coterie mais je ne saurais pourquoi certains ont cette virulence.

Personnellement je sais que je me laisse porté, non par envie, mais parce que je me sens impuissant par rapport à la situation. Je ne sais pas quoi faire. Les missions s’enchaînent sans que je comprenne réellement ce qu’il se passe.

Je ne sais pas si je pourrais vous éclairez sur ce sujet, mais peut-être qu’après échanges la lumière se fera chez moi ?

Après un (très) long silence, Clovis répondit :

"Mon père"

Après un autre silence, il poursuivit :

"Il nous a abandonné peu après ma naissance, je voudrais savoir pourquoi. Et puis … elle est morte à cause de lui."

Encore un autre silence, et Clovis ajouta :

"Après que les chevaliers du Knight m'aient "trouvés", après avoir discuter avec le chevalier en charge du recrutement, je me suis dit qu'avec le Knight je pourrais le retrouver. J'ai besoin de comprendre pourquoi il nous a abandonné."

D'habitude Clovis ne s'ouvre pas tellement sur les choses personnelles surtout quand la communauté dans laquelle il se trouve à d’autres sujet d’occupation, survie du groupe, survie du monde (maintenant qu’il fait partit du Knight), mais la fatigue et l’enchaînement des missions …

Mais il se reprend :

« Mais nous avons d’autres occupations, sujet d’inquiétudes que mes ambitions personnelles. Protéger l’humanité, protéger l’Art avant qu’il ne sombre, construire Avalon … d’ailleurs si nous pouvions récupérer le domaine de la Forme … »

28 mars 2038 - Avalon - 7h21 AM

Le Vector de classe Transport banalisé prenait de la hauteur dans le ciel des Maldives, alors que les premiers rayons d'un soleil froid venait souligner cette image.
Les Enfants d'Avalon étaient sur la zone de décollage et regardaient s'envoler le véhicule, avec à son bord une partie de leur histoire, de leurs instants vécus et du coeur de l'un d'eux.
Celui qui était assis sur une des caisses, un peu à l'écart, le regard dans le vague, les poings serrés, la mine fatiguée. Peu importe le nom que l'on peut lui donner parmi les nombreuses identités qu'il eut ou qu'il a, Black Stone, Ivgueni, Ajax, Red Bull... Il était juste à cet instant un être apatride, sans identité, brisé.
Il ne le montrait pas, non. Son vécu dans la rudesse de ce nouveau monde l'avait rendu plus fort, plus dur, plus résistant à la douleur. Mais cet instant, ces minutes qui venaient de s'égrainer, ne pouvaient que l'atteindre au plus profond de son âme.
Dans sa poche, sa main jouait avec un anneau, symbole de la désillusion qu'il venait de vivre... Encore une.

Autour de lui, les autres membres de la Coterie s'étaient rassemblés.
Pour le regard profane, la distanciation ne semblait pas montrer ce qui se vivait à cet instant.
Seuls ceux qui portaient le même fardeau qu'eux, celui de dernier rempart de l'humanité, savaient que leur présence était bien plus qu'un dernier Salut à Rosa Diakité.
Ce qu'ils ont pu vivre ensemble, malgré les heurts et les tensions, n'avait pu que faire naître une certaine symbiose, un lien qui faisait que si l'un d'entre eux souffraient, ils souffraient tous.
Si l'un d'entre eux doutait, ils doutaient tous. Si l'un d'entre eux se relevait, ils se relèvaient tous.

Et à cet instant, leur rôle était simplement d'être là. Sans un mot...

Quelques minutes plus tard, ou quelques heures peut-être, l'alerte d'un message entrant de priorité Alpha interrompit ce tableau.
D'un seul mouvement, ils se dirigèrent alors vers la salle de commandement.
Cette fois le message était court et simple :

" rendez vous demain, 29 mars - 10hPM, à Camelot ".


Dans leur contexte, cette convocation ne sentait pas bon.
Tous avaient en tête leur dernier passage au Quartier Général du Knight. Et c'est avec une certaine appréhension qu'ils envisageaient le lendemain.

L'humeur n'était déjà pas à la fête, et ceci n'arrangeait rien.
Les uns et les autres se séparèrent pour, qui se perdre dans l'entrainement intensif, qui se réfugier dans la prière, qui s'enfermer dans sa cellule et résister à l'envie d'en détruire le mobilier.

Alors qu'il se rendait dans la sienne, le Chevalier Initié Clovis prit conscience que Malus n'avait peut être pas été informée de leur petit voyage du lendemain.
Il changea donc ses plans et se dirigea vers le hangar où la Pilote avait l'habitude de passer le plus clair de son temps.
Elle était bien là, le nez dans l'électronique du Harpy.
Penchée ainsi en avant, dans sa combinaison ajustée, la position de la jeune femme révéla à Clovis des qualités qu'il n'avait jamais eu le temps de prendre en compte... C'était une sacrée nana, et lui, restait un homme.

A contre-coeur, il interrompit la scène en se raclant la gorge, avec autant de naturel qu'il y en avait dans une Nanocompote achetée dans un Birdmarket.
Elsa jeta un oeil derrière elle et lança :

- Ah, c'est vous. Vous tombez bien, est-ce que vous pouvez me passer le calibreur à fréquence mixte.
Clovis s'exécuta, se félicitant de savoir ce qu'était l'objet en question et le tendit à Malus :
- Malus, je ne sais pas si vous avez vu passer l'information mais nous partons demain pour Camelot.
- Oui, j'ai reçu le plan de vol codé. Elle s'arrêta un instant et se redressa, offrant ainsi un répit à la tension cardiaque du Chevalier.
- Vous savez ce qu'ils veulent ?
Le français haussa les épaules en signe de dénégation. Malus répondit avec une grimace qui ne correspondait pas à son propos
- Boh. Ca doit pas être grave. Ah d'ailleurs... Elle sourit soudainement, et posa une main sur l'épaule de Clovis, qui sentit son débit sanguin reprendre à un rythme à nouveau inhabituel... Félicitations, Sénéchal !
Il dut faire une étrange mine car la réaction de Malus fut aussi subite que surprise.
- Vous n'étiez pas au courant ? Mince, désolée je pensais... C'était dans le paquet de données qu'on vient de recevoir. Enfin, vous voyez, cette convocation ne doit pas être si grave...
Sans doute pour discuter de tout ça.
Clovis bégaya un :
- Je... Il faut que...
- Oui, vous feriez bien d'aller mettre à jour votre carte de cantine, du coup !
Clovis se retourna et s'apprêta à se diriger vers la salle de commandement pour en avoir le coeur net.
Il entendit alors Malus relancer par un " Bien joué le Frenchy ! " ponctué par une claque sur la fesse du Frenchy en question, qui s'arrêta net, à deux doigts de l'évanouissement.
- Désolée, mais je ne pouvais pas faire ça avec les deux précédents Sénéchal... Ca aurait été déplacé... Et moins agréable.

Il est le premier  se détourner et à quitter la plateforme d'envol pendant que le vector emmenait leur Sénéchale au loin et que le reste de la coterie restait à le regarder partir.

La coterie...enfin ce qu'il en restait. Plus de sénéchale, le bulldozer de l'équipe devenu complètement amorphe, le priest qui a annoncé au groupe qu'il ne supportait plus les combats et préférait désormais rester à Avalon, et ce qui faisait office d'Inès et toute la tension autours...

 

Le chevalier se rend dans le tout nouveau hall spécialement construit pour recueillir des oeuvres d'art. Il entre dans le bâtiment et contemple...le vide. Si seulement, il avait réussi à extirper des oeuvres du Louvre comme il comptait le faire. Mais il avait manqué de temps et il n'était maintenant plus possible d'y pénétrer. Ce grand bâtiment vide ne lui renvoyait rien... si ce n'est son propre état intérieur.

  • Tout va bien dans le meilleur des mondes...
  • Tu ne rejoins pas le reste du groupe ? Lance Naquam. 
  • Non ! La nostalgie très peu pour moi. J'ai donné et on ne m'y reprendra plus.
  • Et on fait quoi maintenant ?
  • Comme on l'a toujours fait... On va aller botter le cul à l'anathème à notre façon.

 

Naquam lance un rire glacial entendu à la dernière remarque du chevalier.

  • Que fait-on maintenant ?
  • On va aller s'équiper et s'entraîner pour la suite des opérations... Ah et sors moi tout ce que tu me trouves sur les chevaliers errants.
  • Ok je vais te préparer ça. Une idée derrière la tête ?
  • Juste un assurance pour la suite.
  • Tu ne fais pas confiance au futur sénéchal pour régler la situation ?
  • Qui qu'il soit parmi les 2 personnes possible, je ne vois pas comment il pourrait ressouder le groupe et encore faudrait-il déjà que les gens en aient envie.
  • Et la coterie ?
  • On restera... Tant qu'on y trouvera un intérêt et que ça pourra nous servir.
  • Le retour du chevalier solitaire ?
  • C'est ça, celui qui n'aurait jamais du partir... Prépare toi, on arrive au magasin.
  • Chouette des nouveaux jouets.

 

 

Vos Packs intégrés à vos Guardian (et qui se retrouvent aussi lorsque votre armure est défoldée), vous permettent de stocker un peu de ravitaillement.

Les équipes de Bohort vous ont prévu une Box avec de quoi manger et boire pour 2 jours chacun.

 

Pour BlackStone, ce sera 2 jours de ration / eau dans son pack intégré. Il n'a pas le module Voyager.

Pour bien réussir la recette de la "Morsure du Talion", vous avez besoin des ingrédients suivants :

"La Morsure de Talion" (attaque des crocs du serpent silencieux)
Description : Sur la base d'une impulsion quasi horizontale, le chevalier se détend, jaillissant en avant, deux barres d'acier tenues dans chacune de ses mains, bras repliés au dessus des épaules.
La posture rappelle celle du cobra bondissant, ses crocs mortels pointés vers l'avant et, au moment de la frappe, réalisant un arc circulaire du haut vers le bas.
Combo : Force + Hargne
Mode : Akimbo (-3D d'attaque)
Couplé : Module Saut
Matériel : deux poutrelles d'acier / deux poteaux de béton
Cible : personnage (type dégâts)
Base dégâts (poutrelle/poteau) : 6D6 (Akimbo : 12D6)

Jet pour Toucher (calculé à date avec le profil de BS) :
FORCE (5D)
HARGNE (5D)
+ 1 réussite Auto (1 OD FORCE)
+ 1 réussite Auto (1 OD HARGNE)
+ 6 réussites Auto (dans le meilleur des cas, Goliath 8m si FOR utilisée)
- 3D (Akimbo)
+ 1 réussite Auto (Module Désignation) 
Si Goliath 8m => Total : 7 Dés + 9 réussites Auto

Jet de Dégâts (calculé à date avec le profil de BS) :
12D6 (2 Poutrelles, mode Akimbo)
+ 6D6 (Goliath 8m)
+ 5 (FOR)
+ 3 (OD FOR)
+ 6 (Module Saut)

Saupoudrez l'ensemble d'une option "Amplification de Frappe"
+ 6D6 (Amplification de frappe)
=> 24D6 + 14
Touche finale : 1 Pt d'héroïsme pour faire le max dégâts : 156 Pts  dégâts

L'inauguration de l'attaque spéciale s'est faite au Louvre, dans la section Etrusque contre la Louve du Louvre qui avait envoyée valdinguer BlackStone puis Talion contre les murs...

La louve était une créature de la Bête de belle taille (3m au garrot).

Les barres d'acier utilisées furent "empruntées" sur l'un des immenses cadres de porte métalliques situé entre chaque salle du musée.

Le chiffre porte-bonheur de Talion fut : 128.

Ce fut un moment magique et de toute beauté...

C'est juste dommage qu'il soit arrivé juste après qu'on se soit fait chicoter tous les 2 pendant 2 tours.

Sacré mâchoire la bestiole...

J'ai beau être matinal... J'ai mal !!!

Parce que Talion le vaut bien ! Il ouvre le bal...

BlackStone a réfléchi et s'est entraîné pour créer une attaque spéciale dédicacée par membre de la coterie (Talion, Inès, Hector, Clovis, Thor et même un pour une certaine demoiselle qui s'intitulait "Le Baiser de Rosa").

C'était la nouveauté du moment ! 😉

A++

SAG.

C'est validé par AntreMonde (Simon et Coline) et diffusé par eux sur les réseaux sociaux à destination de tout public. J'ai personnellement trouvé que c'était sans spoiler sauf sur un point sur lequel je ne suis pas sûr que Thomas l'ait développé au groupe plus que cela.

A+

SAG.

Il s'agit ni plus ni moins du contenu du chapitre 1 du livre de base.
Les informations qui y sont contées répondent aux mêmes règles que ce que j'avais déjà évoqué précédemment.
A savoir que globalement, l'ensemble des informations est potentiellement à la portée d'un Chevalier ayant au moins 4 en Savoir ou d'un chevalier de niveau initié.

Pour le reste, il n'y a pas de spoiler dans cette vidéo.
Peut être quelques points non évoqués jusqu'à présent, mais rien de grave.

Certaines approches sont par ailleurs un peu différente de la vision dont je vois les choses et que j'ai adapté au cas par cas. Mais en gros c'est écoutable par les joueurs :)